Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Société

Nathalie Canieux : « Les plus jeunes préfèrent travailler plus longtemps dans la journée, mais moins souvent. »

/ Daniel Bordür

La fédération santé-sociaux de la CFDT est en conseil national à Arc-et-Senans. Sa secrétaire générale, Nathalie Canieux, développe dans cet entretien les enjeux du dialogue social et les obstacles qui l'empêchent. Elle dénonce aussi un article de la future loi vieillissement qui ferait travailler 24/24 heures six jours de suite des professionnels au domicile de patients dépendants.

/ Daniel Bordür

Xavier Marmier a construit sans permis une petite maison dans un arbre du bout de forêt qu'il a acheté en 2008. Il y vit depuis quatre ans, mais le maire lui demande de la démonter en invoquant le plan d'occupation des sols et la zone Natura 2000 Loue-Lison. Un barbecue de soutien est organisé vendredi 12 juin.

/ Daniel Bordür

Fanny Girod était au coeur du premier des séismes qui ont très gravement touché le Népal à partir du 25 avril. Professionnelle de la montagne vivant dans le Haut-Doubs, elle est revenue bouleversée. Avec le désir et le projet d'aider mais aussi le besoin de « fêter la vie » pour lesquels les Népalais paraissent plus doués que les Européens...

Etienne Mollet, le président de l'Espace Santé Dole Nord Jura, va proposer d'avoir un correspondant dans chaque commune.

/ Daniel Bordür

Depuis 2008, l'Espace Santé Dole Nord Jura rapproche une vingtaine d'associations de patients et des professionnels de santé sous l'égide d'une petite équipe salariée dont les maîtres mots sont « décloisonnement » et « éducation thérapeutique ». Ses portes ouvertes, le 4 juin, sont l'occasion d'un débat public sur les enjeux particuliers du monde rural.

/ Daniel Bordür

Il n'aura pas fallu plus de trois mois pour que l'obsession sécuritaire ne produise un monstre juridique. Texte de surveillance et de circonstance, le projet de loi sur le renseignement qui doit être soumis au vote de l'Assemblée nationale le 5 mai porte en germe des dangers économiques, sociaux, culturels, intimes...

Accès libre

Pages