Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

compte-rendu

Session budgétaire au conseil régional Bourgogne-Franche Comté

/ Daniel Bordür

Le budget 2016 du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté est proche d'un copié-collé des budgets 2015 des deux anciennes régions. S'élevant à 1,3 milliard d'euros, il a été adopté par les seules voix du PS et de ses alliés PRG et divers-gauche. Droite et extrême-droite ont voté contre.

/ Daniel Bordür

Le porte-parole national de la Confédération paysanne est venu à l'assemblée générale du Doubs à Valdahon avant de s'exprimer le lendemain à Rennes sur la crise du lait. L'occasion d'une large analyse reposant sur une critique de l'industrialisation de l'agriculture.  

Marie-Guite Dufay : « l'acheteur n'a pas de projet, nous si ».

/ Daniel Bordür

En votant l'autorisation d'acheter le VVL à l'amiable tout en acceptant la délégation du droit de préemption de la commune, le Conseil régional fait monter la pression sur le nouveau propriétaire qui a rendez-vous le 30 septembre avec les élus du haut Jura pour présenter un projet touristique. La gauche ne veut pas d'une opération de spéculation qui appauvrirait le territoire. La droite, qui craint une longue procédure, et le FN ont voté contre.

/ Daniel Bordür

Au conseil régional, l'apparatchik caricature les outrances que le parti d'extrême droite avait tenté de dissimuler sous le vernis de la théorie de la dédiabolisation. Si elle est élue en décembre présidente de la grande région, elle abolira les 1000 euros que la région ajoute aux 1000 euros de l'Etat pour les places d'accueil. La réponse de Denis Sommer est cinglante : « votre vraie nature, c'est les pauvres contre les réfugiés ».

Pages