Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

reportage

/ Toufik-de-Planoise

Ils étaient environ à nouveau deux-cents à battre le pavé du centre-ville ce samedi, pour ce 44e acte des Gilets jaunes depuis le 17 novembre 2018. Pas de regain conséquent par rapport à la rentrée du 7 septembre donc, et à la veille d’une grande mobilisation prévue le 21 septembre à Paris. Une frange d’irréductibles qui maintient le mouvement, et ancre la reprise des cortèges malgré des rangs clairsemés.

Accès libre

/ Daniel Bordür

« Quand on voit ça, que voulez vous que les habitants pensent des élus, de la politique ? Pourquoi voteraient-ils ? », s'insurge un militant de la CNL à propos de la fermeture pendant une semaine d'un des deux bureaux de Besançon-Planoise (20.000 habitants) qui a aussi fait réagir CGT et PCF. Le projet de transformer le bureau Proudhon du centre-ville en agence bancaire qui exclurait pauvres et précaires inquiète le syndicat SUD-PTT. Les 200 bureaux ruraux du Doubs pourraient n'être plus que 65 l'an prochain…

/ Daniel Bordür

Avant les lourds dossiers de la rentrée scolaire ou des investissements, la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a effectué une mini tournée dans le Jura pour suivre des dossiers concrets en matières culturelle (Moulin de Brainans et La fraternelle de Saint-Claude) et au carrefour de l'environnement (premier Service public local de l'efficacité énergétique à Morez) et de l'économie (AOC bois du Jura à Champagnole).

/ Jean Christophe Tardivon

Les éleveurs s'intéressent de plus en plus à l'homéopathie vétérinaire comme pratique alternative afin de soigner leurs troupeaux. Sur fond de plan national limitant l'usage des antibiotiques, les formations proposées par les chambres d'agriculture sont très demandées. Éleveurs, vétérinaires homéopathe et allopathe témoignent.

/ Toufik-de-Planoise

La victoire de l’équipe nationale de football d’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations a été largement célébrée à Besançon, en particulier dans le quartier de Planoise. Une consécration ce vendredi, après deux autres succès déjà riches en émotion les jeudi 11 et dimanche 14 juillet. À chaque fois plusieurs centaines de supporters, des jeunes, des familles, des chibanis, mais aussi des badauds se sont réunis pour fête la deuxième CAN des Fennecs.

/ Toufik-de-Planoise

Une trentaine de Gilets Jaunes ont profité du passage des élus et des représentants pour scander Marseillaise et slogans lors du défilé militaire du 14 juillet à Besançon. La fête nationale 2019 restera marquée par la répression policière qui a suivi et une vérification d’identité au poste de police pour les manifestants, dont un correspondant de Radio Bip qui couvrait l’événement. Notre correspondant à lui-même été bousculé et apostrophé nommément par la police. La réaction de la rédaction est à lire en bas de son article.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

« Action non-violente COP21 » décrochait ce matin le portrait officiel d’Emmanuel Macron qui trônait dans la mairie de Roche-lez-Beaupré, un village proche de Besançon. Une dizaine de militants a mené cette action pacifique qui s’inscrit dans un mouvement national, dont l’objectif est de protester contre la passivité du gouvernement à œuvrer concrètement sur les questions sociales et environnementales.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

Cela fait plusieurs années que le dossier emblématique des Vaîtes n’en finit plus de faire des vagues à Besançon. Alors que le projet est provisoirement suspendu par la justice, c’est sur le plan politique et électoral que les choses se sont dernièrement envenimées. En attendant, et loin des tergiversations feutrées, associations, riverains, jardiniers et opposants sont bien décidés à faire vivre cet écrin bucolique au cœur de la ville. Batailles juridiques et d’opinion, occupation maraîchère des sols, et prémices d’une ZAD forment un front combatif face à des autorités fragilisées, mais déterminées à poursuivre les travaux.

/ Toufik-de-Planoise

Ils étaient environ 150 « Gilets jaunes » ce vendredi soir dans les rues d'Ornans pour à célébrer l’enfant du pays, et artiste engagé, Gustave Courbet. Une façon de surpasser l’hommage « officiel et républicain » de la visite d'Emmanuel Macron par une démonstration « populaire et communarde. » Défilé revendicatif, théâtre de rue, cinéma en plein air et recueillement solennel ont été autant de moments forts.

Accès libre

/ Jean Christophe Tardivon

La première brique du projet «Sochaux 2022» réorganisant le site PSA de Sochaux est posée. Il s'agit d'une presse grand gabarit. Marie-Guite Dufay et Charles Demouge étaient parmi la délégation qui a assisté à une démonstration ce mercredi 26 juin 2019 au terme de laquelle un protocole d'accord a été signé entre PSA et la Région.

Pages