Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Université

Mercredi 6 avril 2016 / La rédaction

Le président sortant de l'université de Franche-Comté a obtenu 24 voix contre 4 à Benoît Pigé. A la COMUE, l'université fédérale Bourgogne-Franche-Comté, le directeur de l'institut Femto-ST, Nicolas Chaillet, est bien placé pour devenir président le 25 avril après les élections des 22 et 23 mars dont nous publions les résultats.

Lundi 4 avril 2016 / Daniel Bordür

Concurrent de Jacques Bahi qui entend rester mardi 5 avril à la tête de l'université de Franche-Comté, ce professeur en sciences de gestion a adressé une « analyse de la gouvernance » aux administrateurs dans laquelle il met en cause « la qualité de l'information comptable et financière » et le recrutement de la femme du président dans un service sensible de l'institution.

Jeudi 24 mars 2016 / La rédaction

En grande majorité étudiants, ils ont défilé dans le centre-ville et aux Chaprais. Un animateur du mouvement et deux militants CGT dont le secrétaire départemental ont été sèchement interpellés et placés quelques heures en garde-à-vue. Un rassemblement de protestation est prévu vendredi 25 mars. Les Jeunes socialistes du Doubs « s'indignent » et demandent « des sanctions » contre les policiers auteurs de « violences relevant de la sauvagerie ».

Jacques Bahi lors d'une conférence de presse de présentation de la rentrée universitaire en octobre 2015. Photo DB

Jeudi 24 mars 2016 / Daniel Bordür

Le président sortant de l'université de Franche-Comté devrait retrouver son poste le 5 avril prochain... Mais le tribunal administratif a été saisi d'un recours en annulation de l'élection du conseil d'administration pour vice de procédure lors du dépouillement de votes extérieurs à Besançon. La BAF, largement en tête chez les étudiants, a « instauré un rapport de confiance » avec Jacques Bahi. Factuel publie aussi la synthèse des résultats.

Pages