Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

reportage

/ Daniel Bordür

Des défilés se sont tenus samedi 16 mars à Besançon, Belfort, Montbéliard, Lure, Dole et Lons-le-Saunier (photo et reportage) où plus de 1000 personnes s'étaient donné rendez-vous. On a pu constater un début de convergence avec le mouvement des lycéens de la veille et les Gilets jaunes...

/ Guillaume Clerc

Lors de sa visite à Planoise à Besançon, désigné « quartier de reconquête républicaine » et bénéficiaire de l’une des premières affectations de la police de sécurité du quotidien, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est félicité de sa mise en place, nécessaire pour « retrouver la confiance ». Sa visite a été perturbée par des manifestants qui s’insurgent notamment contre l’usage disproportionné du LBD. A la tribune, il ira jusqu’à traiter d’abrutis ceux qui « mettent en cause la police ». Cinq personnes ont d’ailleurs été interpellées.

/ Daniel Bordür

L'avis défavorable du Conseil national de protection de la nature à la destruction d'espèces protégées conduit le conseil municipal à débattre à chaud d'une évolution du projet d'écoquartier pendant près de deux heures. La droite défend un moratoire, la majorité municipale apparaît plus divisée qu'elle ne le souhaiterait...

/ Guillaume Clerc

Si le grand débat n’a pas attiré au-delà d’un cercle de membres actifs d’associations locales, il a eu le mérite d’entamer un processus de recueil de la parole des habitants. Le Conseil citoyen de Planoise, sollicité par la préfecture pour l'organiser, réclame aussi une meilleure reconnaissance par la ville de sa qualité de partenaire pour l'élaboration du plan de renouvellement urbain. Reportage à la table de discussion sur le thème : vivre à Planoise.

/ Jean Christophe Tardivon

A Mollans, en Haute-Saône, François de Rugy a rencontré un agriculteur qui lui a expliqué comment il avait procédé pour développer la méthanisation dans sa ferme. Le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est aussi rendu à Noroy-le-Bourg pour entendre les doléances des agriculteurs concernant la gestion des sangliers provoquant des dégâts dans les cultures...

/ Toufik-de-Planoise

Plus de 700 Gilets jaunes ont défilé samedi 23 février à Besançon, tentant en vain de bloquer la rocade et d'investir l'espace Valentin au nord de la ville, et se rabattant vers le centre en passant par le quartier populaire de Montrapon. Plusieurs interpellations et de blessés légers parmi les manifestants.

/ Daniel Bordür

Environ 700 personnes se sont rassemblées mardi soir à Besançon pour dire leur refus de la haine et leur solidarité avec les Juifs. Nombreux sont ceux qui n'acceptent pas l'amalgame suggéré par une proposition de loi tendant à criminaliser l'anti-sionisme qui relève essentiellement de la critique politique, indispensable en démocratie, mais que des antisémites utilisent pour avancer masqués... 

Pages