Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Syndicats

Mercredi 27 avril 2016 / Daniel Bordür

Sociologue, enseignant les sciences politiques à la faculté de droit de Besançon Guillaume Gourgues, répond aux questions de Factuel.info sur le phénomène Nuit debout et ses articulations, notamment avec les quartiers populaires et les syndicats. Il estime qu'une limite du mouvement est d'être dans la parole plus que l'action, à l'inverse des Indignés espagnols ou d'Occupy Wall Street...

Annie Verdy, bibliothèque de la Rodiaceta à Besançon

Mercredi 6 avril 2016 / Daniel Bordür

Une douzaine d'anciens salariés de la Rhodiaceta ont assisté à la première projection publique de Tant que les murs tiennent... et participé au débat chaleureux qui a suivi. Parmi eux, la responsable de la bibliothèque héritière du comité d'entreprise qui militait pour l'éducation populaire. Factuel lui a rendu visite.

Jeudi 24 mars 2016 / La rédaction

En grande majorité étudiants, ils ont défilé dans le centre-ville et aux Chaprais. Un animateur du mouvement et deux militants CGT dont le secrétaire départemental ont été sèchement interpellés et placés quelques heures en garde-à-vue. Un rassemblement de protestation est prévu vendredi 25 mars. Les Jeunes socialistes du Doubs « s'indignent » et demandent « des sanctions » contre les policiers auteurs de « violences relevant de la sauvagerie ».

Moment intense d'émotion quand une gréviste de l'Ehpad Clair Jura de la Croix rouge à Montain s'empare du micro : « la crise ne légitime pas le non-respect pour les personnes ». Photos DB

Mercredi 24 février 2016 / Daniel Bordür

Le débrayage d'une heure a été l'occasion d'une confrontation des logiques entre le personnel de la maison de retraite et un cadre de la Croix rouge venu de Paris pour défendre « le retour à l'équilibre pour pérenniser la structure ». Les grévistes ont dit que ce n'est pas « le marche ou crève qui emmène une équipe ».

En avril dernier, une partie des salariés de Castmétal se mettait en grève pour protester contre cinq licenciements. L'inspecteur du travail en refusera un, et la cour d'appel de Besançon vient d'ordonner la réintégration des quatre autres. Photo d'archives

Jeudi 4 février 2016 / Daniel Bordür

Deux jours après que la cour d'appel de Besançon a réintégré quatre salariés licenciés en mai dernier chez Castmétal à Colombier-Fontaine (photo ci-contre), la CGT organisait partout en France, dont cinq en Franche-Comté, des rassemblements de soutien aux huit syndicalistes de Goodyear récemment condamnés à de la prison ferme.

Mardi 26 janvier 2016 / Daniel Bordür

Le malaise est palpable à entendre les fonctionnaires décrire l'accroissement des contraintes de tous ordres sur leur travail. Une infirmière du CHU souligne que 40% des violences déclarées sont entre collègues. Les mutualisations à l'université et dans les collectivités, la réforme des collèges sont dans le collimateur des personnels, peu nombreux dans la rue.

Pages