Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

reportage

Samedi, peu avant 15 heures 50. Une nouvelle salve de lacrymogènes fait refluer les manifestants. (Photos Daniel Bordur)

Lundi 10 décembre 2018 / Daniel Bordür

Samedi après-midi, les manifestants voulaient rencontrer le préfet qui, le matin même, avait fait dégager sans sommation le barrage filtrant du rond-point de Valentin. Devant la préfecture, un dispositif avait un temps constitué une nasse qui aurait pu être très dangereuse en cas de panique. Le nuage de lacrymogènes a atteint le marché de Noël de Granvelle et touché des familles...

Accès libre
Ian Brossat, avec à sa gauche Isabelle Liron et Aurélien Aramini, et à sa droite Hasni Alem et Solange Joly qui, tous les quatre les précéderont au micro. (Photos DB)

Vendredi 7 décembre 2018 / Daniel Bordür

En meeting à Besançon, l'adjoint parisien au logement, tête de liste aux élections européennes, a défendu des arguments pour convaincre de voter le 26 mai prochain un électorat enclin à considérer que le parlement européen « ne sert à rien ». Il défend une alternative aux libéraux et à l'extrême-droite pour combattre les « deux maux » de l'Union : l'austérité et la concurrence.

Lundi 3 décembre 2018 / Guillaume Clerc

Mobilisés pour la troisième semaine consécutive au rond-point de Valentin, les Gilets jaunes,  à Besançon comme ailleurs et partout en France, ralentissaient la circulation samedi 1er décembre pour exprimer leur colère face à l’augmentation du prix de la vie en espérant enfin se faire entendre par le gouvernement.

Lundi 19 novembre 2018 / Daniel Bordür

Il fallait de la persévérance pour venir écouter le président de la République disserter à Besançonsur le beau et vendre le Pass Culture. Durant une matinée, ceux qui avaient autre chose à faire ont eu toutes les peines du monde à vivre leur vie. Drôle de façon de reprendre contact avec les citoyens...

« Allégorie sur la poursuite de la fortune », Lambert Sustris : « Ce tableau, complexe, comprenant de multiples personnages, représente une allégorie de la fortune dans ses deux acceptions possibles : la richesse et la destinée. Incarnée par une femme aux yeux bandés en haut à gauche de la scène, elle siège sur un globe, illustrant sa domination du

Jeudi 15 novembre 2018 / Daniel Bordür

« Plus grand, plus aéré, plus profond », dit une employée à propos d'un équipement culturel majeur qui rouvre après quatre ans de travaux. La rénovation lui a fait le plus grand bien avec 1000 tableaux restaurés, 40% d'œuvres sorties des réserves, une trentaine d'acquisitions et la perspective de plus fréquentes expositions temporaires...

Ci-contre, Allégorie sur la poursuite de la fortune, de Lambert Sustris...

Mardi 13 novembre 2018 / Daniel Bordür

La division de la majorité municipale, unie sur une motion critique du gouvernement, n'est pas en cause. Ce qui a pourri l'atmosphère, c'est une vive tension entre Jean-Louis Fousseret et Jacques Grosperrin, accentuée par la brusquerie des interventions de Michel Omouri à qui Myriam Lemercier a demandé de se calmer ! Du coup, la vraie politique était dans la rue avec près de 200 militants réclamant aux élus de faire plus pour le climat.

Lundi 12 novembre 2018 / La rédaction

Réforme du lycée annoncée par petits bouts, suppressions de postes, réponse sécuritaire aux questions sociales... A entendre les propos glanés dans le cortège, de nombreux enseignants sont consternés, révoltés voire démotivés par la politique du gouvernement...

Pages