Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Syndicats

Vendredi 17 juin 2016 / Daniel Bordür

Thierry Navarro s'était retrouvé au chômage en septembre 2013 après que le ministre du travail, Michel Sapin, ait autorisé son licenciement par l'union régionale que l'inspecteur du travail avait refusé. Le tribunal administratif a annulé la décision du ministre, mais une nouvelle procédure de licenciement est lancée... et trois syndicats ont quitté la CFDT.

Jeudi 26 mai 2016 / Daniel Bordür

Essoufflement ? Pas du tout, disent les responsables CGT qui ont préféré envoyer des militants aguerris plutôt que la masse des salariés pour bloquer des boulevards et scander des slogans sous les fenêtres du Medef bisontin. La visite à Besançon de Myriam El Khomri, ce vendredi, est l'occasion d'un nouveau rassemblement.

Jeudi 19 mai 2016 / Daniel Bordür

Un petit millier de personnes ont défilé jeudi 19 mai à Besançon, sans un certain nombre de grévistes, mais avec davantage de jeunes et d'étudiants que mardi 17. A ceux qui assurent que le mouvement s'essouffle, les responsables syndicaux répondent par la perspective d'une grande manifestation nationale en juin. En exergue : zoom sur le Clownistan...

Mercredi 27 avril 2016 / Daniel Bordür

Sociologue, enseignant les sciences politiques à la faculté de droit de Besançon Guillaume Gourgues, répond aux questions de Factuel.info sur le phénomène Nuit debout et ses articulations, notamment avec les quartiers populaires et les syndicats. Il estime qu'une limite du mouvement est d'être dans la parole plus que l'action, à l'inverse des Indignés espagnols ou d'Occupy Wall Street...

Annie Verdy, bibliothèque de la Rodiaceta à Besançon

Mercredi 6 avril 2016 / Daniel Bordür

Une douzaine d'anciens salariés de la Rhodiaceta ont assisté à la première projection publique de Tant que les murs tiennent... et participé au débat chaleureux qui a suivi. Parmi eux, la responsable de la bibliothèque héritière du comité d'entreprise qui militait pour l'éducation populaire. Factuel lui a rendu visite.

Jeudi 24 mars 2016 / La rédaction

En grande majorité étudiants, ils ont défilé dans le centre-ville et aux Chaprais. Un animateur du mouvement et deux militants CGT dont le secrétaire départemental ont été sèchement interpellés et placés quelques heures en garde-à-vue. Un rassemblement de protestation est prévu vendredi 25 mars. Les Jeunes socialistes du Doubs « s'indignent » et demandent « des sanctions » contre les policiers auteurs de « violences relevant de la sauvagerie ».

Pages