Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Education

Jeudi 2 juillet 2015 / Daniel Bordür

Franck Béarzi a mis fin à ses jours après que son proviseur lui ait annoncé qu'une plainte d'élève le visait. Le problème, c'est que le parquet de Vesoul n'a « a priori pas été saisi de plainte » alors que le recteur l'avait affirmé. Mercredi soir, le CHSCT a constitué une délégation et non une mission d'enquête.

Lundi 29 juin 2015 / Daniel Bordür

Originaire du Haut-Doubs, Franck Béarzi enseignait les SVT au lycée Cournot et présidait le comité de voile du Doubs. Ce pédagogue impliqué et apprécié s'est donné la mort après que son proviseur l'ait informé d'une plainte d'une élève le visant. Un CHSCT extraordinaire se tient le 3 juillet au rectorat.

Mercredi 17 juin 2015 / Lloyd Wander

Philosopher quatre heures en examen est-il suffisant ? N'est-ce pas tardif d'attendre 18 ans pour s'y confronter ? « C'est trop court un an, ça rend la philo scolaire, mécanique et éphémère quand elle est censée être large et versatile », répond une candidate au sortir de l'épreuve reine du bac, au lycée Pasteur de Besançon.

La liberté d'expression a des limites, notamment celles de l'interdépendance, mais elle comprend aussi la liberté d'enquêter... Ph DB

Dimanche 31 mai 2015 / Daniel Bordür

Le lycée Charles-Nodier de Dole a vécu un événement un peu particulier mercredi 27 mai : quatre conférences et huit ateliers de réflexion organisés par des élèves demandeurs. Profs et proviseur leur ont facilité les choses et l'établissement a eu un petit parfum universitaire pendant une journée.

Mardi 19 mai 2015 / Daniel Bordür

Selon le rectorat, 26% des enseignants de collèges ont fait grève dans la région, le double selon les syndicats qui n'ont pas eu beaucoup de temps pour appeler à une unique manifestation régionale à Besançon. Derrière la défense du latin, du grec et des classes bilangues, l'autonomie accrue des établissements annonce selon eux des tensions dans les équipes pédagogiques.

Mercredi 15 avril 2015 / Daniel Bordür

Les mesures de carte scolaire dans le premier degré ne passent pas toujours bien. Dans plusieurs écoles de villes ou de villages des mobilisations se préparent dans l'urgence car les élections ont différé l'annonce des fermetures... A Rivotte, l'inspecteur d'académie prévoit 134 enfants (on ferme une classe à moins de 135), mais le directeur de l'école 138 et la mairie 139...

Pages