Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

reportage

Dominique Henry, n° 14 sur la liste du Doubs : « la ferme des 1000 vaches de Picardie est un symbole de la financiarisation de l'agriculture ». Photos D.B.

/ Daniel Bordür

Paraphrasant Saint-Just, Nathalie Vermorel, la tête de liste de l'Alternative à gauche, entend incarner un projet porté, et présenté par un collectif, mardi 1er décembre devant près de 200 personnes à Besançon. « Nous sommes la seule liste de gauche avec une dynamique de premier tour », dit-elle.

/ Daniel Bordür

Le mot est de François Patriat lors du meeting de soutien à Marie-Guite Dufay, devant 500 personnes lundi 30 novembre à Besançon. La campagne électorale est plombée par les attentats, mais les orateurs socialistes veulent y trouver des raisons supplémentaires de voter.

La maison d'arrêt de Lons-le-Saunier : « joyeuse lors de la coupe du monde de 1998 », dit Marie-Agnès Credoz qui trouve l'établissement à taille humaine.

/ Daniel Bordür

La prison n'est-elle qu'un lieu de punition ? Un récent débat à Besançon laisse penser que oui, mais des témoignages de professionnels et de militants associatifs, appuyés par Marie-Agnès Crédoz, ancienne présidente de cour d'assises aujourd'hui contrôleur des lieux de privation de liberté, mettent l'accent sur le rôle primordial de la culture et de l'accompagnement pour ne pas rater la sortie.

/ Daniel Bordür

« L'esprit du 11 janvier » est-il retombé ? La société civile est-elle sonnée au point de laisser au seul monde politique les initiatives ? Pour l'heure, on constate l'organisation de très courts rassemblements en hommage aux victimes du terrorisme, comme mardi 17 novembre à Besançon, et quelques annulations d'événements...

Marie-Guite Dufay avec le directeur général des services Gilles Da Costa et son directeur de cabinet Rodolphe Dumoulin (debout) sous le regard d'Edgar Faure...

/ Daniel Bordür

Clap de fin sur la dernière session du Conseil régional de Franche-Comté qui a voté à la quasi-unanimité des mesures techniques de transition avant le passage à la grande région avec la Bourgogne. Mais la droite n'a pas voté les ajustements de l'exercice budgétaire 2015 qui s'arrête le 30 novembre et est amputé d'une vingtaine de millions. 140 programmes vont recevoir 4 millions pour passer le cap de la fusion, la subvention à Lactalis-Lons est retirée du budget...

/ Daniel Bordür

L'office HLM Grand-Besançon-Habitat a décidé la déconstruction d'un immeuble de 48 logements après que les 32 locataires ont voté contre une réhabilitation qui aurait augmenté des loyers. La plupart des habitants avaient été relogés après la démolition de la cité Fontaine-Ecu et certains ne semblent pas disposés à accepter de partir. Pascal Curie, le président de GBH, avance des raisons financières...

Pages