Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

gilets jaunes

/ Guillaume Clerc

Loin des cortèges qui sillonnent de nombreuses villes le samedi, des gilets jaunes continuent d’occuper tous les jours des points fixes au bord des routes, là où tout a commencé. Un peu moins nombreux et malgré la répression que eux aussi subissent, ils tiennent à rester visibles. Après un hiver passé dehors, ils sont déterminés à tenir jusqu’au bout, et même à monter d’un cran, à recommencer les péages gratuit et l’occupation des ronds-points. Nous les avons rencontrés à L’isle-sur-le-Doubs et à Autechaux, juste avant le troisième incendie de leur campement.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

À Lure, le débat consacré à l’organisation des services publics aura donné lieu à des échanges intéressants. Mais il n’y a presque que le député LREM Christophe Lejeune présent dans la salle pour adhérer à la démarche du grand débat national. Cette méfiance n’a pas empêché les autres participants d’exposer leur colère et le sentiment d’abandon qu’ils ressentent. Et presque tous préviennent dans une atmosphère parfois lourde : le retour de flamme risque d’être terrible si des réponses concrètes n’émergent pas rapidement.

/ La rédaction

La préfecture saisit les bœufs-carottes après qu'un manifestant de l'acte 20 des Gilets jaunes, initialement présenté comme menaçant, a été frappé par un policier. La scène, filmée par Radio Bip, montre au contraire qu'il était plutôt passif.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Lors de sa visite à Planoise à Besançon, désigné « quartier de reconquête républicaine » et bénéficiaire de l’une des premières affectations de la police de sécurité du quotidien, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est félicité de sa mise en place, nécessaire pour « retrouver la confiance ». Sa visite a été perturbée par des manifestants qui s’insurgent notamment contre l’usage disproportionné du LBD. A la tribune, il ira jusqu’à traiter d’abrutis ceux qui « mettent en cause la police ». Cinq personnes ont d’ailleurs été interpellées.

/ Guillaume Clerc

Si le grand débat n’a pas attiré au-delà d’un cercle de membres actifs d’associations locales, il a eu le mérite d’entamer un processus de recueil de la parole des habitants. Le Conseil citoyen de Planoise, sollicité par la préfecture pour l'organiser, réclame aussi une meilleure reconnaissance par la ville de sa qualité de partenaire pour l'élaboration du plan de renouvellement urbain. Reportage à la table de discussion sur le thème : vivre à Planoise.

/ Michel Antony

L'historien franc-comtois Michel Antony tente dans une recherche de plusieurs semaines de comprendre comment le mouvement est passé du vase qui déborde à l'émergence de traits émancipateurs et de véritables expérimentations autogestionnaires jusqu'au changement d'analyse de partis et syndicats. Son texte introduit une rencontre-débat organisée le 13 mars à Besançon par l'association Utopies et Alternatives Aujourd'hui.

Accès libre

/ Daniel Bordür

La Presse bisontine met dans le même sac « anti-républicains, gauchistes, anarchistes et autres fascistes d'extrême-droite » qui seraient les seuls rescapés d'un mouvement des Gilets jaunes dont ils seraient devenus « la lèpre »...

Accès libre

Pages