Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

reportage

Samedi 18 novembre 2017 / Daniel Bordür

Une curieuse équation politique a permis l'adoption du régime indemnitaire des 4000 salariés de la collectivité fusionnée, alors que la police empêchait l'accès à l'hémicycle d'agents de la collectivité qui manifestaient dans l'unité syndicale. Une élue PS et un PRG se sont abstenus, soulignant la fragilité de la majorité de Marie-Guite Dufay.

Mercredi 15 novembre 2017 / Daniel Bordür

Le collectif Solidarité Migrants Réfugiés a apporté devant la mairie les déchets d'un campement de 40 migrants que la collectivité refusait de collecter. Il réclame aussi la prise en charge par la ville d'un accueil de jour qu'il a créé dans un local appartenant à un organisme de logement social.

Mardi 14 novembre 2017 / Daniel Bordür

La conférence d'Orchamps-Vennes sur les paysages jurassiens en danger a mobilisé 250 personnes lors d'un solide débat éclairé par diverses approches scientifiques et l'expérience suisse qui connait le « girobroyage » depuis vingt ans. Un agriculteur du Val de Travers a été condamné en 2013 pour avoir détruit 13 hectares...

Geneviève Magnon, animatrice Natura 2000 et Life-Tourbières au Syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs. (Photos Daniel Bordur)

Vendredi 20 octobre 2017 / Daniel Bordür

Zone humide exceptionnelle, le « site Ramsar » du bassin du Drugeon pourrait s'étendre à une soixantaine de tourbières du Haut-Doubs et du Haut-Jura. Le projet est au cœur du séminaire national qui s'est tenu pour la première fois dans la région, à Labergement Sainte Marie.

Lundi 16 octobre 2017 / Daniel Bordür

La présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a des mots assez durs contre la baisse des dotations qui prive la collectivité de 20 millions par an. Mais le dialogue rompu au niveau national avec l'État est maintenu localement car, a-t-elle dit lors de la session de rentrée, « nous avons besoin d'avancer ensemble ». La droite n'est pas très à l'aise, l'extrême-droite implose en gardant ses fondamentaux.

Mardi 10 octobre 2017 / Daniel Bordür

Les défilés intersyndicaux ont rassemblé 2000 personnes à Besançon, 900 à Montbéliard, 800 à Belfort, 500 à Dole et Lons-le-Saunier (où Factuel était, photo ci-contre), 400 à Saint-Claude, 300 à Vesoul, une centaine à Pontarlier... La rancœur monte à l'égard d'Emmanuel Macron.

Pages