Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Société

/ Daniel Bordür

Entre 150 et 200 personnes se sont rassemblées ce vendredi à midi à Planoise. A l'invitation d'enseignants du quartier, des parents, accompagnés parfois de leurs enfants, sont venus témoigner leur indignation après l'attaque contre Charlie, dire leur refus de l'amalgame terroristes-musulmans, leur attachement aux libertés.

/ Daniel Bordür

Le racisme décomplexé alourdit depuis trop longtemps le climat de notre époque. La restriction des libertés au nom de la lutte anti-terroriste serait la victoire des mafieux et des gangsters qui ne supportent pas la liberté et l'expression pacifique des conflits.

Accès libre

Pages