Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La spéléo qui soigne

Samedi 16 mai 2009 / Daniel Bordür

« J'ai oublié mon Lexomil en faisant de la spéléo ! » Viviane Moritz ne regrette pas de participer, depuis trois ans, aux activités que propose le GEM, le groupe d'entraide mutuelle de Dole (association Saint-Michel le Haut de Salins). Cet oubli, elle le présente comme « une victoire : maintenant, mon traitement est moins lourd ». Surtout, elle vit mieux, fait de la natation, du canoë-kayak... Ces sports ne sont pas facilement à la portée des personnes atteintes de troubles psychiques : « J'ai essayé des clubs, mais ils étaient trop dans la performance alors qu'on vit à notre rythme ».

Tout est dit ou presque. Le GEM propose une véritable alternative à la pratique compétitive qui exclut plus souvent qu'elle intègre. Serge Guyot en a aussi fait l'expérience. Jeune, il courrait le semi-marathon en 1 h 20, un très bon temps, « 17 km/h », dit-il fièrement. Aujourd'hui, après des années de maladie, de distance prise par rapport au sport, il a pu s'y remettre : « Je suis remonté sur un vélo grâce à l'association, à aller à la piscine, à faire du tir à l'arc... J'avais essayé avec un vélo-club, mais ça n'avait pas marché. Là, j'ai trouvé de l'écoute, de l'entraide ».

C'est ainsi que le GEM a remporté le premier prix régional du concours « Fais-nous rêver » de l'agence pour l'éducation par le sport (Apels). « On prend 6 à 8 personnes par séance, un club ne pourrait pas », explique Belhadje Rezki, animateur de l'activité. Le GEM prend en compte des « difficultés liées à la maladie », ajoute sa collègue Séverine Chanite.
Le prix, d'un montant de 1.500 euros, va permettre de participer au financement des activités. Apportant « reconnaissance », il donne « envie de continuer », souligne Belhadje Rezki. Il permettra au GEM de représenter la Franche-Comté cet automne au concours national, à Paris.

Le deuxième prix a été attribué au SNB (Sport nautique bisontin) pour ses journées découverte de l'aviron à destination des 12-18 ans des quartiers. Le troisième prix est revenu à l'association Pic et Perches (L'Étoile, 39) qui organise un stage de pleine nature de grimpe aux arbres pour personnes handicapées.

L'Apels a également encouragé trois autres initiatives :

_ Bel'Endreville, de Béthoncourt, pour son action en faveur de la pratique sportive (roller, football, handball) des jeunes d'une zone urbaine sensible en favorisant « des attitudes et comportements citoyens transposables dans la vie quotidienne ».

_ BRC football pour une action similaire à Besançon.

_ L'Union sportive de Larians-Munans (Haute-Saône) pour l'instauration d'un système bonus-malus lié au comportement des footballeurs du club, et permettant d'obtenir une licence gratuite.

Recommander cet article
0

Commentaires

Espérons que ce soit du sport sans dopage ! En êtes-vous sûr ?

Soumis par Roland Vasic le 30 oct 2012 - 10:25.