Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

entretien

Jeudi 1 octobre 2015 / Daniel Bordür

Frank Monneur et Didier Gendraud s'étaient émancipés de la tutelle du PS en présentant une liste autonome aux élections municipales de mars 2014 à Besançon. Forts de leurs 6,2%, ils préparent les municipales de... 2020 et viennent de rejoindre le Mouvement républicain et citoyen qui s'est rapproché de la gauche radicale pour les régionales.

Lundi 14 septembre 2015 / Michèle Tatu

Les organisateurs du festival de la place du Jura, à Besançon, s'activent pour la deuxième édition qu'ils ont tenu à organiser malgré le départ de bénévoles impliqués dans la première. Rendez-vous le premier week-end d'octobre pour trois jours de cirque, de musique et de convivialité.

Nathalie Canieux : « Les plus jeunes préfèrent travailler plus longtemps dans la journée, mais moins souvent. »

Jeudi 18 juin 2015 / Daniel Bordür

La fédération santé-sociaux de la CFDT est en conseil national à Arc-et-Senans. Sa secrétaire générale, Nathalie Canieux, développe dans cet entretien les enjeux du dialogue social et les obstacles qui l'empêchent. Elle dénonce aussi un article de la future loi vieillissement qui ferait travailler 24/24 heures six jours de suite des professionnels au domicile de patients dépendants.

Stéphane Fréchard : « je sais ce qu'est une urgence, mais aussi comment l'aborder avec calme. » Photo d'archives DB

Lundi 8 juin 2015 / Daniel Bordür

Stéphane Fréchard a réagi au rapport Duron qui veut supprimer l'arrêt du train Paris-Belfort à Lure dans une lettre sèche au ministre cosigné avec le maire dont il est l'adjoint. Il invoque l'aménagement du territoire et déplore les coûts plus élevés du TGV présenté en alternative.

Vendredi 5 juin 2015 / Daniel Bordür

Fanny Girod était au coeur du premier des séismes qui ont très gravement touché le Népal à partir du 25 avril. Professionnelle de la montagne vivant dans le Haut-Doubs, elle est revenue bouleversée. Avec le désir et le projet d'aider mais aussi le besoin de « fêter la vie » pour lesquels les Népalais paraissent plus doués que les Européens...

Pages