Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

entretien

Emmanuel Girod : « Aujourd'hui, un apprenti peut travailler jusqu'à 8 heures par jour et 35 heures par semaine. On ne peut déroger que sur décision de l'inspecteur du travail et avis conforme du médecin du travail. Ils ont pondu qu'un apprenti pourrait aller jusqu'à 10 heures par jour et 40 heures par semaine avec information de l'inspecteur du travail et du médecin du travail ! » Photo D.B.

Mardi 8 mars 2016 / La rédaction

Inspecteur du travail à Besançon, syndicaliste et militant du PG, Emmanuel Girod a lu le projet de loi El Khomri qui mobilise contre lui ce mercredi 9 mars. Du forfait-jours à la déconstruction de la hiérarchie des normes et à l'apprentissage, il peine à y trouver des mesures améliorant les conditions de travail des salariés et leur santé.  

Gérard Jussiaux et Henri Lombardi, l'un était secrétaire de l'union locale CFDT, l'autre responsable d'un petit groupe maoïste... Photos D.B.

Vendredi 12 février 2016 / Daniel Bordür

Factuel a réuni deux protagonistes de l'affaire des comités de soldats, Gérard Jussiaux, alors secrétaire permanent de l'union locale CFDT, et Henri Lombardi, universitaire et responsable d'une petite formation gauchiste, Révolution. Leurs propos distanciés éclairent l'ambiance d'une époque.

Laurence Fluttaz : « un mandat, ce n'est pas un métier ». Ph D.B.

Vendredi 22 janvier 2016 / Daniel Bordür

Membre du PS depuis le 22 avril 2002, la vice-présidente à la culture du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a été en charge de l'enseignement supérieur de l'agglomération de Chalon-sur-Saône de 2008 à 2014. Pour l'heure, comme tous ses collègues, cette orthophoniste de 46 ans prend ses marques et prévoit un tour de la grande région...

Nicolas Bourgoin, auteur de La République contre les libertés, dans son bureau de l'université : « C'est un trait caractéristique des législations anti-terroristes de toujours venir après coup ». Ph D.B.

Lundi 18 janvier 2016 / Daniel Bordür

C'est la thèse de La République contre les libertés, livre de Nicolas Bourgoin, enseignant-chercheur en sciences sociales à Besançon. Paru il y a un an et écrit avant les attentats de janvier, l'ouvrage analyse le changement de discours opéré en 1997 qui a mis selon lui les socialistes dans les pas de la droite faute de résultats économiques et sociaux. L'auteur se défend par ailleurs d'une accusation de collusion avec l'extrême-droite.

Mardi 8 décembre 2015 / Daniel Bordür

Emmanuelle Cournarie était sociologue du travail. Elle est maintenant dans l'action pour « créer du lien » par la construction de projets économiques, alternatifs et solidaires dans le Jura après avoir suivi un stage d'immersion avec un réseau d'entreprises ayant choisi l'orientation coopérative. Elle anime une rencontre vendredi 11 décembre à Villers-sous-Chalamont, dans le Doubs.

Pages