Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les brèves

Les retraités CFDT en formation «transition énergétique» à Besançon

brève

Mardi 16 avril 2013 / La rédaction

 

Dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, la CFDT des retraités du Doubs organise le jeudi 18 avril 2013 de 9h30 à 16h30 une formation sur les termes du débat, le logement, les transports et les énergies renouvelables.
Cette réunion aura lieu à la Maison des syndicats 4 b rue Léonard de Vinci, Besançon, dans la salle intersyndicale, niveau – 1.

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

100.000 visiteurs pour le site consacré à Jean de Gribaldy

brève

Mardi 16 avril 2013 / Daniel Bordür

Créé en décembre 2006 par Pierre Diéterlé, le site consacré à son oncle et ancien cycliste professionnel Jean de Gribaldy (1922-1987) a dépassé au mois de mars le cap des 100.000 visiteurs. Celui qu'on a appelé aussi « le vicomte » participa à trois Tour de France (1947, 48 et 52) et fut ensuite directeur sportif, découvrant notamment les champions Joaquim Agostinho ou Sean Kelly. Il a également marqué Besançon où il a tenu un commerce place de la Révolution. Son nom reste associé à la « montée de Gribaldy », en fait l'ascension de la très raide côte de la colline de Chaudane. 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

La liaison aérienne Tavaux-Paris reportée

brève

Vendredi 12 avril 2013 / Daniel Bordür

La liaison aérienne entre l'aéroport de Dole-Tavaux et Paris-Orly, qui devait commencer en mars dernier est reportée, avons-nous appris de bonne source. Le Conseil général du Jura avait voté une subvention de 370.000 euros pour financer cette liaison, à titre expérimental pour sept mois, entre mars et octobre, à raison de deux aller-retour quotidiens en semaine. Selon des informations recoupées, mais non confirmées par le Conseil général (nous l'avons sollicité, il ne nous a pas encore répondu), l'aéroport d'Orly n'a pas trouvé les créneaux horaires désirés permettant de faire atterrir les appareils de 19 places de la compagnie allemande devant assurer les navettes. A l'aéroport, on indique qu'il y a eu suffisamment de demandes de passagers pour que les vols soient possibles.
La décision du Conseil général du Jura avait vivement fait réagir les écologistes, la plupart des élus du Conseil régional, et la Fédération nationale des usagers des transports. Celle-ci estimait notamment que le Jura se « tirait une balle dans le pied » en subventionnant des avions pouvant concurrencer des TGV alors que les trains Lyria (Paris-Suisse) sont menacés.  

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Les éleveurs dénoncent Leclerc et la grande distribution

brève

Vendredi 12 avril 2013 / Roland Vasic

Jeunes Agriculteurs du Doubs
FDSEA Doubs

Un peu plus d'une centaine d'éleveurs ont répondu à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs du Doubs à protester jeudi soir contre le refus de la grande distribution (Grandes et Moyennes Surfaces) de revaloriser le prix de leurs productions. Selon Eric Liégeon secrétaire général de la FDSEA, « les charges des éleveurs ont beaucoup augmenté, que ce soit la nourriture des animaux ou l'énergie et elles n'ont pas été répercutées sur nos prix de vente. D'autre part les contraintes règlementaires croissantes gênent notre capacité à produire. » Les agriculteurs ont particulièrement montré du doigt le groupe Leclerc « en pointe contre une revalorisation de leur travail ». Ils ont remis au préfet un cahier de doléances après avoir parcouru le centre-ville à 21h à partir de la place Granvelle, devant deux tracteurs et avec deux vaches et deux brebis. Les jeunes avaient revêtu des tenues de prisonniers (en référence au film « La vache et le prisonnier »). Le syndicat majoritaire des agriculteurs et celui des moins de 35 ans répondaient à une mobilisation nationale qui se poursuit ce jour.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Distribution d'éthylotests aux jeunes de Besançon

brève

Mercredi 10 avril 2013 / La rédaction

Les jeudis soirs bisontins sont attendus par les jeunes et redoutés par les riverains du centre-ville à cause des nuisances sonores tardives. L'alcool est une des causes de ces épanchements tonitruants. Une conséquence en est aussi la mortalité routière : 16 jeunes tués sur les routes du Doubs en 2012, déjà 6 depuis le début de l'année. Cela a semblé une bonne raison à la préfecture pour organiser une action de prévention, ce jeudi entre le pont Battant, les places Pasteur et de la Révolution. Sur le thème « soufflez vous saurez », des intervenants sécurité routière et de la Direction départementale du territoire distribueront des éthylotests entre 20 h et 22 h. 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Scrutin de liste à partir de 1000 habitants : l'amendement Pélissard adopté

brève

Mercredi 10 avril 2013 / Daniel Bordür

L’Assemblée Nationale a voté dans la nuit de mardi à mercredi le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, municipaux et communautaires et à la modification du calendrier électoral. Lors des débats, Jacques Pélissard, député-maire de Lons-le-Saunier (UMP) et président de l'Association des maires de France, a présenté un amendement pour passer le seuil du scrutin de liste à 1000 habitants pour les municipales de 2014. En deuxième lecture, l’Assemblée Nationale avait décidé de l’abaisser à 500. 
Le Gouvernement a accepté l'amendement qui a été adopté. Il s'agit d'une « belle victoire pour l’Association des Maires de France qui militait pour ce seuil depuis le lancement du projet de loi », indique Jacques Pélissard qui portait ce combat depuis de nombreuses semaines. « La voix des maires a été entendue », ajoute-t-il, « j’ai remercié l’Assemblée au nom de l’AMF à l’issue des débats : c’est un signe d’écoute et de respect envers la position des maires de France. Désormais, le travail législatif va se poursuivre. Le projet de loi va repartir au Sénat en 3e lecture. Deux solutions : soit il le juge conforme, soit il reviendra en 4e et dernière lecture à l’Assemblée. Mais le seuil des 1000 paraît aujourd'hui acquis ».

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Sur la toile : Pierre Moscovici préfère répondre aux députés

brève

Lundi 8 avril 2013 / Daniel Bordür

France3 Franche-Comté raconte comment l'annulation d'un rendez-vous avec le secrétaire américain au Trésor par Pierre Moscovici fait phosphorer la presse. Le ministre dit qu'il préfère assister aux Questions au Gouvernement à l'Assemblée...

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Mobilisation syndicale contre le projet de loi « de sécurisation de l'emploi » le 9 avril

brève

Lundi 8 avril 2013 / Roland Vasic

Mots-clés: FOCGTSolidairesANI

Les syndicats Force Ouvrière, CGT et Solidaires, opposés à l'accord national interprofessionnel (ANI) dit « de sécurisation de l'emploi », appellent à une journée de grève et de manifestations le mardi 9 avril. C'est le jour où le projet de loi rédigé par le gouvernement et visant à transposer cet accord sur le plan juridique est examiné à l’Assemblée nationale. Le gouvernement a engagé une procédure accélérée le 6 mars, jour où il a déposé le projet de loi, et les discussions en séance publique ont commencé le 2 avril. L'accord a été signé le 11 janvier 2013 par trois organisations de salarié-e-s (CFDT-CFTC-CGC) et trois organisations patronales (MEDEF-CGPME-UPA). Une journée de mobilisation a déjà eu lieu le 5 mars.

Sept rassemblements auront lieu en Franche-Comté :
Besançon : 11 h place de la Révolution
Montbéliard : 13 h 30 devant la portière Peugeot
Vesoul : 10 h devant la gare
Gray : 10 h quai Mavia
Dole : 10 h 30 devant la sous-Préfecture
Lons-le-Saunier : 15 h place de la Libération
Belfort : 10 h devant la Maison du Peuple puis 14h30 pour les unions départementales Force Ouvrière de Haute-Saône, du Territoire-de-Belfort et les militants FO de PSA.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Rythmes scolaires : 18,7% des élèves franc-comtois à 4,5 jours en septembre 2013

brève

Lundi 8 avril 2013 / La rédaction

Mots-clés: rythmes scolaires

82 des 791 communes de la région ayant une ou plusieurs écoles passeront dès septembre 2013 à la semaine de quatre jours et demi, soit 10,4%. Cela concernera 20560 élèves du premier degré sur un total de 109.705. La très grande majorité (661 communes, 83,6%) ont décidé de reporter la réforme d'un an. 48 soit 6% ne se sont pas prononcées.  

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Le pamphlet des jeunes UMP du Doubs : « lui candidat, lui président... »

brève

Lundi 8 avril 2013 / La rédaction

Dans une lettre ouverte aux parlementaires de la majorité dans le Doubs, les Jeunes Populaires dénoncent : « François Hollande ne respecte pas son programme et confond les priorités. Lui candidat promettait plus d’emploi pour les jeunes, lui Président nous offre plus de chômage. Lui candidat promettait une facilité d’accès à la culture, lui Président offre la culture télé. Lui candidat voulait une République exemplaire, lui Président met à mal la République. Lui candidat voulait nous donner du pouvoir d’achat, lui Président condamne nos investissements. Lui candidat souhaitait mettre en œuvre la refondation de l’école, lui Président casse le système éducatif. Lui candidat souhaitait la fin de l’Etat des copains, lui Président fait la chasse aux sorcières. Lui candidat affirmait vouloir mettre un coup d’arrêt à la délinquance, lui Président invente l’amnistie sociale (...).
Les principaux sujets de préoccupations de MM Hollande et Ayrault, soutenus par vous, parlementaires de la Majorité, sont : le mariage pour les personnes de même sexe, les modifications des modes de scrutins et les dates des échéances électorales, la nomination de camarades de gauche au sein d’instances (S. Royal à la BPI, F. Chérèque à l’Inspection générale des Affaires Sociales, O. Schrameck au CSA), la fin du jour de carence pour les fonctionnaires ou encore la taxation des heures supplémentaires, alors que la France a besoin de compétitivité et d’emploi (...).
Nous vous interpellons, Mesdames et Messieurs les Parlementaires de la Majorité et soutien au Président Hollande, car Monsieur Hollande a trahi le peuple de France en mentant et en attaquant son adversaire qu’il a traité de façon indigne et irrespectueuse.
Dix mois maintenant que l’alliance socialo-écologiste est au pouvoir, vous ne pouvez donc plus parler d’héritage. Vous avez à votre disposition tous les leviers (Etat, Régions, Départements, Villes) pour engager une politique fructueuse. Alors à quand le changement ? »

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Rassemblement anti « aéroports de trop » le 27 avril à Tavaux

brève

Lundi 8 avril 2013 / La rédaction

Les collectifs Dole-Tavaux, l'aéroport de trop et Jura-Notre-Dame des Landes, sauvons l'avenir, sauvons nos terres organisent un rassemblement d'opposition aux « aéroprts de trop », samedi 27 avril à 12 h au rond-point de l'aéroport de Tavaux. Des animations musicales, une cantine avec soupe, et des prises de parole se tiendront jusqu'à 14 h 30 avant une action à 15 h. La manifestation a reçu le soutien des Jeunes écologistes de Franche Comté.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Les lycéens bisontins manifestent contre les suppressions de poste le 11 avril

brève

Vendredi 5 avril 2013 / Roland Vasic

Les élèves du lycée Louis Pasteur, avec l'Union Nationale Lycéenne, appellent à un rassemblement devant leur établissement à 8h30 le 11 avril. Ils ont sollicité également ceux des lycées Jules Haag et Louis Pergaud « pour contester les 70 postes d'enseignants supprimés dans la région, les 5 postes touchés au lycée Pasteur dont 3 à temps complet qui remettent en cause les options artistiques, spécificité de l'établissement », selon Clément Delbende représentant fédéral de l'UNL. Le rassemblement devrait aussi être suivi d'une manifestation dans les rues du centre-ville.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Vignoble de la Haute-Loue : six mois de redressement judiciaire

brève

Vendredi 5 avril 2013 / Roland Vasic

Mots-clés: vignevin

Le tribunal de grande instance de Besançon s'est prononcé aujourd'hui pour un redressement judiciaire du domaine de la Haute-Loue qu'exploite Denis Pin. Ce dernier avait déposé le bilan mardi et sollicité cette décision afin de « souffler un peu et poursuivre son activité ». Il se dit à présent « soulagé et encouragé par de nouvelles commandes de Franc-Comtois installés à Paris et le soutien de locaux, dont le maire d'Ornans Jean-François Longeot ». Le passif s'élevant à 70.000 euros de dettes et 52.000 euros de découvert, le risque de liquidation n'était pas nul et menaçait également l'association Ruranim à qui il loue la vigne, la cuverie et le magasin pour environ 2.000 euros. Denis Pin déplore « quelques difficultés financières structurelles et une mauvaise année 2012 de récolte . » Les 20 et 21 avril se tiendront donc des journées portes ouvertes au domaine de la Haute-Loue, dans le cadre de la manifestation « Bienvenue à la ferme ». 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Michel Vialatte plaide pour une fusion territoriale en Franche-Comté

brève

Mercredi 3 avril 2013 / Daniel Bordür

L'ancien conseiller général du Doubs et conseiller municipal de Besançon Michel Vialatte (RPR à l'époque) est aujourd'hui un « observateur engagé ». Il propose au sénateur et président du Conseil général du Doubs Claude Jeannerot (PS) de prendre « l'initiative d'un grand dialogue inter institutionnel entre conseils généraux et conseil régional pour engager au plus vite le projet de créer la Collectivité territoriale de Franche-Comté », à l'image du projet soumis à référendum dimanche 7 avril en Alsace. L'ancien élu estime que le « poids politique » et « l'expérience professionnelle passée à la gestion de grandes institutions publiques nationales » de Claude Jeannerot le « prédisposent » à prendre une telle initiative.
Dans l'esprit de Michel Vialatte, le siège de cette collectivité serait à Besançon où se réunirait l'assemblée délibérante, un conseil exécutif « siégerait par exemple à Dole » tandis que l'Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt verrait « l'implantation de services de la collectivité territoriale ». Elément le plus prometteur de la droite bisontine dans les années 1990 tout en dirigeant les services du Conseil général de l'Essonne, Michel Vialatte quitta la région pour diriger le cabinet du maire de Nice Jacques Peyrat (FN puis UMP), puis les services de la communauté d'agglomération Nice Côte d'Azur où il avait eu quelques ennuis judiciaires.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Affaire Cahuzac : que savait Pierre Moscovici ?

brève

Mercredi 3 avril 2013 / Daniel Bordür

Une affaire Moscovici se cache-t-elle derrière l'affaire Cahuzac ? Le ministre franc-comtois a-t-il couvert son collègue ?
Voir ce qu'en dit France3 Franche-Comté

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Pages