Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

dossier

/ Daniel Bordür

Conséquence de la victoire de Jean-Marie Sermier (UMP) sur Jean-Claude Wambst (PS) en mars dernier : la perspective de passer d'une gestion concédée à la Lyonnaise à une régie publique s'envole. Le nouvel élu a choisi une société d'économie mixte à opération unique, puis organisé un débat... Dans le même temps, une coordination jurassienne veut construire un observatoire.

/ Daniel Bordür

Une opposition de droite surfant sur ses dernières victoires électorales, mais aussi une fracture dans la majorité avec la virulente critique d'Alain Letailleur (MRC) et la satisfaction pleine de doute des écologistes... L'initiative de Marie-Guite Dufay d'annoncer la fusion avec son homologue bourguignon François Patriat a rencontré le scepticisme vendredi 27 juin lors d'un débat au Conseil régional de Franche-Comté.

/ Roland Vasic

La seconde moitié de l'année 2012 aura été éprouvante : annonces de la fermeture d'Aulnay en 2014, suppressions de postes et menaces sur les autres sites, résultats des ventes en baisse. Dans le pays de Montbéliard il s'agissait aussi de se souvenir du siècle d'activité à Sochaux, et surtout de l'organisation de nombres de vies autour de l'industrie automobile. L'inquiétude pour l'avenir est diffuse. Elle ne commande rien d'autre qu'elle même.

Naturalisation : au mérite ?

dossier

Jeudi 27 décembre 2012

/ Roland Vasic

Tous deux sont venus à Besançon pour étudier. Stéphanie Krapoth d'Allemagne, Boukar Dogo du Niger. Ils reviennent sur leurs parcours après la cérémonie à la préfecture de région où ils ont reçu leurs certificats de naturalisation. Selon la Cimade, la situation globale des demandeurs n'a pas vraiment changé après les élections de 2012.

/ Daniel Bordür

Les nouveaux députés de Franche-Comté ne sont pas totalement inconnus. Annie Genevard est maire de Morteau, Barbara Romagnan était conseillère générale de Besançon-Planoise, Alain Chrétien est maire de Vesoul, Eric Alauzet était adjoint au maire de Besançon et reste conseiller général.

Pages