Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les brèves

Une pétition pour empêcher l'expulsion d'un Arménien séjournant à Besançon

brève

Mercredi 10 juin 2015 / La rédaction

Le CDDLE, le comité de défense des droits et libertés des étrangers de Besançon, a initié une pétition en faveur d'un jeune artiste arménien débouté du droit d'asile. Malgré un recours contre cette décision, une obligation de quitter le territoire lui a été signifié. Le CDDLE considère, à contrario des autorités françaises qui estiment l'Arménie « sûre », que M. Sokrat serait en danger de mort dans son pays où il aurait été victime de racket de la part d'un officier de l'armée.

Voir la pétition ici.

Préavis de grève au Centre culturel des Cordeliers à Lons-le-Saunier

brève

Mercredi 3 juin 2015 / La rédaction

Un préavis de grève a été déposé par la CGT pour ce mercredi à 12 h 30 au Centre culturel communautaire des Cordeliers, dit 4C. Ouvert il y a trois ans, cet très bel équipement neuf qui ressemble à un bateau, dispose d'une médiathèque et de deux salles de cinéma d'art et d'essai. Il a avantageusement remplacé l'ancienne bibliothèque municipale et le mythique cinéma Renoir qui a été démoli.

Le 4C a vite connu un grand succès populaire avec une fréquentation soutenue, ouvrant jusqu'à 20 heures en fin de semaine ainsi que le dimanche après-midi. Le déclencheur du mouvement est la non reconduction d'un des neuf emplois contractuels de l'équipe qui compte plus de vingt personnes. 

Pierre Laurent en Franche-Comté jeudi 4 mai

brève

Mardi 2 juin 2015 / La rédaction

Le tour de France de Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, passe jeudi 4 mai par la Franche-Comté. Il doit rencontrer le comité de vigilance pour le maintien des services publics de proximité de lure et Luxeuil, les salariés d'Alstom et des syndicalistes à Belfort, puis des élus et des agriculteurs impliqués dans la protection du captage de la source d'Arcier qui alimente Besançon en eau potable. Il tiendra une réunion publique à 20 h 30 salle Battant.

Majorité Citoyenne se structure dans le Haut-Jura

brève

Mardi 2 juin 2015 / La rédaction

Le mouvement Majorité Citoyenne qui avait présenté des candidats dans huit des dix sept cantons du Jura aux élections départementales de mars, et obtenu entre 8,43% et 23,36% des voix sans pour autant pourvoir se maintenir au second tour, tiendra son quatrième forum départemental mercredi 17 juin à 19 h à Saint-Claude, au Café de la Maison du Peuple. Les militants du Haut-Jura se sont réunis le 25 mai pour envisager des actions dans une perspective de « transformation de la société » passant par la « défense des services publiques, la lutte contre l'austérité, la transition énergétique, la laïcité, la défense de la culture, favoriser les échanges et les rencontres, développer le contrôle des actions des élus par les citoyens... »

PS : Christian Paul devant Cambadelis à Montbéliard

brève

Dimanche 31 mai 2015 / La rédaction

Christian Paul, qui défendait les couleurs des « frondeurs » a obtenu 57,14% des voix des adhérents socialistes qui ont voté dans la section de Montbéliard. Jean-Christophe Cambadélis, qui a été élu, a donc obtenu 42,86%...

PS de Besançon : la participation tombe à 38 % pour le vote du Premier secrétaire

brève

Samedi 30 mai 2015 / La rédaction

Jean-Christophe Cambadelis a eu six voix de moins que la motion A il y une semaine dans la section socialiste bisontine où seuls 114 des 298 adhérents ont voté. La participation qui avait dépassé de peu les 50% lors du vote des motions, est tombée à 38,1% pour l'élection du Premier secrétaire. Il a donc obtenu 81 suffrages, soit 27,2% des inscrits, contre 29 voix à Christian Paul qui perd 4 voix par rapport au score de la motion B.

L'année économique 2014 passée au crible de l'INSEE

brève

Vendredi 29 mai 2015 / La rédaction

Le bilan de l'activité économique 2014 fait l'objet d'une analyse statistique détaillée par l'INSEE qui publie un document de 28 pages. On s'en doute, les constats ne sont pas très bons, à commencer par la dégradation de l'emploi salarié (- 1,9% en un an) plus grave qu'au niveau national (- 5%), notamment due à la poursuite de la baisse importante de l'emploi industriel. Notons encore le niveau « historiquement bas » des permis de construire, mais aussi le moindre nombre de logements neufs invendus. La fréquentation touristique a baissé, tant à cause de la météo que du moindre nombre d'étrangers dans les campings que n'a pas compensé leur plus grande consommation de nuits d'hôtel.

Les créations d'entreprises ont été moins nombreuses qu'en 2013. Les immatriculations de véhicules neufs ont diminué, de 1% dans le Doubs (58% du total régional) à 11,8% dans le Territoire de Belfort. En agriculture, le blé a eu un bon rendement atténué par la baisse des cours mondiaux, tandis qu'on a produit 63.000 tonnes de comté, soit 9% de plus en un an alors que morbier et raclette progressaient de 4%. Et encore, c'était avant la fin de quotas laitiers... Les 30.800 travailleurs frontaliers sont 800 de plus en 2014 (+ 3000 en 2013) et ont doublé depuis 2002.

Voir le document complet ici.

R.Bourgeois : 30 euros pour les bas salaires

brève

Vendredi 29 mai 2015 / La rédaction

La négociation qui s'est tenue mardi après-midi chez R.Bourgeois à Besançon, après deux jours de grève la semaine dernière, a débouché sur une augmentation de 30 euros par mois pour les plus bas salaires, 20 euros pour les salaires intermédiaires et 10 euros pour les plus importants. Les syndicats réclamaient 50 euros. Le mouvement des salariés avait conduit la direction à revenir sur son intention de les faire travailler deux jours RTT en les rémunérant à 25% de plus qu'habituellement.

Congrès du PS : 49,3% d'abstention dans la section de Besançon

brève

Vendredi 22 mai 2015 / La rédaction

Il n'y a pas que les électeurs qui votent avec leurs pieds. Sur les 298 adhérents de la section de Besançon, seulement 151 ont voté (50,7%) pour départager les quatre motions qui n'ont obtenu, ensemble, que 49% des inscrits puisqu'il a eu 5 blancs ou nuls. L'abstention des socialistes bisontins (49,3%) est plus importante qu'au niveau national (43%). Elle est plus nette encore sur les votes des rapports d'activité : 53,7%... Ceux-ci n'ont été approuvés que par 88 voix pour le rapport national (29,5% des inscrits) et par 105 voix pour le rapport de la fédération du Doubs (35,2% des inscrits).

On en oublierait presque que la motion A de Jean-Christophe Cambadelis a obtenu 59,6% des exprimés, devant la B de Christian Paul (22,6%), la D de Karine Berger (17,1%), la C de Florence Augier ne récoltant qu'une voix.

Lons-le-Saunier : les Déboussolades annulées

brève

Mercredi 20 mai 2015 / La rédaction

« Le Festival de Théâtre et Musique de rue Les Déboussolades est annulé. » C'est la première phrase d'un communiqué de L'Amuserie, le lieu de diffusion culturelle jurassien qui se présente lui-même comme un « refuge hors norme pour artistes de rue ». Le changement de majorité au Conseil départemental est à l'origine de cette décision.

L'ancienne opposition de droite, devenue majorité en mars, n'avait pas caché peu apprécier le financement de ce dynamique et joyeux festival né en 2012 de la volonté de Christophe Perny. Le Département confiait 40% du budget à l'Amuserie et gérait en interne les 60% pour « la communication, la technique et la sécurité », explique la compagnie.

Du coup, cela faisait financer la culture par d'autres lignes budgétaires, par exemple l'action sociale, ce que n'avait pas manqué de critiquer la droite. Elle a préféré se désengager de cette responsabilité de maître d'ouvrage et « repartir sur un montage financier plus "classique", sur le même modèle que tous les festivals jurassiens », dit l'Amuserie qui s'est vu proposer de porter elle-même le projet et de trouver les financements. Le temps étant trop court pour se retourner afin d'assurer l'édition 2015 en septembre prochain, il n'y avait plus qu'une solution, l'annulation.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Réforme du collège : une manifestation mardi 19 mai à Besançon

brève

Lundi 18 mai 2015 / La rédaction

Pour le Snes-FSU, premier syndicat de profs, la réforme « ne résoudrait pas les problèmes actuels des collégiens, et aurait pour seul effet de diminuer les acquis des élèves à l'entrée en seconde ». Le syndicat met en cause des « effectifs compris entre 25 et 30, même en cours de langues vivantes », le fait qu'un tiers des élèves « maîtrise mal la lecture et l'écriture à son arrivée en sixième », la disparition des « dispositifs parallèles permettant de scolariser les élèves ayant des difficultés spécifiques ».

Face à cela le ministère propose selon le syndicat « des horaires réduits par rapport à l'existant », de « l'aide personnalisée a priori en classe entière, au mieux par demi-groupes », « une heure de moins en maths, en français, en histoire-géo…(au choix des établissements) par niveau : l'aide personnalisée sera prise sur les heures d'enseignements disciplinaires », « des programmes et des grilles horaires modulables sur trois ans et différents d'un collège à l'autre », ce qui « accentuerait les disparités entre établissements et rendraient problématiques les déménagements ».

Le Snes critique le regroupement de la physique, de la techno et deds SVT en un bloc-sciences, ce qui « entrainerait des problème de transmission des savoirs, les profs n'ayant pas été formés pour enseigner plusieurs disciplines ». Il craint avec la suppression des classes européennes et bilangues « la mort de l'allemand » et la « fin des sections euro en lycée », la « relégation du latin et du grec, qui deviennent un module de six mois en enseignement interdisciplinaire (maintien de l'option facultative avec 1/3 d'horaire en moins et surtout aucun moyen pour la financer) ».

Le syndicat défend des « effectifs par classe réduits, une vraie mixité scolaire, des enseignements disciplinaires solides, suffisants, avec des dédoublements dans toutes les disciplines, un cadrage national des horaires et des programmes, une carte des langues diversifiée et accessible à tous, des programmes disciplinaires progressifs permettant le lien avec les trois voies du lycée, et une interdisciplinarité proposée par les personnels donnant du sens à leurs enseignements ».

De son côté, le MoDem du Doubs voit dans la réforme « un renforcement du collège unique et un nivellement par le bas ». Il demande le retrait du texte et sa réécriture complète.

 

Décès d'André Lacrampe, ancien archevêque de Besançon

brève

Lundi 18 mai 2015 / La rédaction

Ancien archevêque de Besançon, André Lacrampe, qui fut aumonier de la JOC1, est décédé vendredi 15 mai à Lourdes, sa ville d'origine où il s'était retiré après la démission de sa charge, il y a deux ans. Le quotidien La Croix lui consacre un article que l'on peut lire ici.

  • 1. Jeunesse ouvrière chrétienne

Jean-Michel Villaumé pas d'accord avec la limitation de vitesse à 80 km/h sur la RN57

brève

Mercredi 13 mai 2015 / La rédaction

Le député de Haute-Saône Jean-Michel Villaumé (PS), qui colle souvent aux positions gouvernementales, est cette fois en désaccord avec l'expérimentation d'une limitation à 80 km/h sur 14 km de la RN57 entre Besançon et Vesoul, plus particulièrement entre Rioz et Echenoz-le-Sec. Il s'en explique dans un long communiqué de deux pages que l'on peut consulter ici.

Cécile Prudhomme tête de liste EELV pour les élections régionales

brève

Dimanche 10 mai 2015 / La rédaction

La Bisontine Cécile Prudhomme conduira la liste Europe-Écologie Les Verts aux élections régionales de décembre pour la grande région Bourgogne-Franche-Comté. Co-secrétaire du groupe local de Besançon, elle est aussi membre du conseil fédéral du mouvement qui l'a élue tête de liste face à François Lotteau, secrétaire régional EELV de Bourgogne.

Les sources karstiques en action !

brève

Dimanche 3 mai 2015 / La rédaction

Les grottes de Baume-les-Messieurs sont rarement à pareille fête...
Les grottes de Baume-les-Messieurs sont rarement à pareille fête...

A Baume-les-Messieurs, pour ne prendre qu'un exemple, la cascade des tufs valait le coup d'oeil, ce dimanche 3 mai, par la fougue de ses multiples chutes d'eau. Les pluies abondantes des heures et jours précédents ont alimenté les réseaux souterrains de telle manière que les résurgences ont donné à plein, y compris celles qui sont rarement saturées. Le Dard, rivière qui prend sa source au fond d'un des doigts de la reculée de Baume-les-Messieurs, était ce dimanche alimenté par pas moins de quatre sources, dont celle, spectaculaire, sortant des grottes abritant de nombreuses chauves souris. Le débit était tel que les visites ont été annulées.

Les fameuses cascades du Hérisson étaient aussi très chargées. Les pluies ont été telles qu'un glissement de terrain a rendu impraticable une partie du sentier montagnard qui les longe... Plusieurs rivières comtoises ont été en alerte crues et des inondations sont inévitables : voir ici. C'est en tout cas une nouvelle démonstration de la nécessité d'y regarder à deux fois avant d'imperméabiliser une zone naturelle...

Pages