Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Jura

/ Daniel Bordür

Plusieurs centaines de personnes ont découvert le petit village de Communailles-en-Montagne, entre Mignovillard et Nozeroy où la ferme du Soleil levant accueillait dimanche 15 mai la fête de la Confédération paysanne du Jura. Produits bio et locaux, mise en boîte théâtrale de la PAC, stands militants...

/ Daniel Bordür

Le Progrès et L'Est républicain relatent comment un militant opposé à l'aéroport de Notre-Dame des Landes a été interpellé dans le Jura et le présentent comme un délinquant chevronné. Dans leurs comptes-rendus du procès du 16 juillet 2014 le condamnant à un an ferme pour violences lors de la manifestation du 22 février 2014 à Nantes, Reporterre et Médiapart avaient soulevé de sérieux doutes sur l'enquête policière. L'épisode ne peut cependant cacher le débat de société posé par le projet...

/ Daniel Bordür

Son amendement recueille 30 voix à la Commission départementale de coopération intercommunale : la communauté de communes des coteaux de la haute Seille pourra fusionner avec Bresse-Revermont... s'il n'y a pas de recours administratif. De toutes façons, le redécoupage intercommunal n'est pas terminé. Pour Jacques Pélissard, l'amendement adopté est « ridicule ».

/ Daniel Bordür

Déjà 500 personnes ont signé une lettre au préfet du Jura pour refuser le dépeçage de la communauté de communes des coteaux de la haute Seille. La collecte continue et les courriers devaient être remis aux élus devant la préfecture, le 11 mars, juste avant le vote de la commission départementale de coopération intercommunale qui doit choisir entre le démantèlement de la collectivité ou sa fusion avec sa voisine de Bresse-Revermont. La réunion a été repoussée au 21 mars...

/ La rédaction

Le 11 février dernier, après plus de deux ans d'alertes et de contrôles sans effet, l'administration avait mis en demeure la directrice de Clair-Jura d'évaluer les risques psychosociaux et de mettre en oeuvre un plan de prévention. Mercredi 2 mars, le personnel a observé un second débrayage d'une heure.

Moment intense d'émotion quand une gréviste de l'Ehpad Clair Jura de la Croix rouge à Montain s'empare du micro : « la crise ne légitime pas le non-respect pour les personnes ». Photos DB

/ Daniel Bordür

Le débrayage d'une heure a été l'occasion d'une confrontation des logiques entre le personnel de la maison de retraite et un cadre de la Croix rouge venu de Paris pour défendre « le retour à l'équilibre pour pérenniser la structure ». Les grévistes ont dit que ce n'est pas « le marche ou crève qui emmène une équipe ».

Pages