Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Politique

/ Daniel Bordür

L'adjoint à l'urbanisme de Besançon, tête de file du PS qui a interrompu les discussions avec le reste de la gauche, souhaite des clarifications sur la forme et le fond. Par exemple sur la double fonction de maire et président de l'agglo, ou encore sur l'économie ou l'évolution des Vaîtes…

/ Daniel Bordür

Le PS a « interrompu » les discussions avec EELV et le PCF dans la perspectives des élections municipales de 2020, tandis que Barbara Romagnan proposait de « fédérer » tout le monde avant de se raviser devant le scepticisme suscité. 

L'éphémère proposition de Barbara Romagnan, lire ici
Nicolas Bodin (PS) : « il faut entrer en campagne », lire .
Anne Vignot (EELV) : « c'est encore difficile d'être derrière une écologiste », lire ici.
Thibaut Bize (PCF) : « le PS bloque sur la gratuité des transports », lire .

/ Guillaume Clerc

Les salariés de General Electric ont remporté une première victoire en empêchant la tenue de la réunion qui devait lancer le plan social. Le maire de la ville, Damien Meslot, a ensuite refusé de louer une salle à GE pour une nouvelle réunion prévue vendredi et les syndicats, qui ont rencontré la Direccte, menacent de porter l’affaire en justice pour contraindre l’État à faire respecter les engagements pris par GE dans l’accord qui conditionnait la vente de la branche énergie d’Alstom. Et samedi, tout le monde s’attend à une manifestation massive à Belfort en soutien aux salariés de GE.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

Plusieurs dizaines de Comtois ont répondu à un appel national engageant à converger sur Dijon pour l'Acte 30 des gilets jaunes, samedi 8 juin. Les autorités redoutaient une tournure critique… et semblent avoir tout tenté pour la permettre : interdiction du rassemblement dans le centre, coercition avant le départ du cortège, gazages de participants passifs, coups, insultes… Résultat : le cœur historique en partie ravagé, des protagonistes et des passants blessés et choqués, des pacifistes oscillant entre dégoût et radicalisation.

Accès libre

/ Daniel Bordür

L'Espace de dialogue des gauches et de l'écologie a commencé à discuter à l'automne en vue des municipales de 2020 à Besançon avec des ateliers thématiques qui se sont réunis plusieurs fois. Une plénière abordait récemment la démocratie locale et les transports… Le travail se poursuit d'ici l'été… 

/ Guillaume Clerc

Outre la création de 1.000 emplois, l’accord signé entre l’État français et General Electric pour l’acquisition de la branche énergie d’Alstom comportait aussi l’obligation pour la firme de maintenir ou de créer des centres de décisions mondiaux en France. L’activité turbines à gaz à Belfort, menacée par la suppression de près de la moitié de ses effectifs, est concernée. D’après le document, l’État conserve la possibilité d’attaquer GE en justice pour l’obliger à respecter ses engagements, dont presque aucun n’a été respecté.

/ Daniel Bordür

Emmanuel Macron n'est pas venu remettre la légion d'honneur au maire de la ville Jacques Pélissard... Mais le bruit de sa possible visite a suscité une mobilisation express pour les urgences de l'hôpital au cours de laquelle le personnel s'est vu symboliquement remettre des médailles de l'endurance, du courage, de la non-violence ou encore de l'ubiquité « pour la capacité à travailler en sous-effectif ».

Pages