Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Culture

/ Toufik-de-Planoise

Une réunion du parti LREM s’est tenue samedi à Besançon sur fond de tensions internes au sujet des municipales. Un contre-rassemblement s’était également formé, donnant lieu à des tensions extrêmement vives. Surtout, un « tri » a été orchestré par les organisateurs, choisissant quels médias avaient le droit de couvrir l’événement. Notre rédaction a été privée d’exercer son activité, pour la première fois lors d’une réunion politique. Samedi dernier, ce fut aussi le cas de notre confrère du Compost.

Accès libre
Les boites de couleurs d'Hodler et de Courbet

/ Danièle Secrétant

Après Yan Peï-Ming, artiste contemporain, Ferdinand Hodler côtoie Gustave Courbet. Une belle exposition de certaines des œuvres de ces peintres majeurs du 19° siècle. Le Suisse et le Franc-Comtois dialoguent sur des thèmes qui leur étaient chers et partagés. Tous les deux donnent un aperçu de leurs visions du monde et de leurs engagement. Si l'art est un langage, il importe d'écouter ce que ces deux peintres continuent à nous dire de notre humanité.

Accès libre

Mon père, ce tueur

chronique

Mercredi 13 novembre 2019

/ Danièle Secrétant

Le père de Thierry Crouzet, Jim, était un tueur. À sa mort, il lui a laissé une lettre que l'auteur a mis trois ans avant d'oser l'ouvrir, de peur "qu'elle m'explose à la figure". Un récit autobiographique autour de la figure ce ce père terrifiant embarqué dans la guerre d'Algérie. Une guerre dont il ne revient pas indemne. Un récit troublant, parce qu'intime. Un récit qui nous fait nous interroger sur nos propres héritages. Qu'est-ce qu'on garde ? Qu'est-ce qu'on laisse tomber dans les oubliettes de la mémoire ?

Accès libre

/ Danièle Secrétant

Le journaliste ivoirien, Fidèle Goulyzia, sort un premier roman, Tchapalo Tango (Éditions Captiot). Un roman dans lequel Paul Stokely, nom de plume d'un journaliste qui pourrait être le frère jumeau de Fidèle Goulyzia, doit fuir son pays, le Dougoutiana. Magouilles politiques, compromissions, sexe, monde du journalisme… Pour couronner le tout : un attentat. Paul Stokely a sans doute trop remué la vase. On lui fait porter le chapeau ! Dans un entretien à Factuel, il revient sur son Itinéraire, de la Côte d'Ivoire à Besançon. Itinéraire d'un journaliste, vers le monde du roman.

Accès libre

/ Danièle Secrétant

Mon père, ce tueur. Il faut être très courageux, ou poussé par une absolue nécessité, pour écrire ce genre de récit-témoignage, qui n’a laissé que très peu de place à la fiction, dit Thierry Crouzet. Mon père était un tueur, annonce-t-il avec calme, avec même un certain étonnement dans la voix. Tel qu’il en parle, il ne s’agit pas d’un psychopathe, il s’agit d’un homme à la personnalité complexe embarqué dans une histoire elle aussi complexe : la guerre d’Algérie. Il s’agit de l’histoire partielle d’une lignée d’hommes portés vers la violence, de génération en génération.

Accès libre
Qui était Virginie Binet, compagne de Courbet pendant 11 ans, avec qui elle a eu un fils ?

/ Danièle Secrétant

Qui était Virginie Binet ? Pierre Perrin a retracé l’histoire du destin improbable de cette Dieppoise, que rien ne destinait à devenir la compagne de Courbet pendant plus de dix ans. La correspondance entre les deux amants a été détruite par Juliette, une des trois sœurs de Courbet.  Pierre Perrin, dans Le modèle oublié, doit donc inventer, pressentir, se plonger dans une époque, chercher dans la littérature ce que l’on pensait des femmes… Il trouve également Virginie dans certains tableaux de Gustave, dans des croquis, cachée sous une couche de peinture… Petit à petit, grace à une écriture souple et réaliste, elle se met à exister, à vivre, puis elle meurt, loin de son peintre.

Accès libre
Les ténèbres ont commencé à se répandre sur le monde.

/ Danièle Secrétant

La parole d’Amin Maalouf, né le 25 février 1949, à Beyrouth, est précieuse. Il a été, est encore, témoin, acteur, spectateur éclairé, parfois victime, des courants souvent violents de l’Histoire. Ces courants qui portent les civilisations vers un naufrage annoncé. Pourra-t-on éviter la catastrophe ? Amin Maalouf est pessimiste. Il est même infiniment triste. La tristesse, c’est sous ce vocable qu’il réunit ses regrets, ses remords, sa nostalgie ou sa mélancolie.

Accès libre

/ Danièle Secrétant

« Nommer, même crûment, est parfois la seule façon correcte de contrevenir aux désastres. Les violences faites aux filles sont des désastres individuels et collectifs. Pour que nous y mettions fin, encore devons-nous les désigner. C’est à quoi humblement, je m’attelle, avec d’autres, pour qu’on ne puisse pas dire à leur sujet “je ne savais pas” » écrit Dominique Sigaud, grand reporteur, écrivain, essayiste qui était présente à Livres dans la Boucle, à Besançon. Lors d’un café littéraire, elle a présenté son dernier ouvrage : La malédiction d’être fille.

Accès libre

Pages