Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

histoire

/ Michèle Tatu

La 21e rencontre de cinéma du CCPPO se tient du 25 au 27 janvier au petit Kursaal. S'ouvrant par deux longs métrages sur le procès de Nelson Mandela (ci-contre) et la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, elle se poursuivra par des films sur la Rhodiaceta, forteresse ouvrière ou friche à graffiti, ou les travailleurs de Sochaux, avec le regard toujours neuf des groupes Medvekine.

« Allégorie sur la poursuite de la fortune », Lambert Sustris : « Ce tableau, complexe, comprenant de multiples personnages, représente une allégorie de la fortune dans ses deux acceptions possibles : la richesse et la destinée. Incarnée par une femme aux yeux bandés en haut à gauche de la scène, elle siège sur un globe, illustrant sa domination du

/ Daniel Bordür

« Plus grand, plus aéré, plus profond », dit une employée à propos d'un équipement culturel majeur qui rouvre après quatre ans de travaux. La rénovation lui a fait le plus grand bien avec 1000 tableaux restaurés, 40% d'œuvres sorties des réserves, une trentaine d'acquisitions et la perspective de plus fréquentes expositions temporaires...

Ci-contre, Allégorie sur la poursuite de la fortune, de Lambert Sustris...

/ Daniel Bordür

La traditionnelle commémoration du massacre du 17 octobre 1961 a rassemblé 150 personnes à Besançon. Après la reconnaissance macronienne de la responsabilité d'un « système » dans l'assassinat de Maurice Audin, le site 1000 Autres initié par l'historien bisontin Fabrice Riceputi se base sur une archive récemment ouverte pour continuer la recherche de disparus depuis 60 ans en suscitant des témoignages...

/ La rédaction

Créé en 2007 par la vidéaste Odile Chopard missionnée par Marie-Guite Dufay, alors adjointe aux affaires sociales de Besançon, ce formidable outil collaboratif va-t-il continuer après le 31 décembre et la fin du contrat-aidé qui l'anime ? Alors que les collectivités tardent à s'entendre, son conseil scientifique craint qu'il perdre son identité bisontine en s'élargissant à la région à qui la ville a demandé de l'aide...

/ Daniel Bordür

Le peintre sera honoré durant l'année 2019 comme « une marque » déclinée par le conseil départemental du Doubs sous de multiples formes : expos, concerts, colloque, actions scolaires, sportives ou sociales... Son soutien actif de la Commune de Paris, qu'il paya d'une fin de vie en exil, ne sera pas mis en avant...

/ Daniel Bordür

L'historien spécialiste de Proudhon était syndicaliste au SGEN où il représentait les « pions » et président de l'AGEB-UNEF à l'université de Besançon lors de la disparition de Maurice Audin. Il témoigne pour Factuel des tensions qui régnaient avant son élection en novembre 1956 entre anti-colonialistes et pro Algérie française qui ont animé le syndicat étudiant pendant un an avant lui.

Pages