Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Partis

Mercredi 25 mai 2016 / Daniel Bordür

Besançon fut l'un des bastions du PSU, formation politique née de l'incurie des deux grands partis de gauche à la fin des années 1950 : le PS menait la guerre d'Algérie, le PC se lavait les mains de l'invasion de la Hongrie par l'URSS. Lip et le mouvement des soldats ont marqué son histoire locale. Bernard Ravenel pense qu'aujourd'hui la « forme parti » a vécu.

Vendredi 20 mai 2016 / Daniel Bordür

L'ancienne conseillère régionale, maire de Vincelles et co-porte-parole régionale d'EELV n'a pas apprécié la forme du départ du groupe parlementaire du seul député écologiste de Franche-Comté. Sur le fond, elle constate « la distance » qui s'était creusée entre « ceux qui accompagnent le gouvernement et ceux qui ne veulent pas cautionner la dérive de François Hollande ».

Mardi 10 mai 2016 / La rédaction

Le premier fédéral du Doubs, Nicolas Bodin, désapprouve le recours du 49.3 pour faire passer le projet sans vote. Le député Frédéric Barbier avait, lundi 9 mais, soit avant l'annonce du passage en force, des mots très durs pour un texte qui « favorise des accords à la carte pour chaque entreprise en marginalisant les accords de branche ». Le député écologiste Eric Alauzet n'aurait pas voté la loi, mais n'approuvera pas la censure.

Jeudi 4 février 2016 / La rédaction

Le conseil fédéral du Doubs a adopté une motion par 35 voix sur 37 indiquant notamment que le projet « constitue aujourd'hui un nouveau risque de stigmatisation d’une partie des citoyens et ne permet pas de lutter efficacement contre le terrorisme ». Le Territoire de Belfort en a fait autant ainsi que quinze élus bisontins.

Jeudi 1 octobre 2015 / Daniel Bordür

Frank Monneur et Didier Gendraud s'étaient émancipés de la tutelle du PS en présentant une liste autonome aux élections municipales de mars 2014 à Besançon. Forts de leurs 6,2%, ils préparent les municipales de... 2020 et viennent de rejoindre le Mouvement républicain et citoyen qui s'est rapproché de la gauche radicale pour les régionales.

Nathalie Vermorel (PCF, à gauche) et Cécile Prudhomme (EELV, à droite) ont été désignées têtes de liste de leur parti... Gabriel Amard (PG, au centre) assure qu'il a déjà donné et n'est candidat à rien.

Lundi 28 septembre 2015 / La rédaction

Cinq partis de gauche signent un appel à EELV pour une liste commune aux élections régionales... Les écologistes sont déchirés par des stratégies internes divergentes... Les cultures parfois spéciales des uns et des autres, ici ou là, ne facilitent pas les rapprochements...

Pages