Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Environnement

/ Daniel Bordür

Chaque année, l'énergie produite en Franche Comté correspond à 485.000 tonnes d'équivalent pétrole (TEP) pendant que la consommation s'élève à 33 millions, soit un milliard d'euros pour un produit intérieur brut de 28 milliards (2010). En ouvrant la conférence régionale qui doit déboucher sur trois mois de débats et une synthèse nationale prélude à un projet de loi à l'automne, Marie-Guite Dufay a dit qu'il fallait « changer d'échelle ». Plusieurs dizaines d'intervenants ont ensuite montré des pistes, formulé des propositions, annoncé des initiatives.

/ Daniel Bordür

Les éoliennes ne sont pas que des pompes à finances pour fonds de pension en recherche d'investissements à long terme. Ici et là, en au moins trois sites de Franche-Comté, des réseaux de citoyens se constituent pour être partie prenante des projets.

/ Roland Vasic

Le Conseil communautaire a classé la zone prévue pour une base logistique Intermaché (ITM) en « intérêt communautaire » et mènera un diagnostic archéologique et une évaluation environnementale. La perte de terres agricoles de qualité a été dénoncée, de même que la conduite du dossier.

/ Roland Vasic

Gilbert Magnin vous guide dans la forêt de Chaux, la deuxième plus grande forêt domaniale de France, comme à la découverte du trésor. Le trésor se trouve entre vallée du Doubs et vallée de la Loue, de part et d'autre des routes forestières qui quadrillent son étendue, autour des sept colonnes de pierre qui permettent de se repérer aux carrefours, le long des ruisseaux qui y ont leur source et leur point de confluence. Une charte Natura 2000 spécifique au massif sera signée lundi entre l'ONF et le Grand Dole.

/ Roland Vasic

Après qu'un premier plan local d'urbanisme a été retoqué par le Tribunal administratif en 2010, le nouveau projet est au stade de l'enquête publique qui se termine le 16 février. Il est question de prélever 180 hectares de terres agricoles pour « assurer le développement » contre 240 dans l'actuel plan d'occupation des sols...

/ Roland Vasic

La rivière Breuchin, après l'Allan et le bassin Haut-Doubs Haute-Loue, fait l'objet d'un Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux. L'Etablissement Public Territorial du Bassin Saône et Doubs qui s'étend des Vosges à Villefranche-sur-Saône en est chargé.

Pages