Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

center parcs

/ Invité.e.s

Ancien gestionnaire-financier à la banque Paribas-Luxembourg, le Jurassien Pierre-Emmanuel Scherrer enseigne la gestion et l'économie des entreprises. Il a décortiqué le montage des deux projets de center parcs de Poligny et du Rousset (Saône-et-Loire) dont il ressort que les investisseurs institutionnels pressentis mais toujours inconnus, souscriraient des obligations rémunérées à près de 7%, un taux important qui reflète un risque auquel les collectivités sont, de son point de vue, excessivement exposées.

Accès libre
Poligny, vue de Barretaine, sur le premier plateau où est située sa forêt communale, 200 m plus haut.

/ Daniel Bordür

Le Pic noir, association d'opposants au projet de center parcs de Poligny, tient son assemblée générale le 22 avril. Une bonne raison de remettre en exergue cet article du 20 juin 2015 résumant les principaux points d'achoppement. « Les dernières réunions du débat public consacrées à l'environnement ont confirmé la très grande fragilité du projet vis à vis de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement en terrain karstique », écrivions-nous. Cela avait notamment conduit en février dernier Pierre et Vacances à repousser d'un an sa décision.

Le rêve et le caprice

éditorial

Mercredi 17 juin 2015

/ Daniel Bordür

La comparaison est tentante quand on observe les aventures parallèles - ou croisés ? - de la cabane suspendue au grand hêtre de la forêt de 800 ares qu'aquit Xavier Marmier à Cléron il y a sept ans, et du projet du groupe Pierre & Vacances de construire dans la forêt de Poligny 400 bungalows et une piscine à vagues couverte où il fait toujours beau.

Accès libre

Pages