Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Doubs

/ Daniel Bordür

La Boucle, Battant, des ilots ici et là Palente, Montrapon ou aux Chaprais ont permis à la coalition vert-rose-rouge de garder la principale ville comtoise à gauche. L'abstention massive à Planoise, Rosemont et dans d'autres quartiers jadis votant à gauche aura donné quelques frayeurs pendant le dépouillement aux partisans d'Anne Vignot, élue avec 11.145 voix. L'abstention est passée depuis 2014 de près de 30.000 électeurs sur 69.143 à plus de 40.000 sur 66.725…

/ Guillaume Clerc

Jean-Louis Foussseret devrait bientôt s’exprimer au sujet du deuxième tour des élections bisontines. Ancien PS et toujours membre du groupe LREM au conseil municipal, il n’a pas soutenu Éric Alauzet, le candidat officiel du parti. Indiquera-t-il, ou non, une consigne de vote alors qu’Alexandra Cordier, la tête de liste sur laquelle il était présent a annoncé son ralliement à Ludovic Fagaut, candidat LR ? Mystère… En attendant, retour sur le fiasco de LREM à Besançon.

/ Guillaume Clerc

Il a 16 ans et dort dehors à Besançon parce que le département du Doubs dit ne plus avoir de place pour lui. Pour l’aider, alerter l’opinion et rappeler la collectivité à son obligation légale d’accueil et d’hébergement, SolMiRé lui a dressé une tente à la Gare d’Eau. Un terrain qui appartient au Conseil départemental, dont les capacités d’accueils sont saturées avec 370 jeunes migrants ou réfugiés isolés hébergés (MNA).

/ Michèle Tatu

Diffusé la plupart du temps en milieu confiné, l'art - cinéma, théâtre, musée… - souffre de la pandémie. Alors il s’invente : le cinéma réapparaît dans certaines villes sous forme de drive-in ou en plein air. Comme dans d'autres villes de France, à Besançon des artistes locaux ont présenté mardi 26 mai place de la Révolution une éphémère et puissante performance poétique. 

/ Toufik-de-Planoise

Un barbecue géant « populaire et informel » destiné à célébrer autant la fin du confinement que celle du ramadan, mais aussi en soutien aux proches d’Houcine et de Lermirant, deux jeunes gens du quartier assassinés récemment, a été interrompu ce dimanche 24 mai par une cinquantaine de CRS qui ont encerclé le rassemblement. Le commissariat invoque des raisons sanitaires liées au Covid, les convives dénoncent une provocation et une humiliation.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

Une centaine de manifestants statiques au centre-ville, une dizaine au rond-point de Chalezeule… La crise sanitaire a un impact sur la mobilisation sociale. Des militants s'inquiètent d'une dérive autoritaire et certains estiment qu'il ne « faut pas attendre septembre pour bouger ».

/ Daniel Bordür

Seuls reprendront le chemin de l'école les grandes sections de maternelle à dix par classe, les CP et les CM2 à quinze par classe, comme les a priorisés l'Inspection académique. Les crèches devraient rouvrir le 25 mai avec une capacité réduite de 40%. Les élus bisontins ont approuvé un plan lors d'une séance inhabituelle où l'économie et la responsabilité juridique ont eu la part belle. 

Pages