Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les brèves

5266 mètres carrés commerciaux de plus à Valdahon et Besançon

brève

Lundi 25 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: commerce

La commission départementale d'aménagement commercial du Doubs a donné vendredi 22 mars deux avis favorables sur deux dossiers. Le premier est la création, par transfert et extension, d’un magasin de bricolage de 1596 m2 de surface de vente  à l’enseigne Weldom à Valdahon. Le promoteur est la SCCV l'Ecot de Kingersheim (68), l'exploitant la SAS BMC Services à VALDAHON.
Le second dossier est porté par la SCI Consortium Nefmétiers basée à Vaux-les-Prés. Il s'agit de l'extension à Besançon de la surface de ventre de l'ensemble commercial du 101 rue de Vesoul (Foir'fouille, Delsey...) qui passe de 2295 à 5965 m2. Cinq moyennes surfaces de spécialisées dans l'équipement de la maison et les produits culturels doivent être créés sur ces 3670 m2 supplémentaires. 

 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Lait : ultimatum des producteurs jusqu'en avril

brève

Jeudi 21 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: lait

Les producteurs de lait des FDSEA des quatre départements franc-comtois menacent de « passer à l'offensive si rien ne bouge d'ici avril ». Dans un communiqué, ils indiquent que « cela commence à bouillir dans les campagnes » et estiment urgent que « les promesses se transforment en actes ». Ils visent notamment les transformateurs qui doivent « intégralement répercuter les hausses » issues de l'augmentation de l'alimentation animale (+22% en un an) afin que le prix aux producteurs de lait standard soit de 340 euros les 1000 litres. Ils visent aussi la grande distribution avec laquelle « les relations ne sont pas équilibrées », et enfin les pouvoirs publics qui « doivent proposer des solutions concrètes pour faciliter les négociations commerciales » : « il devient urgent d'obtenir des mécanismes de révision des contrats lorsqu'il y a des hausses sur le prix des matières premières ».

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Grève dans l'enseignement supérieur : rassemblement pour des locaux décents à Besançon

brève

Mercredi 20 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: Arsenalloi Fioraso

Plusieurs syndicats (Snesup-FSU, SUD, CGT) de l'enseignement supérieur appellent à la grève ce jeudi 21 mars contre le projet de loi Fioraso dont ils dénoncent le manque de moyens pour l'université. A Besançon notamment, un rassemblement est annoncé à 9 h à l'Arsenal, place Saint-Jacques, pour « revendiquer des salles de cours et des bureaux propres ou au moins décents pour accueillir une population d'étudiants ». 
L'Arsenal accueille désormais plusieurs départements de sciences humaines et sociales dans des locaux laissés vacants par la faculté de médecine désormais sur les Hauts de Chazal. 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Le syndrôme anxio-dépressif d'un salarié de PSA reconnu maladie professionnelle

brève

Mercredi 20 mars 2013 / Roland Vasic

Ouvrier chez PSA-Sochaux, Farid Hamrioui a remporté une première victoire dans son combat pour la reconnaissance du stress comme maladie professionnelle. Le Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP) a reconnu le lien entre sa pathologie et ses conditions de travail, après une première décision défavorable de la Caisse primaire d'assurance maladie à laquelle s'impose la décision du CRRMP. PSA a cependant fait appel.
Embauché en tant qu'athlète de haut niveau (moins de 11 secondes au 100 mètres) sur un poste aménagé, il n'a jamais fait l'objet d'observations négatives ou de sanctions pendant douze ans. En juillet 2010 son frère jumeau accusé de vol de matériel est licencié. En octobre de la même année, Farid Hamrioui porte plainte pour harcèlement moral contre cinq cadres qu'il accuse de « vouloir lui faire payer pour son frère ». Des propositions de reclassement et de déplacement lui sont faites par la direction. Il les refuse et crée une association de « lutte contre la maltraitance au travail ». Il a également porté plainte au pénal et aux prud'hommes pour harcèlement et propos discriminatoires en 2010. Le dossier pénal est toujours à l'instruction, les prud'hommes rendront leur décision le 29 avril. Farid Hamrioui demande 80.000 euros pour préjudice moral. La direction de PSA récuse tant le harcèlement que le caractère de maladie du travail.
Pour Marc Spirkel secrétaire de la CGT de PSA-Sochaux, c'est une première de voir reconnu le lien entre « un état de stress et de dépression » et des conditions de travail. Un expert mandaté par la justice a certifié que Farid Hamrioui ne simulait pas.

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Les grévistes de Nicollin améliorent leurs indemnités de licenciement

brève

Mercredi 20 mars 2013 / Roland Vasic

Mots-clés: NicollinSud

Les salariés en grève de l'entreprise Nicollin ont signé un accord en début d'après midi, ce mercredi, avec la direction. Selon Alain Chagué, syndicaliste Sud et représentant du personnel, la négociation s'est tout de même achevée par des menaces de licenciement pour faute grave au cas où l'accord ne serait pas entériné. Les employés en grève depuis lundi matin se sont prononcés en faveur d'une signature que le délégué Sud estime être un moindre mal.
Ils ont ainsi obtenu pour les départs volontaires (voir édition de lundi) : 1500 euros de plus que les indemnités de licenciement initiales par personne (leur revendication de base était d'obtenir 1000 euros par personne et par année d'ancienneté), les deux mois de préavis payés et non effectués, le paiement des jours de grève et la garantie que le Plan de sauvegarde de l'emploi sera valable dans les mêmes conditions pendant encore 24 mois. Il est convenu également que la direction n'entreprendra aucune poursuite. La séance s'est tenue en présence d'un représentant de l'Inspection du travail. Les premiers camions de ramassage ont été mis en route en fin de matinée par les non-grévistes. 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Négociation mercredi matin chez Nicollin

brève

Mardi 19 mars 2013 / Roland Vasic

Mots-clés: NicollinSybertSud

Les employés grévistes du groupe Nicollin dans le Doubs ont obtenu qu'une séance de négociations se tienne mercredi matin. Selon le délégué du syndicat Sud, Alain Chagué, la direction a accepté de négocier et le directeur général adjoint de Montpellier a été mandaté à cette fin.  La séance aura lieu en présence de l'inspecteur du travail Stéphane Thuillier. Une majorité de salariés organise des piquets de grève depuis lundi matin aux entrées des centres de tri de déchets de Pouilley-les-Vignes et Corcelles-Ferrières (lire article). Un plan social a été décidé il y a un mois et 31 postes seront supprimés. Les salariés prêts à quitter l'entreprise en départ volontaire entendent obtenir davantage que ce que la négociation a validé. Ils revendiquent 1000 euros supplémentaires par année d'ancienneté « de manière à partir dans des conditions correctes ». 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Le film « Welcome to Fukushima » à Besançon

brève

Lundi 18 mars 2013 / Michèle Tatu

Mots-clés: Fukushima

Le groupe antinucléaire de Besançon organise la projection du documentaire Welcome to Fukushima de Alain de Halleux,en présence du réalisateur, Alain de Halleux, mercredi 20 mars à 20h au Foyer des jeunes travailleurs Les Oiseaux (46 rue des Cras) à Besançon
Pendant deux ans, Alain de Halleux a suivi les habitants et les familles de la ville de Minamisoma, située à 20 km de la centrale nucléaire de Fukushima. Tous se posent une question : rester sur place et vivre avec la peur de la contamination, ou déménager ? Parmi ceux qui ont choisi de rester se trouve un père de famille, employé dans la centrale lors de l'accident, qui s'est reconverti avec succès dans le commerce floral, dopé par les enterrements et les commémorations. Un ancien garde forestier assiste quant à lui à la métamorphose du paysage après la catastrophe. Une chronique de l'après-Fukushima, à travers ces destins parallèles.

 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Claude Jeannerot rapportera le projet sur la « sécurisation de l'emploi »

brève

Mercredi 13 mars 2013 / Daniel Bordür

Claude Jeannerot rapportera le projet de transcription de « l'accord emploi » en loi sur la « sécurisation de l'emploi » au Sénat. Le parlementaire (PS) est également président du Conseil général du Doubs. C'est la commission des affaires sociales de la haute assemblée qui l'a désigné pour cette mission, quelques mois après qu'il ait déjà été rapporteur du texte sur les emplois d'avenir. Il avait soutenu la candidature de François Hollande dès la primaire socialiste. 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Absinthe : le Parlement européen retoque le texte de la Commission

brève

Mercredi 13 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: absinthe

Le Parlement européen a suivi la recommandation de sa commission de la santé publique et de la santé alimentaire en rejetant la proposition de définition de l'absinthe de la Commission européenne par 409 voix contre 247. Annie Genevard s'est émue de ce vote et vient d'écrire au Premier ministre et au ministre de l'Agriculture pour leur signaler les « enjeux  patrimonial et économique » qu'il implique pour les distilleries du Haut-Doubs dont elle est députée (UMP). Elle leur demande notamment « d’intervenir pour protéger ce produit auquel la France a contribué à redonner ses lettres de noblesse ». Elle craint en effet que « si l’Absinthe n’est pas reconnue au niveau communautaire, la Suisse pourra poursuivre son action en faveur de l’enregistrement de l’indication géographique Absinthe, interdisant ainsi la commercialisation des produits européens et en particulier de l’Absinthe française (...) Suite à la demande déposée en 2010 par les producteurs d’Absinthe de Pontarlier, il apparaît essentiel que le dossier IGP 1 Absinthe de Pontarlier aboutisse au plus vite ». Son collègue Eric Alauzet (EELV) avait dès novembre demandé au gouvernement d'intervenir. 
Voir aussi sur le site de France3 les niveaux d'anéthol et thuyonne sur lesquels la Commission et le Parlement divergent. 

 

  • 1. Indication géographique protégée

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

« Heil Hitler » au bal du 14 juillet : prison ferme !

brève

Mercredi 13 mars 2013 / Daniel Bordür

Une dizaine de jeunes gens avaient fait le salut nazi et entonné des chants hitlériens lorsque la Marseillaise avait été jouée au bal du 14 juillet 2012 à Voiteur. L'un d'eux vient d'être condamné à quatre mois de prison ferme par le tribunal de grande instance de Lons-le-Saunier pour incitation à la haine raciale. Un mineur faisant partie du groupe a dû faire un stage de citoyenneté. Les autres n'ont pas été identifiés... 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Montbéliard : Gérard Mordillat ne vient plus

brève

Mercredi 13 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: Mordillat

L’Atelier, en partenariat avec le Cinéma et Rien d’autre, les Amis du Monde Diplomatique, présente « Le Grand Retournement » un film de Gérard Mordillat sur la crise financière, jeudi 14 mars à 20h30 au Cinéma Colisée à Montbéliard. Le réalisateur annoncé ne sera finalement pas présent.
C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se porte mal. Pour sauver la situation, les banquiers font appel à l’État qui soudainement, devient le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système se maintienne ; ainsi les riches resteront riches et les pauvres, pauvres. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon, ce film mêle au texte des images d’archives sur des manifestations de travailleurs. 

 

 

 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Annie Genevard au secours de l'absinthe de Pontarlier

brève

Lundi 11 mars 2013 / Daniel Bordür

 

La commission de la santé publique et de la sécurité alimentaire du Parlement européen recommande au Parlement Européen de rejeter la proposition de définition européenne de l’absinthe « équilibrée et qualitative » que la Commission européenne avait adoptée après un compromis passé entre les États membres de l'Union, après que la Suisse eut inscrit l’Absinthe, la Fée verte et La Bleue au registre national suisse des indications géographiques.
Le vote de Assemblée plénière est prévu ce mercredi.
Annie Genevard, maire de Morteau et députée du Haut-Doubs (UMP), indique dans un communiqué qu'un vote positif des députés européens  laisserait « libre cours à la Suisse de poursuivre son action en faveur de l’enregistrement de l’indication géographique absinthe, interdisant ainsi la commercialisation des produits européens, et en particulier de l’absinthe française dont on connaît la haute qualité ». Elle a contacté en urgence ses collègues députés européens pour les alerter de « l’enjeu capital de leur vote pour les producteurs d’absinthe de Pontarlier et de l’ensemble du pays ».    

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Les écologistes tiennent leur convention régionale sur la transition énergétique

brève

Lundi 11 mars 2013 / Daniel Bordür

La prochaine convention régionale d'EELV aura pour thème « la transition énergétique pour vivre mieux » et se tiendra samedi 16 mars à la maison familiale rurale de Morre. Les écologistes ne cachent pas sur leur plaquette-programme le logo du débat national sur le sujet lancé par le gouvernement. On ne s'étonnera donc pas de trouver quelques intervenants à la conférence de lancement à leur journée : Gérard Magnin (Energiy Cities) et Louis Massias (Ercisol) parleront d'engagement citoyen. Le matin, deux tables rondes traiteront de l'efficacité énergétique des bâtiments et des mobilités, l'après-midi des ateliers aborderont la biomasse, l'éolien et l'hydraulique. Il aura été question à l'ouverture du changement climatique, à midi de l'Europe avec la députée européenne Sandrine Bélier, et de la France avec Eric Alauzet.

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

« Accord emploi » : Barbara Romagnan consulte à tout va

brève

Lundi 11 mars 2013 / Daniel Bordür

Mots-clés: ANI

« Vigilante et inquiète quant aux conséquences sur la protection collective notamment en matière de licenciement et de contrat de travail » à propos de l'accord signé par le MEDEF, la CFDT, la CGC et la CFTC, la députée Barbara Romagnan (PS) n'a pas fait que rencontrer les syndicats défavorables à sa transcription dans la loi. Elle a aussi vu la CFDT, la CGC et l'UNSA côté salariés, et la CGPME côté employeurs. Elle annonce sur son blog qu'elle doit également s'entretenir du sujet avec les représentants de la Mutualité (l'accord prévoit une généralisation des complémentaires santé) et le Syndicat de la magistrature (les magistrats ayant à appliquer le droit du travail). Elle attend en outre pour se prononcer sur le projet que présentera le ministre Michel Sapin.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Industrie : une semaine comtoise, un train et un ministre à Belfort...

brève

Lundi 11 mars 2013 / Daniel Bordür

La semaine de l'industrie, c'est la semaine prochaine. Avec visites d'entreprises et animations dans les lycées, forums des métiers ou des stages, portes ouvertes avec inscription obligatoire... Le programme est vaste et visible ici sur le site ad hoc. La France sera sillonnée par le « train de l'industrie » qui fera à Belfort la seule halte comtoise, vendredi 22 mars, le jour où le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg y est annoncé. Ce train comporte un « wagon UIMM de Franche-Comté », la branche métallurgie du MEDEF.

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Pages