Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les brèves

Canicule : restriction des usages de l'eau dans le Doubs

brève

Jeudi 2 juillet 2015 / La rédaction

La situtation hydrogéologique continuera à se dégrader dans les dix jours... C'est une des bonnes raisons qui ont conduit la préfecture du Doubs à prendre un arrêté de restriction d'eau. On ne peut par exemple plus remplir les piscines ou arroser son jardin dans la journée... A lire ici.

Neuf ministres à Besançon vendredi 3 juillet et la CGT au comité d'accueil...

brève

Jeudi 2 juillet 2015 / La rédaction

Pas moins de huit ministres sont annoncés vendredi 3 juillet à la (future-ex) préfecture de région aux côtés de Manuel Valls qui présidera un comité interministériel de la jeunesse : Najat Vallaud-Belkacem (Education nationale), François Rebsamen (Travail), Sylvia Pinel (Logement), Christian Taubira (Justice), Fleur Pellerin (Culture), Patrick Kanner (Ville, Jeunesse et Sports), Laurence Rossignol (Famille) et Myriam El Khomri (politique de la ville).

Après une visite de la Rodia, deux signatures sont prévues : le contrat de plan Etat-Région à la Citadelle, puis le contrat de massif du Jura à Ornans.

La CGT a quant à elle prévu d'organiser un rassemblement à 13 h devant le conseil régional pour exprimer son refus de l'austérité et de la réforme territoriale, et sa revendication d'augmenter salaires, smic et minima sociaux.

Un syndicaliste policier devant ses juges en septembre

brève

Mercredi 1 juillet 2015 / La rédaction

Révélé par L'Est républicain, le renvoi en correctionnelle d'un policier des ex-RG, responsable du syndicat Alliance (CFE-CGC), pour travail dissimulé, harcèlement sexuel et utilisation de fichiers de police, a fait bruire tout Pontarlier. Voir l'article de nos confrères ici.

Dounia Bouzar annule sa venue à Besançon

brève

Mardi 30 juin 2015 / La rédaction

L'anthropologue Dounia Bouzar devait animer à l'intention de professionnels une journée d'étude, mardi 30 juin à l'Institut régional du travail social (IRTS), sur le thème « liberté de conscience ou basculement dans la radicalité religieuse ». En « raison des événements du 26 juin », L'IRTS a dû annuler cette journée après que le cabinet de Dounia Bouzar a indiqué qu'elle ne pouvait pas se déplacer. « On espère pouvoir reporter cette journée à l'automne », indique Isabelle Sauvage-Clerc, la directrice de la formation tout au long de la vie de l'institut.

Dounia Bouzar est auteur de plusieurs textes sur l'embrigadement et propose des pistes pour tenter de récupérer des jeunes en rupture. Voir son site ici.

Rencontres et Racines ouvre le bal des festivals... à Audincourt

brève

Lundi 29 juin 2015 / Daniel Bordür

Rencontres et Racines... Moins cher que les Eurockéennes, mais pas moins sympa. Au coeur d'Audincourt, la Filature a accueilli peut-être 20.000 personnes venues pour certaines de l'autre bout du pays, sinon des quatre coins de la région ou du Grand-Est. Deux scènes de musique, un village associatif, des stands pour boire et manger exotique, de grands arbres pour sentir l'ombre et la berge du Doubs pour sentir le frais...

C'est aussi le plus grand camping à moitié sauvage du secteur. Sur un bon kilomètre, des centaines de tentes sont alignées sur l'herbe qui longe le boulevard... C'est, pour une bonne partie de la jeunesse qui en a fini avec les examens, le début d'un voyage estival dont les étapes sont les festivals et, pour beaucoup, les petits boulots saisonniers...

Au coeur de l'événement, le débat sur la liberté d'expression et la liberté de la presse, où Factuel était invité, a réuni plusieurs dizaines de personnes.

Les élections régionales à droite : la difficile union Sauvadet-Joyandet

brève

Dimanche 28 juin 2015 / La rédaction

Le sénateur de Haute-Saône Alain Joyandet n'a pas tardé à se proclamer tête de file de son camp pour les élections régionales après que François Sauvadet a été intronisé tête de liste de l'union au sommet LR-UDI. En déclarant qu'il proposera têtes de listes départementales et membres des listes, Alain Joyandet s'est attiré les foudres de ses partenaires UDI.

Voir ici sur France 3.

Factuel.info à partir de 7 euros par mois

brève

Mercredi 24 juin 2015 / La rédaction

Vous pouvez vous abonner à Factuel selon plusieurs formules. Vous pouvez souscrire un abonnement renouvelable à durée libre, par carte bancaire, avec règlement automatique de 7 euros chaque mois, 21 euros tous les trois mois, ou 84 euros tous les ans. Si vous n'avez jamais été abonné, cliquez ici. Si vous avez déjà un compte sur Factuel, cliquez puis dans la barre noire sur mon abonnement.

Concrètement, comment vous abonner à Factuel.info ? La procédure est résumée avec quelques conseils pratiques en cliquant ici.

Si vous avez des soucis de connexion, avez oublié votre mot de passe, voici une aide en quelques étapes : cliquez ici.

En cas de problème, ou si vous souhaitez utiliser un autre mode de paiement que la carte bancaire (qui est très pratique pour nous), écrivez-nous en cliquant .

100.874 inscrits à Pôle emploi fin mai en Franche-Comté

brève

Mercredi 24 juin 2015 / La rédaction

Ils sont 689 inscrits supplémentaires en un mois, toutes catégories confondues. Et près de 1000 pour les catégories A, B et C qui cherchent un emploi, y compris ceux ayant un peu travaillé... Le cap des 6 millions d'inscrits est dépassé dans le pays.

Avec 100.874 inscrits à Pôle emploi en Franche-Comté, le nombre d'inscrits toutes catégories confondues a encore augmenté de 0,7% en un mois, ce qui porte à + 5,6% l'accroissement annuel. Les seules catégories à diminuer sont celles des inscrits des catégories D et E qui ne sont pas tenus de chercher du travail car en stage, en formation, en emploi aidé ou en maladie. Ceux qui sont sans emploi (catégorie D) ont chuté de 5,9% en un mois, de 1,5% en un an. Ceux qui ont une activité (catégorie E) sont stables en un mois, mais 11,8% de moins en un an.

Lire ici le document complet des statistiques de Pôle emploi.

La catégorie A des demandeurs d'emploi n'ayant pas travaillé du tout comptait fin mai 59.542 inscrits dans la région, soit + 1+ en un mois, et + 4,4% en un an. Les inscrits des catégories B et C qui ont un travaillé dans le mois étaient à la même date 31.505, soit 1,3% de plus en un mois, et 12,7% de plus en un an.

Maigre consolation, les statistiques au niveau national sont plus dégradées encore avec 6.065.600 inscrits toutes catégories confondues (+ 6,6% en un an). Les intermittents du chômage et des petits boulots des catégories B et C étaient 1.862.000, en hausse de 3% en un mois et de 13,9% en un an.

En Franche-Comté, l'augmentation en un mois la plus faible est le Jura pour la catégorie A (+ 0,2%) mais elle y est la plus forte sur un an (+ 7,6%). Elle atteint dans ce département la plus forte hausse pour les catégories A, B et C (+ 9,8% en un an). Le seul indice positif, une légère baisse des demandeurs de catégorie A (- 0,2%) s'observe sur un an en Haute-Saône.

Droite : François Sauvadet préféré à Alain Joyandet pour les régionales

brève

Mercredi 24 juin 2015 / La rédaction

Mots-clés: UDIUMPLR

Ainsi en a décidé Nicolas Sarkozy : la tête de liste de l'union de la droite pour les élections régionales sera confiée à François Sauvadet (UDI) qui a été préféré au sénateur de Haute-Saône Alain Joyandet (LR). Le forcing de l'UDI aura donc été payant puisque le parti de centre-droit aura ses trois têtes de listes dans des « régions gagnables », se réjouit le chef de fil pour le Doubs, Philippe Gonon. Cet accord se situe évidemment dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017 pour laquelle Nicolas Sarkozy escompte bien le soutien de l'UDI...

Le CESER de Franche-Comté veut huit directions de la grande région et le rectorat à Besançon

brève

Mardi 23 juin 2015 / La rédaction

Dans un long avis rendu après la désignation par décret de Dijon comme « capitale provisoire » de la grande région Bourgogne-Franche-Comté qui doit voir le jour le 1er janvier 2016, le Conseil économique social et environnemental propose, « à titre d'exemple », de situer huit directions à Besançon : l'Agence régionale de santé (ARS), la Direction régionale de l'environnement, de l'aménégament et du logement (DREAL), la Direction régionale de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt (DRAAF), l'Office national des forêts (ONF), l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE), la Direction ragionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), ainisi que le rectorat pour « compenser la perte du chef-lieu ».

Lire l'avis intégral ici.

Alain Joyandet ne veut pas de commissions paritaires régionales pour les TPE

brève

Mardi 23 juin 2015 / La rédaction

Le sénateur de Haute-Saône Alain Joyandet (LR) est l'auteur d'une proposition d'amendement visant à supprimer les commissions paritaires régionales interprofessionnelles pour les salariés et les employeurs des entreprises de moins de onze salariés, inclues dans le projet de loi sur le « dialogue social et l'emploi ».

Ce projet vise, avec ces commissions paritaires, non pas à faire entrer le syndicalisme dans les TPE, mais à combler le vide absolu en matière d'information et de représentation des 4,6 millions de salariés des entreprises de moins de onze salariés. Pour l'ancien ministre, ces commissions vont « alourdir et complexifier les contraintes » pesant sur les TPE.

Alternatives à Center parcs : ID Jura lance un appel à propositions

brève

Mercredi 17 juin 2015 / La rédaction

Mots-clés: center parcs

L'association Initiatives Développement Jura lance sur son site internet un appel à idées et propositions alternatives au projet de Center parcs. Son credo est double : avec moins d'argent public,il est possible de créer davantage d'emplois. Des initiatives locales émanant du territoires sont mieux à même de participer à son développement humain qu'un projet « parachuté ».

Voir le site ici et l'article que Factuel a consacré à la naissance d'ID Jura .

Chantal Guillaume, ancien maire de Cléron : « j'ai laissé construire la maison de Xavier Marmier »

brève

Lundi 15 juin 2015 / La rédaction

Chantal Guillaume était maire de Cléron de 2008 à 2014. C'est sous son mandat que Xavier Marmier a acheté une parcelle de forêt où il a construit une petite maison suspendue à un grand hêtre. « Je l'avais laissé construire, j'étais audacieuse, mais j'assume... L'administration de la DDE ne m'a jamais rien dit. J'ai travaillé des années avec sa représentante, Michèle Beauvais (ndlr : maire de Scey-Maisières), car on a une école en commun... J'ai estimé qu'on peu tolérer cette construction, c'est un défi... technique, mais il n'aurait pas dû en faire une deuxième ».

Madame l'ancien maire n'a pas été interrogée, assure-t-elle, par son successeur : « on a des rapports cordiaux, mais il n'aime pas mon côté écolo... Il a dit des choses fausses dans la presse ». Chantal Guillaume voit dans la petite maison dans les arbres une belle expérience correspondant au projet d'un homme particulier. « L'Etat réglementaire ne peut pas soutenir, mais je n'aime pas la sur-réglementation... Il faudra se poser des bonnes questions sur ces constructions, il y a aussi les yourtes... On va vers une grave crise... »

Quant à l'opérateur du site Natura 2000, le syndicat mixte Loue-Lison, elle ne l'a jamais entendu dire quelque chose contre la maison...

Qui gène-t-elle finalement ? En tout cas pas la centaine de personnes qui ont assisté-participé vendredi 12 juin au barbecue de soutien !

Une pétition adressée à la ministre de l'Environnement est accessible .

Grève annoncée à Familles Rurales Doubs lundi 15 juin

brève

Vendredi 12 juin 2015 / La rédaction

Le syndicat CGT des services à la personne appelle les 227 salariés, dont 180 femmes, de la fédération du Doubs de Familles Rurales à cesser le travail lundi 15 juin. Selon Élisabeth Nédelec, la déléguée syndicale, 70% sont sur des contrats précaires et/ou des temps partiels subis : « sur les accueils de loisir, par exemple, des jeunes viennent trois fois par jour pour une heure et demi ou deux heures, sans déplacements payés... On est dans une dynamique de rentabilité plus qu'une dynamique associative », dit-elle en soulignant les 79% des voix obtenues par son syndicat aux élections professionnelles de décembre 2014.
Parmi les revendications, figure la demande d'une meilleure prise en charge de la mutuelle, obligatoire en 2016, par l'employeur, sinon les 50 € mensuels seront trop lourds pour les temps partiels qui gagnent 500 ou 600 euros. Élisabeth Nédelec pointe aussi la non reconnaissance de certains diplômes : « pour ouvrir une crèche, il faut un minimum de personnes diplômées, mais au-delà des diplômés sont employées au salaire minimum, inférieur à leur qualification ».
Un rassemblement public est prévu entre 11 h et 15 h au rond-point de la RD 461 entre Besançon et Valdahon.

12,6 % de grévistes dans l'académie selon le rectorat

brève

Jeudi 11 juin 2015 / La rédaction

Selon le rectorat de Besançon, le taux de grévistes dans les collèges de Franche-Comté atteignait à midi, jeudi 11 juin, 12,6 %. Le mode de calcul est contesté par les syndicats qui lui reprochent de s'effectuer sur la totalité du corps enseignant et non sur les professeurs dont l'emploi du temps prévoit un cours au moment du décompte. Ils estiment qu'il faut multiplier par deux le taux de grévistes. Le mouvement vise au retrait de la réforme des collèges.

Pages