Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

impressions

Jeudi 25 janvier 2018 / Ilian Karst

Comme de nombreux Bisontins, on s'est laissé envahir par la contemplation des eaux du Doubs s'étalant dans son lit majeur à Micaud... Mais que cachent donc les « laisses de crue » ? Que sont ces marques témoignant qu'il n'y a pas que de l'eau à être passé par là ?

Mardi 26 décembre 2017 / Danièle Secrétant

Pascale Lhomme-Rolot et Henri Traforetti exposent ensemble à Besançon jusqu'au 29 décembre. Les créations de l'amoureuse des livres et de la liberté des femmes cohabitent parfaitement avec les toiles sensuelles et inspirées du militant de la dignité ouvrière.

Mercredi 6 décembre 2017 / Daniel Bordür

Ce spectacle construit à partir des lettres et poèmes écrits de sa caserne par Guillaume Apollinaire à son amante Louise de Coligny-Châtillon, est porté par une remarquable Moana Ferré (photo). La dernière mise en scène du Jurassien Christian Pageault propose un étonnant glissement progressif vers l'émotion totale.

Lundi 10 juillet 2017 / Daniel Bordür

Laure Subirana publie Gabriel, premier tome d'une trilogie intitulée Hasard et perception. Polar fantastique haletant qu'on ne lâche qu'à la dernière page, ce premier roman met en scène un sorcier des temps modernes qui se bat notamment contre un projet d'extraction d'hydrocarbures dans le Jura...

Mercredi 7 juin 2017 / Daniel Bordür

Qui fut Marthe de Meligny, femme et modèle du peintre Pierre Bonnard durant toute sa vie ? Guillaume Dujardin met en scène un texte commandé à la dramaturge José Drevon pour le Festival de caves. Comment concilier le bonheur d'être désirée et l'enfer d'être sans cesse observée ? La comédienne Marie Champain, au jeu tout en retenue, nous explique son travail.

A Besançon jusqu'au 12 juin.

Mardi 6 juin 2017 / Daniel Bordür

C'est l'argument, fantastique, de la pièce d'Angelica Liddell Et les Poissons partirent combattre les hommes, dont la version mise en scène par Julien Barbazin et jouée par Benjamin Mba revient en seconde année au Festival de caves. Ecrite il y a près de vingt ans, elle est d'une actuité aussi vive que son actualité. A voir !

Mercredi 24 mai 2017 / Daniel Bordür

A l'occasion du Festival de caves, le comédien strasbourgeois Luc Schillinger signe une interprétation époustouflante de l'œuvre de Rabelais qui est bien davantage qu'un aimable divertissement : un conte sur les illusions de la communication et les vertiges de l'imagination...

Pages