Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les brèves

La disparition de Georges Maurivard

brève

Samedi 6 août 2016 / La rédaction

Georges Maurivard est décédé, apprend-on par un communiqué de la section de Besançon du PCF daté de vendredi 5 août 2016. Celui que ses amis et camarades appelaient affectueusement Yoyo, avait été une figure du mouvement syndical bisontin. Employé à l'ancienne usine Rodiaceta des Prés-de-Vaux, il avait quitté la CFTC à la fin des années 1950 pour adhérer à la CGT. Une de ses harangues aux salariés lors de la grande grève de 1967, « A bientôt j'espère », a donné son titre au fameux film de Chric Marker.

Georges Maurivard aura ensuite adhéré au PCF et fut adjoint au maire Robert Schwint de 1977 à 1983.

Affaibli par la maladie, il souffrait de ne pouvoir suivre les activité de l'association des Amis de la maison du peuple dont il aura été président. Il a également été une cheville ouvrière du CCPPO, le Centre culturel populaire de Palente-Orchamps.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Loi Travail : la mobilisation estivale sur l'A36 !

brève

Lundi 25 juillet 2016 / La rédaction

Mots-clés: loi El Khomri

Ce samedi 23 juillet, l’intersyndicale du Doubs (CGT, FO, FSU, Solidaires) et le Comité de mobilisation de l’Université de Franche-Comté ont mené une action de péage gratuit à la sortie d’autoroute d’Ecole Valentin.

L’opération, qui a duré deux heures, a été « chaleureusement accueillie, généralement à coup de klaxon, par les centaines d’automobilistes de passage », souligne un communiqué de l'intersyndicale.

L'opération a été l'occasion de rappeler qu'une nouvelle journée de grève et de manifestation est annoncée le 15 septembre.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

La taxe sur la consommation d'énergie adoptée par le Syded du Doubs

brève

Mardi 28 juin 2016 / La rédaction

Mots-clés: TFCE

Le conseil syndical du Syndicat mixte d'énergies du Doubs a finalement instauré la taxe communale sur la consommation finale d'énergie que proposait depuis plusieurs années son président, le sénateur Jean-François Longeot. Le coefficient, qui pouvait être fixé à 2, 4, 6 ou 8, a été établi à 6. Les communistes avaient défendu le rejet du projet, à tout le moins la consultation préalable des communes.

Voir les arguments des uns et des autres ici.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

PS : le conseil fédéral du Doubs réclame une primaire

brève

Lundi 30 mai 2016 / La rédaction

Les mandataires des différentes motions de la fédération socialiste du Doubs lors du dernier congrès du PS, Nicolas Bodin (A), Marcel Ferreol (B) et Sébatien Coudry (D) ont rédigé ensemble une motion demandant aux instances nationales « que le candidat du PS soit désigné selon un processus analogue à celui mis en place lors de la dernière élection présidentielle ».

Intitulée « Pour une primaire citoyenne de la gauche », cette motion a été largement approuvée par le conseil fédéral (35 pour, 6 abstentions, 0 contre) réuni jeudi 26 mai. L'initiative met les animateurs du PS du Doubs dans une position de relative défiance vis à vis de la direction nationale du parti. En voici le texte :

« La primaire citoyenne de gauche est une condition indispensable du rassemblement des forces de gauche et de la mobilisation citoyenne, pour permettre à la gauche de gagner l'élection présidentielle en 2017.
Le Conseil Fédéral du PS du Doubs appelle ainsi au soutien des trois conditions minimales posées par "Notre Primaire", notamment "l’ouverture sans préalable des candidatures à toutes celles et ceux qui se reconnaissant dans les valeurs de la gauche et de l’écologie, ainsi que la possibilité pour un mouvement politique d’avoir le cas échéant plusieurs candidats issus de ses rangs" et "cinq semaines de débats avant un scrutin qui se déroulerait au plus tard en décembre 2016". Enfin, en adéquation avec ses statuts nationaux, "une reconnaissance et un soutien de la gagnante ou du gagnant par les autres candidates et candidats."
Il salue la mobilisation locale spontanée qui a lieu depuis quatre mois, animé par le collectif "Notre Primaire Doubs" composé des membres des partis politiques présents à titre individuel, de militants associatifs ou syndicaux et de citoyens, ayant déjà organisé deux grands rassemblements et trois AG de débats citoyens, qui sont la première étape de la primaire
Lors du prochain conseil national du 18 juin prochain, le Parti socialiste décidera dans l’esprit de pluralité, des modalités de candidature à la candidature à la primaire citoyenne.
On constate à l’heure actuelle les véritables difficultés liées à l'organisation véritable de ces primaires citoyennes. La fédération du PS du Doubs défend le respect des statuts internes du PS instituant la désignation de son candidat par un processus de Primaires. Elle demande donc, que le candidat du PS soit désigné selon un processus analogue à celui mis en place lors de la dernière élection présidentielle. »

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Une pétition contre les fermetures des guichets des gares de Saint-Claude et Morez

brève

Vendredi 27 mai 2016 / La rédaction

La SNCF a prévu de fermer les guichets des gares de Saint-Claude et Morez, desservies par la fameuses lignes des hirondelles dont la pérennité n'est pas garantie. Ces fermetures vont obliger les plus âgés et les plus précaires, peu à l'aise avec le numérique ou victimes de la fracture numérique, à se rendre à Oyonnax, dénoncent les maires des deux villes du Haut-Jura qui ont pris l'initiative d'une pétition.

On peut la trouver ici.

Vesoul : une manifestation de soutien à trois familles albanaises

brève

Vendredi 20 mai 2016 / La rédaction

« Trois familles albanaises victimes du crime organisé sont venues en France il y a 3 ans pour demander protection à la France puisqu’elles n’ont pu obtenir la protection de la police et de la justice albanaises très corrompues encore aujourd’hui selon une Commission d’enquête européenne et le rapport Amnesty International 2016 », explique dans un communiqué le comité d'entraide aux réfugiés de Lure et environs qui organise une manifestation de soutien à Vesoul, mercredi 25 mai à 16h30, place Edwige Feuillère.

Les familles Naqellari, Gjyriqi, Anamali sont assignées à résidence et vivent « dans l’angoisse d’être arrêtées et expulsées », souligne le comité en rappelant que Hysni Gjyriki et Alma Anamali, « emmenés une première fois à l’aéroport, ont refusé de monter dans l’avion avant d'être abandonnés sur le tarmac. Kozma Naqellari, séparé des siens lui aussi, vient d’être conduit à l’aéroport, menotté, contraint par plusieurs membres des forces de l'ordre à monter dans un avion, et renvoyé en Albanie. »

« Quelle image brutale donnons-nous de la France ! », poursuit le comité pour qui « ces familles sont pourtant intégrées et acceptées là où elles habitent, leurs enfants sont scolarisés avec les nôtres, les parents s'inscrivent dans la vie sociale de la cité et, parlent un français correct. Certains ont même une promesse d’embauche. Mme la Préfète s’en tient pour le moment à l’application stricte du droit. Venez demander avec nous qu’elle tienne compte aussi de l’aspect humain de leur situation et leur accorde une régularisation ».

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Eric Alauzet rejoint le groupe PS de l'Assemblée nationale

brève

Vendredi 20 mai 2016 / La rédaction

On le sentait venir. C'est fait. Eric Alauzet a quitté le groupe parlementaire écologiste avec cinq autres députés pour rejoindre le groupe socialiste, a révélé La Chaîne parlementaire. « Les députés écologistes réformistes forment désormais au sein d’un groupe socialiste, écologiste et républicain une composante constituée, libre de ses positions, qui inscrit clairement son action dans le cadre de la majorité », indique un communiqué du groupe PS et des nouveaux venus qui entendent soutenir le gouvernement. leur position était devenue intenable dans un groupe divisé qui disparaît de facto car n'ayant plus l'effectif requis de quinze membres.

Voir aussi le blog d'Eric Alauzet où il précise sa position, ici.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Jean-François Longeot, seul sénateur comtois pour l'arrêt des pesticides néonicotinoïdes

brève

Jeudi 19 mai 2016 / La rédaction

Jean-François Longeot est le seul des huit sénateurs franc-comtois à s'être prononcé pour l'interdiction des insecticides néonicotinoïdes, au plus tard le 1er juillet 2020. L'élu UDI du Doubs fait partie des 64 ayant suivi la proposition du sénateur écolo Joël Labbé que Stéphane Le Foll avait recommandé de repousser. Ce qu'ont fait Cédric Perrin (LR, Belfort), Michel Raison (LR, Haute-Saône), Gérard Bailly et Gilbert Barbier (LR, Jura), et Jacques Grosperrin (LR, Doubs). 

Alain Joyandet (LR, Haute-Saône) et Martial Bourquin (PS, Doubs) se sont abstenus.

Jérôme Durain (PS, Saône-et-Loire), le président du groupe socialiste au conseil régional Bourgogne-Franche-Comté, s'est abstenu, comme François Patriat (PS, Côte d'Or), l'ancien président du conseil régional de Bourgogne. Daniel Gremillet (LR, Vosges), par ailleurs président de la coopérative de l'Ermitage, plus gros collecteur de lait en Franche-Comté, détenteur de l'UAC, a voté contre.

Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, s'est félicité de ce vote du sénat. Il peut également se réjouir du vote des trois anciens présidents FDSEA des chambres d'agricultures du Jura (Gérard Bailly), de Haute-Saône (Michel Raison) et Daniel Gremillet (Vosges).

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Le musicien Grégoire Gensse est décédé

brève

Mardi 26 avril 2016 / La rédaction

Grégoire Gensse est mort dimanche à l'âge de 30 ans. Pianiste, trompettiste, chanteur, percussionniste, compositeur, il participait aussi au spectacle Tempus fugit ? une ballade sur le chemin perdu du cirque Plume, actuellement en tournée. Citizen Jazz lui rend hommage ici. Il avait commencé à composer la musique du prochain opus de la compagnie prévu en 2017. « Il avait une énergie qui semblait inépuisable, un talent et une joie de vivre qu’il partageait avec une générosité sans égal », souligne un communiqué du cirque franc-comtois.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Une interpellation qui interpelle

brève

Jeudi 21 avril 2016 / La rédaction

Une femme et ses quatre enfants âgés de 10 ans à 2 mois ont été embarqués mercredi matin par la police de Besançon avant d'être emmenés vers le centre de rétention de Rouen Oissel. Cette famille était, selon le comité de défense des droits et libertés des étrangers, hébergée en urgence dans l'hôtel où a eu lieu l'interpellation. Suivie depuis plusieurs mois par l'association Solidarité-Femmes, la mère était sous ordonnance de protection depuis sa dernière grossesse à « haut risque ». Un recours vient d'être déposé pour tenter de faire revenir la famille à Besançon. Ses soutiens invitent les citoyens à appuyer la démarche en se rassemblant ce jeudi à 10 heures devant le tribunal administratif de Besançon, rue Charles-Nodier.

Pas sérial s'abstenir aura lieu du 13 au 15 mai 2016

brève

Vendredi 15 avril 2016 / La rédaction

La 19e édition du festival des littératures noires, policières et sociales de Besançon Pas sérial s'abstenir se tiendra les 13, 14 et mai au Kursaal de Besançon, plus particulièrement salle Proudhon. On peut découvrir les auteurs invités, leur bibliographie et le programme ici. Le festival a également un page Facebook qu'on peut visiter .

« Vous savez à quel point nos militant-e-s et nos électeur-rice-s ont contribué à votre élection... »

brève

Mardi 12 avril 2016 / La rédaction

« Vous savez à quel point nos militant-e-s et nos électeur-rice-s ont contribué à votre élection... » Ainsi se conclut la lettre que les communistes bisontins ont adressée au député écologiste Eric Alauzet afin de le convaincre de voter contre la loi El Khomri...

Ils évoquent notamment « la nocivité profonde » d'un projet qui « anéantit les principes mêmes sur lesquels s’est construite la législation du travail au cours de 150 ans de conquêtes sociales. En inversant la hiérarchie des normes et en organisant le contournement des syndicats majoritaires par le referendum, il renvoie les salarié-e-s à un système de concurrence sans fin au moins disant social entre les entreprises. Il restaure, comme au 19ème siècle, le principe de la relation directe du salarié avec l’employeur, alors qu’il a fallu des décennies de combat social pour faire reconnaître le lien de subordination qui existe dans la relation de travail. »

Eric Alauzet est de son côté très en pointe sur la loi bancaire et les récentes révélations Panana Papers qui sont venues peu après l'étude de trois ONG sur les filiales de cinq banques françaises dans les paradis fiscaux. Leur rapport s'appuie notamment sur des dispositions législatives pour lesquelles le député EELV s'était battu face, à l'époque, un certain laisser-faire du gouvernement...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Une éclipse de 25 heures !

brève

Vendredi 1 avril 2016 / La rédaction

Factuel.info a rencontré un problème de serveur mercredi 30 mars vers 22 heures. L'incident a été réparé jeudi 31 vers 23 heures. Nous prions nos abonnés, lecteurs et amis de nous excuser de la gêne occasionnée.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Annonce de contrôles renforcés à la frontière suisse et aux abords des églises

brève

Mercredi 23 mars 2016 / La rédaction

Dans un communiqué, la préfecture du Doubs signale que le préfet Raphaël Bartolt a demandé aux policiers, gendarmes et douaniers de « renforcer les contrôles déjà mis en place depuis le 13 novembre 2015 à la frontière suisse et dans une bande de 20 km » la longeant. Il a également ordonné une surveillance accrue des gares et réseaux de transports en commun, insistant plus particulièrement sur « les offices et rassemblements chrétiens de la période pascale comme cela est le cas pour les différentes fêtes religieuses ».

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Lycées de Montbéliard : grève pour les portes ouvertes

brève

Vendredi 18 mars 2016 / La rédaction

A l’occasion des Journée Portes ouvertes des sections pré-bac des lycées Viette et du Grand Chenois de Montbéliard qui se tiennent samedi 19 mars, une coordination de personnels, soutenue par les syndicats (FO, Sud Education, Sgen-CFDT et Snes-FSU) et les fédérations de parents d’élèves, se mettent en grève. Ils entendent marquer leur opposition à la fusion à « marche forcée » des deux établissements, géographiquement très proches, décidée par le rectorat l'année dernière, en dépit des votes défavorables des deux conseils d'administration.

Les deux lycées sont très proches...

 Ils sont ainsi surpris de voir que le site du lycée Viette ait publié les formations du Grand-Chenois et craignent une absorption... D'ailleurs, le proviseur de Viette est parti à la retraite sans être remplacé, sinon par son collège du Grand-Chenois qui est devenu le patron des deux lycées. Ils déplorent la perspective d'une « méga-structure » de 2150 élèves au lieu de deux lycées « à taille humaine » de 950 et 1200 élèves comme l'indique le tract qu'on peut lire ici.

Les grévistes feront signer une pétition indiquant que « les premières mesures d’applications proposées témoignent de l’absence totale de considération pour [leur] point de vue et conduisent à des relations houleuses ». Ils soulignent que « les inquiétudes des parents d’élèves au sujet, par exemple, de la sécurité des élèves lors de la traversée de la rue Kégresse située entre les deux établissements, de la taille imposante du nouvel établissement, en terme d’effectifs et de surface, de la restauration scolaire… ne sont guère entendues ».

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Pages