Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

impressions

Leçons de sons

impressions

Mardi 16 avril 2013
Nicolas Philibert

/ Michèle Tatu

Peut-on écouter avec les yeux et voir avec les oreilles ? « La Maison de la radio », le dernier film de Nicolas Philibert, et une séance en audio-description répondent à cette question… Nicolas Philibert scrute le monde et, comme certains documentaristes, cherche à capter l’invisible.

Sylvie Debras, En Vadrouille

/ Daniel Bordür

Elle a sauté les frontières en 2011, exploré les tourbières en 2008, cherché les traces d'Alésia en 2005... Sylvie Debras la vadrouilleuse emmène ses lecteurs sur les routes du sel dans le onzième numéro annuel du magazine En Vadrouille dont la formule est bien rodée.

/ Michèle Tatu

« Si l’abeille disparaissait du globe avait prédit Einstein, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre… » L’abeille à miel est essentielle à la reproduction des espèces végétales et partant de là au maintien de l’homme sur terre (un tiers de ce que nous mangeons vient des abeilles). Or depuis une quinzaine d’année la raréfaction de l’insecte (estimée entre 50 et 90 %) est un constat alarmiste.

/ Michèle Tatu

Un homme sur un cheval. Il porte une cuirasse, symbole de la célèbre fête des samouraïs qui rassemblait chaque année depuis mille ans toute la ville de Minamisoma. La caméra s’approche et fixe quelques secondes son regard inquiet. Autour de lui, une ville fantôme. Une atmosphère pesante. Le vide. Ce qu’on appelle le bord de la zone interdite. Ainsi commence Welcome to Fukushima...

/ Michèle Tatu

Eve, Francine et Lucie sont sur scène... « Les Touffes qui frisent » défrisent la salle avec des « patata doum » et des « Rossignols du bois joli »... Le public de La Rodia retient son souffle. Pascal Mathieu arrive, poète lunaire de la nuit sombre... Il avance comme un félin au bord de la scène... « On est domestiqué par des vétérinaires ».

/ Michèle Tatu

Le film a été primé au festival Lumières d'Afrique de Besançon. Yachine 10 ans vit avec sa famille dans le bidonville d'une grande ville marocaine. Sa mère fait ce qu’elle peut pour l’éducation de ses enfants. Le père est dépressif, un frère à l’armée, un presque autiste et un troisième Hamid 13 ans est un caïd.

/ Monique Chabod

L’événement littéraire, cette semaine à Besançon, c’est la rencontre des éditeurs franc-comtois, réunis à l’initiative du Comité régional du livre, ce lundi 11 février. Sur les quarante et un éditeurs répertoriés, treize ont exprimé leur passion de « publier autrement ».

Pages