Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Société

/ Daniel Bordür

L'Etat était cité à comparaître devant un tribunal d'opinion pour non assistance à justice en danger lors de quatre faux procès intentés par le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France dont l'un devait se tenir lundi 16 novembre à Besançon. « Face aux tragiques événements du 13 novembre, ces tribunaux n'ont plus lieu d'être », ont expliqué les organisateurs.

/ Daniel Bordür

L'office HLM Grand-Besançon-Habitat a décidé la déconstruction d'un immeuble de 48 logements après que les 32 locataires ont voté contre une réhabilitation qui aurait augmenté des loyers. La plupart des habitants avaient été relogés après la démolition de la cité Fontaine-Ecu et certains ne semblent pas disposés à accepter de partir. Pascal Curie, le président de GBH, avance des raisons financières...

/ Daniel Bordür

Résultat d'un compromis entre bricolage et marchandage, la décision politique selon Pierre Mathiot, professeur à Sciences-Po Lille, est un curieux objet d'étude soumis à de multiples contraintes. Il l'a expliqué aux maires ruraux du Doubs réunis en assemblée générale. Et si la démocratie avait davantage besoin d'animation que de promesses ?

Etienne Mollet : « Madagascar est surtout la victime typique des ajustements structurels du FMI et de la Banque mondiale pour ouvrir les marchés et détruire les services publics. C'est un des facteurs importants de la paupérisation du pays. » Ph D.B.

/ Daniel Bordür

Militant d'une association d'aide à l'enfance et au développement rural à Madagascar, Etienne Mollet défend une conception de la coopération internationale basée sur l'implication et les choix des populations concernées. Une manifestation de soutien a lieu le 10 octobre à Besançon.

/ Daniel Bordür

D'origine associative, le plan ESSE (économie sociale, solidaire et écologique) a débouché l'an dernier sur une journée nationale. Son édition 2015 a mobilisé à Montain, dans le vignoble jurassien, plusieurs dizaines de personnes autour d'initiatives simples : faire ensemble du jus des pommes locales pendant que se tenait un atelier cuisine et un petit concert. Sympa et réfléchi.

/ Daniel Bordür

Depuis sept ou huit ans, le resto-trottoir s'organise chaque mois à Besançon avec une équipe en perpétuel renouvellement. Pendant quelques heures, tout est gratuit, se donne, s'échange... D'un mois sur l'autre, on peut passer d'un rôle à l'autre : hôte ou convive. Sans ségrégation sociale.

Philippe Alpy remettant des fleurs à Marie-Claude Roethlisberger, présidente de l'ADMR de Clerval, qui assume la présidence intérimaire de l'ADMR de Saône-Mamirole...

/ Daniel Bordür

Philippe Alpy, par ailleurs vice-président du Département et dirigeant national de l'ADMR, dénonce vigoureusement « ceux qui disent qu'on fait du dumping social avec nos bénévoles ». Ce faisant, il vise par ricochet le rapport de la Chambre régionale des comptes qui avait pointé un traitement de faveur, et pourrait entraîner un rééquilibrage du financement des associations intervenant dans l'aide à domicile par le Conseil départemental.

Pages