Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

Dans l’œil du viseur…

cinéma

Mercredi 2 décembre 2020

/ Michèle Tatu

Nous avions prévu d’organiser une projection du film « Un Pays qui se tient sage » de David Dufresne le 24 novembre. Nous avons annulé cette rencontre suite à la crise sanitaire. Néanmoins il nous semble important de traiter dans notre page consacrée au cinéma, la question du devenir des images de violences policières « incluses » dans le film de David Dufresne, et, en même temps, d’exprimer ici comment les documentaristes sont visés de plein fouet par la Loi sécurité globale. Ils sont créateurs d’images en filmant les événements, receleurs en acceptant dans leurs films les images des autres et vestales modernes en veillant sur des images préexistantes.

Accès libre

/ La rédaction

Chasse safari en 4x4, encore 240 suppressions d’emplois à General Electric Belfort, pollution à Morteau, fumée noire à la chaufferie de Planoise, collecte de biodéchets, marché public aux Vaîtes, politique de sécurité, manifestations des restaurateurs et hôteliers, du service éducation de Besançon et bien sûr contre la loi de sécurité globale, démocratie universitaire questionnée, etc. Voici une sélection de l’actualité vue par d’autres médias et notre espace « Le débat ».

Accès libre

/ La rédaction

La proposition de loi liberticide à peine adoptée le 24 novembre en première lecture, des mobilisations se sont construites en un temps record, boostées par l'agression de Michel Zecler par des policiers parisiens. Un large éventail de la gauche syndicale, associative et politique entend faire barrage à la « dérive autoritaire ».

/ Guillaume Clerc

Après plusieurs mois de crise entre élus et la direction, les membres du bureau de la section du Doubs de la mutuelle MGEN ont collectivement démissionné en fin de semaine dernière. L’ancien président, Sébastien Barbati, estime avoir été poussé vers la sortie et dénonce un affaissement des principes mutualistes, une gouvernance démocratique défaillante et une gestion désastreuse des ressources humaines. Tout cela questionne l’application pour elle-même des valeurs prônées par la MGEN, celles de l’économie sociale et solidaire. Selon la mutuelle, il s’agit d’une décision personnelle, de problèmes de relations humaines et d’une situation singulière.

/ Daniel Bordür

Les journalistes régionaux que Factuel a interrogés sont quasi unanimes à critiquer l'article 24 de la proposition de loi pour la sécurité globale qui a été voté vendredi soir (notamment par les députés comtois Ian Boucard, Fannette Charvier, Marie-Christine Dalloz et Christophe Lejeune). Nos confrères se réjouissent de la décision de nombreux éditeurs de presse de refuser l'accréditation préalable par les préfectures pour couvrir des manifestations. Ils pointent aussi un contexte général dégradé de l'exercice du métier d'informer.   

Sécurité globale : « On nous prépare un état totalitaire »

reportage
Mercredi 18 novembre 2020 / Daniel Bordür

Alors que des rassemblements de protestation contre une proposition de loi critiquée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU se tenaient dans plusieurs villes à l'instigation de syndicats de journalistes et d'associations, à Besançon une centaine de personnes se sont réunies mardi 17 novembre à l'appel des gilets jaunes. Reportage et réactions, dont celle d'Emma Audrey, journaliste à Radio BIP Média 25, qui témoigne des questions pratiques que pose le texte aux rédactions, dont l'obligation de flouter les images de policiers.

« Cachez ces violences policières que je ne saurais voir »

tribune
Mardi 17 novembre 2020 /

Initialement publiée par Libération, cette tribune collective dénonce la proposition de loi liberticide « sécurité globale » qui arrive devant les députés ce mardi 17 novembre. Elle est signée par la Ligue des droits de l'homme, les syndicats de journalistes et de nombreuses personnalités. Factuel.info s'y associe.

Accès libre

Coronavirus : la tardive mise à contribution du privé

analyse
Vendredi 13 novembre 2020 / Guillaume Clerc

En début de semaine, la direction du CHU de Besançon s’impatientait encore de la lenteur des ouvertures de lits dans les établissements privés. Le jeudi, la clinique Saint-Vincent accueillait ses premiers patients. Le groupe C2S, nouvel acteur incontournable de la santé privé en Franche-Comté, programme l’ouverture d’environ 55 lits dans la région d’ici le 23 novembre. Alors que le pic d’hospitalisation est attendu dans les prochains jours, reste à voir si les cliniques jusque-là peu sollicitées par l’ARS, seront efficacement mises à contribution pour soulager l’hôpital public.

"On a des appels de gens qui sont au bord du suicide"

témoignage
Vendredi 13 novembre 2020 / David Tripard

Le Collectif des entrepreneurs et salariés en difficulté occupe depuis lundi 9 novembre un bout du parking devant la préfecture du Territoire de Belfort. Nous avons recueilli plusieurs témoignages afin de comprendre les causes et les revendications de cette mobilisation. Il y avait aussi des Gilets jaunes et des soutiens de passage également au moment de notre visite. Un appel à manifester pour samedi 14 novembre est lancé.

Belfort : Le Conseil de l’ordre des médecins mécontent de l’injonction à ne pas délivrer d’arrêt de travail aux soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques

exclusif
Vendredi 13 novembre 2020 / Guillaume Clerc

Dans un mail daté du 11 novemebre que nous avons pu consulter, le Conseil de l’ordre des médecins du Territoire de Belfort rappelle à ses membres leur indépendance professionnelle face aux injonctions à ne pas délivrer d’arrêts maladie aux soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques. S’il s’agit de soulager l’hôpital de Trévenans, les Ehpad et les officines du Nord–Franche-Comté, le CDOM 90 estime que cela va à l’encontre des recommandations et des principes de moralité et de probité.

L'université de Franche-Comté à l'heure du choix

analyse
Vendredi 13 novembre 2020 / Daniel Bordür

Qui sera élu.e mardi 17 novembre à la présidence du conseil d'administration pour succéder au mathématicien Jacques Bahi ? L'écologue Daniel Gilbert, du laboratoire  Chrono-Environnement, veut changer de méthode et défend une université impliquée dans la transition environnementale et démocratique. Vice-présidente sortante, Macha Woronoff enseigne la pharmacie et s'inscrit dans une « gouvernance de proximité adaptée aux enjeux ». La désignation des personnalités extérieures a tourné en faveur des candidats qu'elle a présentés.

Vous avez dit effondrement ?

analyse
Vendredi 6 novembre 2020 / Laurence Subirana

Ce 23 octobre à Besançon, une journée d'échanges était organisée par FNE 25-90 et le Plateau Débat Public (programme de FNE BFC) pour interroger l'évolution de notre société et les réponses possibles aux multiples questions que cela pose.
Dessins de Louise Plantin : https://www.louiseplantin.fr/

Annulations et projection

éditorial
Mercredi 4 novembre 2020 / Guillaume Clerc

Sans surprise et avec regrets, nous annulons la tenue de la réunion du jury qui devait décerner le ou la lauréate de notre concours de nouvelles ainsi que la soirée de remise des prix prévue le 13 novembre. Son thème était « Confinement, et après ? », visiblement, cet après s’éloigne encore et nous ne pouvons pas encore fixer de date de report. Nous tenons toutefois à saluer et à remercier l’ensemble des personnes qui y ont contribué. Nous avions reçu 40 nouvelles, nous reprendrons le concours dès que possible.

Annulée aussi, la soirée cinéma du 24 novembre que nous avions préparé depuis septembre, mais que nous n’avions pas encore évoquée, tant la situation paraissait incertaine. David Dufresne devait venir à Besançon présenter son film sur les violences policières, Un Pays qui se tient sage, et participer à un débat avec le neurochirurgien Laurent Thines, qui alerte sur les dangers du LBD. Même si la loi interdira certainement de diffuser de telles images, nous espérons bien que cela ne sera que partie remise.

La situation sanitaire coupe notre élan, nous envisagions de nous tourner davantage vers le public, en initiant des rencontres, des soirées débat, après un film ou non, des conférences de rédaction ouverte au public et d’autres choses. Nous avions aussi réfléchi à la manière de diversifier nos sources de revenus, notamment avec des projets d’éducation aux médias et en adressant une demande de soutien au Fonds pour une presse libre.

Ces actions participent à fonder ce que Factuel doit être : un média de références en Franche-Comté. Et pour cela, nous devons aussi vous proposer davantage d’enquêtes et de reportages. Si nos efforts portent leurs fruits, nous serons en mesure de travailler avec un plus grand nombre de partenaires. La qualité et la diversité de notre travail seront les moteurs de l’accélération de la hausse de nos abonnés, qui doivent rester, avec leurs contributions, notre gage d’indépendance.

Accès libre

compte-rendu

Il couvrait une manifestation interdite : Toufik-de-Planoise relaxé

Vendredi 16 octobre 2020 / Daniel Bordür

Le tribunal de police de Besançon a censuré la contravention infligée à notre correspondant qui couvrait un rassemblement en hommage à Steve Maria Caniço en juillet 2019 que le préfet du Doubs avait interdit, mais pas publié à temps. Du coup, une quinzaine de manifestants qui avaient contesté l'amende, ont aussi été relaxés. Ce faisant, la décision du juge sanctionne aussi une atteinte à la liberté de la presse.  

Accès libre

chronique

Dix ans pour bâtir une civilisation nouvelle ? Dix ans pour écologiser la société ?

Mercredi 14 octobre 2020 / Danièle Secrétant

Il nous reste peut-être une dizaine d'années pour agir de façon drastique, si nous voulons sauver la planète qui nous porte, si nous voulons sauver l'Humanité. Dominique Bourg, philosophe, fait un retour sur les raisons historiques, sociales, politiques, économiques... qui nous conduisent à notre perte, à notre autodestruction. Il ne fait pas que constater. 35 propositions d'action élaborées avec 6 autres chercheurs nous sont faites. Dont beaucoup sont radicales, en réponse à la radicalité de la catastrophe annoncée.

analyse

Après avoir déjà versé 5,6 M€ pour les Vaîtes, Besançon continuera de payer 1 M€ par an

Vendredi 9 octobre 2020 / Guillaume Clerc

Anne Vignot indique attendre les avis juridiques et scientifiques sur l’urbanisation des Vaîtes pour se prononcer sur le devenir du projet. Mais sur le papier, rien n’a vraiment changé. Alors que, sans compter le tram, la ville de Besançon a déjà dépensé plus de 5,6 M€, le conseil municipal vient de voter la poursuite des versements à hauteur de 1 M€ par an. La ville est cependant incapable de justifier avec des études récentes son besoin en logement, qui fonde la déclaration d’utilité publique et qui conditionne la reprise des travaux.

reportage

Aéroport de Tavaux : des manifestants réclament la reconversion de l'aéronautique

Vendredi 9 octobre 2020 / Daniel Bordür

La fréquentation de l'aéroport jurassien est en chute libre en raison de la pandémie et l'on ne sait toujours pas qui va régler le déficit d'un million d'euros enregistré en 2019. Alors que les collectivités publiques ont dépensé cinq fois plus que prévu depuis 2010, des militants associatifs défendent une réorientation des aides à ce secteur sinistré.

controverse

Maintien de l'ordre : le référé-suspension du SNJ et de la LDH examiné le 16 octobre

Vendredi 9 octobre 2020 / Daniel Bordür

Le recours en urgence déposé devant le Conseil d'Etat à l'encontre du Schéma national du maintien de l'ordre du ministère de l'Intérieur est doublé d'une procédure au fond, visant son annulation. Le Syndicat national des journalistes et la Ligue des droits de l'homme pointent notamment le risque d'arbitraire policier à l'encontre de la presse, et invoquent la jurisprudence européenne. La CGT a également saisi la haute juridiction administrative.

analyse

Sénat : la gauche perd son unique parlementaire en Franche-Comté

Vendredi 2 octobre 2020 / Daniel Bordür

C'est du jamais vu sous la 5e République. Même aux temps du gaullisme triomphant ou des victoires éclatantes de la droite en 1968, 1993 ou 2002, il restait encore quelques députés ou sénateurs de gauche. La candidature dans le Doubs du socialiste Nicolas Bodin a-t-elle torpillé celle de l'ancienne députée PS frondeuse Barbara Romagnan ? 

exclusif

Plus d’une centaine de collectivités et d’entreprises piratées en Bourgogne–Franche-Comté

Vendredi 25 septembre 2020 / Guillaume Clerc

La ville et l’agglomération de Besançon sont victimes d’une attaque informatique d’ampleur, mais ce n’est pas la seule. D’après nos informations, le virus informatique Emotet affecte plus d’une centaine de collectivités et d’entreprises dans la région, dont Maty.

Accès libre

reportage

Vers un avenir sans General Electric à Belfort ?

Vendredi 25 septembre 2020 / Guillaume Clerc

Après le plan social de la branche turbines à gaz, General Electric vient d’annoncer la suppression de l’entité Hydro à Belfort. Des emplois seront aussi supprimés dans la branche Steam, celle des turbines à vapeur. Alors que plus grand monde ne croit aux promesses du géant américain, l’idée de réorganiser l’industrie belfortaine sans General Electric fait son chemin.

note de lecture

Charles Piaget, l'extraordinaire homme ordinaire

Vendredi 25 septembre 2020 / Daniel Bordür

La biographie que le journaliste Joël Mamet consacre au plus connu des porte-parole du grand conflit social chez Lip (1973-1976) dresse un portrait riche et sensible d'un des Bisontins les plus connus des 50 dernières années. Un livre important qui tente d'établir les liens entre une enfance compliquée, une vie professionnelle accomplie, un engagement syndical (CFTC puis CFDT) et citoyen hors du commun. 

reportage

Philippe Martinez dans le Jura : « Ce n'est pas moi qui décide, sinon le pays serait déjà arrêté... »

Vendredi 25 septembre 2020 / Daniel Bordür

Le secrétaire général de la CGT, qui tenait un bureau national décentralisé à Dijon, a fait le détour par SKF à Perrigny, près de Lons-le-Saunier, pour « remobiliser » les salariés. Il a expliqué que son principal donneur d'ordre, Airbus, a « huit ans de carnet de commandes ». Il est aussi passé par Dole chez Jacob Delafon qui a « besoin d'investissements » et a évoqué MBF, sous traitant automobile à Saint-Claude : là, il faut « raisonner en filière, que les grosses boîtes aident les petites » et que le gouvernement « conditionne les aides publiques ».

communiqué

« Le ministère de l’Intérieur n’a pas à mettre au pas les journalistes qui couvrent des manifestations »

Mercredi 23 septembre 2020 /

Le Syndicat national des journalistes ne mâche pas ses mots après l'adoption du Schéma national du maintien de l’ordre : « Sous Christophe Castaner, la liberté de la presse a été sérieusement piétinée avec plus de 200 journalistes empêchés de travailler par les forces de police et de gendarmerie. Gérald Darmanin, lui, propose carrément aux journalistes couvrant les manifestations de se mettre au pas ! » Avec la Ligue des droits de l'homme, le SNJ a attaqué en référé le SNMO devant le Conseil d'Etat.

Accès libre

points de vue

Face à « l'agonie » de l'Union européenne…

Mercredi 23 septembre 2020 /

Deux chroniqueurs de Factuel ont lu la revue Front populaire créée cet été par le philosophe Michel Onfray qui défend l'union des souverainistes de gauche et de droite. Une publication qui « bouscule le prêt à penser » et « invite à réfléchir » pour Danièle Secrétant qui avoue cependant sa « surprise » d'y voir des publicités pour Valeurs actuelles et Causeur. Un « déversoir des remugles de la fachosphère » pour Georges Ubbiali qui estime qu'il s'agit de « préparer la voie à la constitution de l’arc de cercle autour de la candidature de Marine le Pen ».