Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les recoins

Hélène Pélissard (UMP) flingue le vol Dole-Orly

recoins

Lundi 18 février 2013 / Daniel Bordür

« Si j'avais été là, j'aurais voté contre... » Hélène Pélissard, conseillère régionale et générale UMP du Jura (canton de Saint-Julien) est défavorable à la subvention de 370.000 euros votée à l'unanimité pour tester pendant sept mois une liaison aérienne entre Dole-Tavaux et Paris-Orly, à raison de deux aller-retour quotidien en semaine pour un pris défiant toute concurrence, notamment ferroviaire : 69 à 109 euros. « Je n'avais pas eu les documents avant pour prendre la mesure du vote, ils sont arrivés le 17 janvier pour un débat le 25, mais j'étais partie au Chili avec mon mari le 15... Si j'avais su, j'aurais donné une consigne de vote ».
Pourquoi cette opposition ? « Je ne crois pas au projet, je ne crois pas que ça permet de gagner du temps. Pourquoi pas une ligne, mais pas avec l'argent du contribuable ! Ce n'est pas une bonne idée car on se bat, au département et à la région, pour garder des arrêts du TGV Lyria à Dole et Mouchard... » Mme Pélisssard est « totalement d'accord » avec Marie-Guite Dufay, la présidente (PS) du Conseil régional qui a « mis assez de TER franc-comtois, sauf sur la ligne avec Lyon... ». Que dit-elle au président de la chambre de commerce du Jura qui défend la liaison aérienne ? « Que les entreprises paient ! »

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Philippe Gonon rejoint l'UDI

recoins

Dimanche 10 février 2013 / DB

Le conseiller municipal bisontin Philippe Gonon n'est plus au MoDem dont il avait conduit la liste municipale en 2008 à Besançon, mais à l'UDI de Jean-Louis Borloo. « Une page se tourne », lâche-t-il sur Twitter à qui s'étonnait de la fin de l'histoire avec François Bayrou. Ceux qui avaient entendu Philippe Gonon tenir des propos bien plus libéraux, économiquement, que les élus UMP de Besançon, voire très proche de ceux du Medef, ne seront pas surpris de le voir pencher à droite. D'ailleurs, le « matraquage fiscal » sera son thème de campagne à Besançon. Philippe Gonon fait désormais cause commune avec l'ancien secrétaire d'Edgar Faure, Jacques Médéric-Chevrot, ou encore Monique Ropers, élue municipale sur la liste UMP conduite en 2008 par Jean Rosselot. 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Dole-Orly en avion : Marc-Henri Duvernet et la discipline de groupe

recoins

Samedi 9 février 2013 / DB

Si Marc-Henri Duvernet a voté « oui » aux 370.000 euros de subvention du conseil général du Jura permettant de tester de mars à novembre la liaison aérienne entre Dole-Tavaux et Orly, c'est par « devoir de solidarité majoritaire ». Le conseiller général PS de Lons-le-Saunier nord, absent ce jour-là en séance, avait donné procuration à Christophe Perny, le président. Marc-Henri Duvernet avait voté contre au sein du groupe socialiste : « j'ai perdu, on était plusieurs, dans un rapport un tiers-deux tiers, maintenant c'est la position du groupe... »
Finalement, ce vote acquis à l'unanimité n'aurait pu l'être qu'à la majorité. N'aurait dû ?

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

La solidarité par les couleuvres...

recoins

Vendredi 8 février 2013 / DB

Vice-présidente du Conseil régional en charge de la culture, Sylvie Meyer (EELV) n'a pas digéré la décision de Marie-Guite Dufay de faire voter la suppression du fonds d'aide à la création et à la production cinématographique. Lors de la session budgétaire, les 13 et 14 décembre dernier, elle n'avait pas dit un mot sur le sujet en présentant le budget de la culture. Elle n'a pas non plus répondu aux sollicitations des journalistes qui ont tenté d'avoir son point de vue. « Elle a refusé de parler aux média parce qu'elle ne partage pas la décision. Il fallait trouver 300.000 euros, elle n'a rien eu à dire. C'est comme le pass-santé, le fameux truc de Ségolène : supprimé aussi », explique un militant. Le groupe écologiste de la région a avalé une couleuvre en avalisant en silence la disparition du fonds d'aide au cinéma. S'ils se consolent en constatant que les socialistes aussi en ont avalée une, on appellera ça de la solidarité de (dis)gestion !

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Le PS attaque Pélissard sur le cumul

recoins

Mardi 5 février 2013 / DB

Le PS de Lons-le-Saunier considère Jacques Pélissard comme « le champion de l'absentéisme et de l'inactivité parlementaire » avec notamment « dix présences en commission depuis juin 2012 et zéro question orale ». Les socialistes, dont le secrétaire fédéral est Marc-Henri Duvernet, candidat à la succession de Jacques Pélissard à la mairie de Lons, estiment que le titulaire est « à contre-courant de la nécessité de l'instauration du non-cumul des mandats ». Outre maire de Lons et député du Jura, Jacques Pélissard préside la communauté d'agglomération du bassin lédonien et l'association des maires de France.  « La publication d un baromètre de l'activité parlementaire donne lieu à des interprétations aussi inexactes que partisanes car les critères retenus réduisent le travail du député à une course à l échalote », a réagi Jacques Pélissard.
Pour la petite histoire, la gauche a perdu Lons en 1989 quand Alain Brune, déjà député PS et conseiller général de Sellières, a pris la tête d'une liste socialiste contre le maire sortant communiste, Henri Auger...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Les pieds dans le drapeau

recoins

Lundi 4 février 2013 / Daniel Bordür

L'ancienne députée UMP de Besançon, Françoise Branget, fait son mea-culpa dans L'Est Républicain : « si j'ai enfreint la loi, je suis condamnable, j'assume ». Son crime ? Avoir manifesté contre le mariage pour tous, samedi, avec une écharpe bleu-blanc-rouge, aux côtés de quelques maires. Elle risque 15.000 euros d'amende et un an de prison... Et dire que son mari l'avait mise en garde ! Du coup, elle a mis l'écharpe à l'envers, dans le sens rouge-blanc-bleu... De quoi en être toute retournée.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Lons-le-Saunier : Duvernet se dit soutenu par Perny

recoins

Dimanche 27 janvier 2013 / Daniel Bordür

Christophe Perny, le président (PS) du conseil général du Jura, soutient la candidature de Marc-Henri Duvernet pour l'investiture socialiste aux municipales de Lons-le-Saunier. C'est ce qu'indique le jeune conseiller général sur les réseaux sociaux.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Dole : deux fauteuils pour deux ?

recoins

Samedi 26 janvier 2013 / Daniel Bordür

Qui du député Jean-Marie Sermier ou de son suppléant Jean-Pascal Fichère, chef de l'opposition municipale, conduira la liste UMP aux prochaines élections municipales à Dole ? Rien n'est officiel, mais le député, actuel maire de Cramans, ne cache pas son désir d'y aller. Il ne dément pas quand on évoque l'éventualité d'un partage des rôles : lui à la ville, son suppléant à l'agglo. Vendredi soir, lors de la cérémonie des voeux, les deux hommes ont montré un duo uni. « A lui les chiffres, à moi le rural et bientôt l'urbain », a notamment dit Jean-Marie Sermier. Les chiffres, Jean-Pascal Fichère les connaît, il est expert-comptable.  

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Alain Chrétien estime que le gouvernement affaiblit la relation franco-allemande

recoins

Mercredi 23 janvier 2013 / Daniel Bordür

De retour de Berlin où il a assisté à la commémoration du cinquantenaire du Traité de l'Élysée, le député-maire de Vesoul Alain Chrétien donne un coup de griffe au gouvernement français qu'il « appelle à cesser d'affaiblir cette relation indispensable à la stabilité de l’Europe, mise en difficulté par les crises successives que nous traversons.     Depuis toutes ces années, les dirigeants successifs de nos deux pays ont su mettre de côté leurs différends au service de l’intérêt commun ». 

 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Marie-Guite Dufay se sépare de son directeur de cabinet

recoins

Dimanche 20 janvier 2013 / Daniel Bordür

Jean Auvilain n'est plus le directeur de cabinet de la présidente du Conseil régional, Marie-Guite Dufay. Le directeur général des services, Gilles Da Costa, assure l'intérim. Ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire La Croix du Jura, aujourd'hui Voix du Jura, Jean Auvilain avait été recruté par Raymond Forni alors qu'il dirigeait la fédération du PS du Jura.
Le fait même qu'un intérim soit nécessaire, et surtout qu'il soit confié au patron de l'administration régionale, laisse penser que le départ de M. Auvilain a été précipité ou que la décision de Marie-Guite Dufay a été prise dans l'urgence.
 
 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Pages