Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

François Begaudeau le facétieux

cinéma

Mercredi 30 septembre 2020

/ Michèle Tatu

Invité au festival Livres de la Boucle pour son dernier livre « Un enlèvement », François Begaudeau, documentariste, présentera « Autonomes » dans le cadre d’un partenariat entre Factuel Info et le Kursaal - Cinéma des deux scènes le samedi 3 octobre à 18h30. Rencontre et présentation.

Accès libre

De la satire à la poésie

chronique

Mercredi 30 septembre 2020

/ Danièle Secrétant

Un enlèvement. Un enlèvement ? Il n'y en a pas dans ce roman, une satire d'une famille bourgeoise parisienne en vacances à Royan. Une vie un peu ennuyeuse, organisée autour de la compétition (sportive, du savoir...), Une famille branchée sur les fringues branchées et connectée à tout ce qui permet d'être connectés... à quoi, au juste ? Une famille qui connait tout des séries, qui lit La fille du train... Le seul personnage sympathique, intrigant, c'est le plus jeune des deux enfants, Louis. Il creuse des trous de plus en plus profond. Il prépare son évasion de cette famille parisienne bourgeoise, branchée, connectée. Pourquoi ce titre, Un enlèvement ?

Accès libre

/ La rédaction

Scandale sexuel à l'école d'art, moratoire sur la chasse, loup abattu, incarcération pour l'incendie d'antennes relais, policiers cow-boys à Vesoul, inquiétudes sur la liberté de la presse, début d'une lutte contre une zone industrielle qui détruirait 30 Ha de forêt et les sénatoriales. Voilà une sélection d'événements qui se sont déroulés la semaine dernière dans la région.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Après le plan social de la branche turbines à gaz, General Electric vient d’annoncer la suppression de l’entité Hydro à Belfort. Des emplois seront aussi supprimés dans la branche Steam, celle des turbines à vapeur. Alors que plus grand monde ne croit aux promesses du géant américain, l’idée de réorganiser l’industrie belfortaine sans General Electric fait son chemin.

/ Daniel Bordür

La biographie que le journaliste Joël Mamet consacre au plus connu des porte-parole du grand conflit social chez Lip (1973-1976) dresse un portrait riche et sensible d'un des Bisontins les plus connus des 50 dernières années. Un livre important qui tente d'établir les liens entre une enfance compliquée, une vie professionnelle accomplie, un engagement syndical et citoyen hors du commun. 

/ Daniel Bordür

Le secrétaire général de la CGT, qui tenait un bureau national décentralisé à Dijon, a fait le détour par SKF à Perrigny, près de Lons-le-Saunier, pour « remobiliser » les salariés. Il a expliqué que son principal donneur d'ordre, Airbus, a « huit ans de carnet de commandes ». Il est aussi passé par Dole chez Jacob Delafon qui a « besoin d'investissements » et a évoqué MBF, sous traitant automobile à Saint-Claude : là, il faut « raisonner en filière, que les grosses boîtes aident les petites » et que le gouvernement « conditionne les aides publiques ».

/

Le Syndicat national des journalistes ne mâche pas ses mots après l'adoption du Schéma national du maintien de l’ordre : « Sous Christophe Castaner, la liberté de la presse a été sérieusement piétinée avec plus de 200 journalistes empêchés de travailler par les forces de police et de gendarmerie. Gérald Darmanin, lui, propose carrément aux journalistes couvrant les manifestations de se mettre au pas ! » Avec la Ligue des droits de l'homme, le SNJ a attaqué en référé le SNMO devant le Conseil d'Etat.

Accès libre

Face à « l'agonie » de l'Union européenne…

points de vue
Mercredi 23 septembre 2020 /

Deux chroniqueurs de Factuel ont lu la revue Front populaire créée cet été par le philosophe Michel Onfray qui défend l'union des souverainistes de gauche et de droite. Une publication qui « bouscule le prêt à penser » et « invite à réfléchir » pour Danièle Secrétant qui avoue cependant sa « surprise » d'y voir des publicités pour Valeurs actuelles et Causeur. Un « déversoir des remugles de la fachosphère » pour Georges Ubbiali qui estime qu'il s'agit de « préparer la voie à la constitution de l’arc de cercle autour de la candidature de Marine le Pen ».

L'actualité de la semaine en Franche-Comté

Revue de presse
Lundi 21 septembre 2020 / La rédaction

Un groupe d'experts sur le climat contesté à Besançon, un affluent de la Loue pollué, des laborantins en grève, de nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19, des banderoles confisquées par les gendarmes sur la route du Tour de France, etc. Voici une revue de presse des événements qui se sont déroulés pendant la semaine du 14 au 21 septembre en Franche-Comté.

Accès libre

Journée d'action contre la précarité : faible participation en Franche-Comté

reportage
Vendredi 18 septembre 2020 / Daniel Bordür

Ils étaient moins de 500 à Besançon, 250 à Montbéliard, 150 à Belfort... Des 300 manifestants dans le Jura, plus de la moitié étaient à Lons-le-Saunier (notre article) où le défilé était conduit par une cinquantaine de salariés de SKF-Aérospace (photo ci-contre) où 110 des 340 emplois basés à Perrigny sont menacés après l'annonce d'un plan par la direction devant le CSE. Le PCF propose une table ronde pour préserver emplois et savoir-faire.

Une histoire du mouvement ouvrier dans le Doubs au début du XXe siècle

compte-rendu
Vendredi 18 septembre 2020 / Georges Ubbiali

Vingt ans ! C’est le temps qu’il a fallu pour que la thèse qui est à l’origine de ce document soit transformée en livre ! Ouvriers et mouvement ouvrier dans le Doubs. De la première guerre mondiale au début des années 1950, l’épais ouvrage signé Claude Cuenot devrait recevoir un accueil et un lectorat large, car il est la première synthèse systématique sur la question du mouvement ouvrier dans le département.

Quand le travail, ce n'est plus la santé

impressions
Vendredi 18 septembre 2020 / Daniel Bordür

Assistante sociale à la Sécu, Delphine Pratini accompagne des personnes en arrêt de longue durée pour maladie, accident et parfois harcèlement. Un métier passionnant et utile, mais dont le sens est remis en cause par certaines orientations managériales. Elle en a tiré une conférence gesticulée qui remet bien des pendules à l'heure.

Une étude biaisée pour vendre le fort Griffon ?

exclusif
Vendredi 11 septembre 2020 / Guillaume Clerc

Un rapport du département du Doubs surévalue les couts de réfection du fort Griffon dont il est propriétaire pour mieux faire passer au privé la vente de ce monument inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette question n’a pas été débattue par les élus, mais tout semble déjà écrit. Plusieurs scénarios sont étudiés pour attirer les promoteurs, dont la marge est évaluée à 2,8 millions d’euros pour une opération qui doit comprendre des logements pour être rentable et avec, en bonus, une opération de défiscalisation menée par Next Financial Partners.

Le comté, une production qui s'interroge à son rythme

dossier
Vendredi 11 septembre 2020 / Daniel Bordür

Factuel suit attentivement les évolutions de la filière comté. De son organisation économique et sociale démocratique basée sur la coopération à un cahier des charges régulièrement remis à jour, de son refus des robots de traite aux risques de prise de contrôle par l'industrie agro-alimentaire… Sans oublier l'impact environnemental du doublement de la production en 30 ans, les questions posées par le réchauffement climatique, les relations complexes avec les chercheurs et les environnementalistes. Nous proposons à la relecture une sélection d'articles ayant traité ces aspects au cours de ces dernières années.

Les PPAM, une jeune filière régionale majoritairement en agriculture bio

enquête
Vendredi 11 septembre 2020 / Daniel Bordür

Le succès de la Fête de la bio « Regains-Herbes en fête » le 6 septembre à Lons-le-Saunier témoigne d'un intérêt croissant des consommateurs pour les filières locales bio. Mais aussi la curiosité des citoyens pour les débats d'orientation agricole. A l'image d'une table ronde de professionnels sur l'utilité de ces plantes à parfum, aromatiques et médicinales pour soigner aussi végétaux et animaux, ou encore d'une conférence de Joël Labbé, à l'origine de la première loi anti-pesticides.

tribune

Appel pour l'abandon des poursuites contre deux collaborateurs de presse à Besançon

Lundi 9 septembre 2019 / La rédaction

De Marie-Guite Dufay à Edwy Plenel en passant par Barbara Romagnan et Aurélie Trouvé, Claire Arnoux, Nicolas Bodin et Anne Vignot, 122 personnalités locales, régionales et nationales, des écrivains et des militants, des associations et des syndicats sont les premiers signataires de ce texte qui considère que le renvoi devant le tribunal correctionnel d'un correspondant de Factuel et d'un reporter de Radio BIP est une instrumentalisation de la justice par le pouvoir politique. 

Accès libre

Toufik de Planoise à nouveau au tribunal

Vendredi 11 septembre 2020 / La rédaction

Notre correspondant local est cité à comparaître devant le tribunal de police de Besançon le 15 septembre pour « participation à une manifestation interdite » le 30 juillet 2019 alors qu'il la couvrait.

Revue de presse

La semaine passée vue par nos confrères

Lundi 7 septembre 2020 / La rédaction

Défense des contrats jeunes majeurs, loup, "usine à lait", antennes relais, General Electric, des salariés qui n'ont pas été payés, sécheresse, élections régionales et changement de nom de la région, recours contre le port du masque obligatoire et contaminations dans les écoles de l'académie de Besançon... Voici une revue de presse des événements qui se sont déroulés pendant la semaine du 31 août au 7 septembre en Franche-Comté.

Accès libre

compte-rendu

« D’autres vont prendre ma place, moi j’attends ma peine »

Jeudi 23 juillet 2020 / Guillaume Clerc

Ils se réclament de l’écologie radicale et ont voulu agir contre la 5G, mais les indices qu’ils ont laissés les ont conduits très vite à la barre du premier procès du genre en France. Entre craintes légitimes, absence de débat public et fausses informations au sujet de ces nouvelles ondes, deux Jurassiens ont été condamnés à 4 et 3 ans de prison par le tribunal de Lons-le-Saunier pour l’incendie en plein confinement du McDonald’s de Champagnole, d’engins de chantiers et d’une antenne relais à Foncine-le-Haut.

présentation

Lynx, le débat est bestial

Mardi 21 juillet 2020 / Louis Colmagne

Véritable atout de la biodiversité pour certains, concurrent sévère à la chasse pour d’autres, les échanges sont parfois sauvages autour du lynx. Pour tenter de régler le problème, un plan d’étude a été proposé : le Plan Prédateur Proie Lynx. Porté par les chasseurs et le CNRS, il est décrié par le centre de sauvegarde de la faune sauvage Athenas et par le CNPN (Conseil national de protection de la nature).

reportage

« On n’a pas la récompense que nous avait promise Macron »

Mardi 14 juillet 2020 / Guillaume Clerc

Au lendemain de la signature du Ségur de la santé, les soignants restent mobilisés et se sont rassemblés à Besançon. Certains ne se satisfont pas de la hausse de 180 euros alors qu’ils en réclamaient 300, ce qui aurait placé la rémunération au niveau de la moyenne des pays de l’OCDE. Des représentants de l’hôpital de Dole ont dénoncé des conditions dégradées et un fort taux de personnel contaminés par le Covid-19, le représentant du Comité de défense des services publics de Lure réclame l’unité et le nouveau Comité de défense de la santé publique du Doubs exige une politique régionale à la hauteur des besoins.

entretien

Timéo et les jours d’après…

Jeudi 9 juillet 2020 / Michèle Tatu

Après le confinement, on se pose tous des questions : quel monde pour demain ? Que faire pour changer les choses ? À Boussières, petit village du Doubs, des enfants et des adolescents proposent des solutions. Rencontre avec l’Association « Rêve d’éléphants » et entretien avec son président de 14 ans, Timéo.

entretien

« On sera sur des maisons individuelles pour développer les Vaîtes »

Vendredi 26 juin 2020 / Guillaume Clerc

Surfant sur son opposition au projet des Vaîtes, Ludovic Fagaut (LR) précise que son projet Terra Vesontio comprendra tout de même des « constructions raisonnées ». Sur le reste, il refuse que Besançon devienne un « laboratoire écologiste et communiste » et place sa liste comme celle du rassemblement de l’union de la droite et du centre et mise sur un plan de relance de 32 millions d’euros à destination des entreprises et des commerçants pour sauvegarder les emplois.

entretien

« Je suis celui qui ressemble le plus à la sociologie de Besançon »

Vendredi 26 juin 2020 / Guillaume Clerc

Face aux listes qu'ils jugent gauchisante pour l'une et droitière pour l'autre, Éric Alauzet veut  porter un projet au centre, qu'il estime proche des habitants de Besançon, plutôt de centre-gauche. Il revient longuement sur sa trajectoire politique et mise sur un « plan de relance et de transformation » de 120 millions d'euros sur son mandat pour relancer l'économie et préparer la transition écologique, soit « le doublement du budget naturellement prévu ».

entretien

« Je mettrai en place un "GIEC" sur l’ensemble des projets de la ville »

Mardi 23 juin 2020 / Guillaume Clerc

Avec 31,2 % des voix, Anne Vignot est arrivée en tête du premier tour à Besançon avec une liste regroupant les écologistes et une partie de la gauche. Engagée dans une triangulaire face à Ludovic Fagaut, LR, et Éric Alauzet, LREM, elle fait figure de favorite. Dans cet entretien, Anne Vignot revient sur les politiques qu'elle souhaiterait mettre en place à Besançon si elle est élue le soir du 28 juin et indique sa volonté de mettre en place un collège de scientifiques et d’experts pour évaluer l'impact environnemental des politiques de la ville, "pas que sur les Vaîtes".

analyse

LREM se saborde à Besançon

Lundi 22 juin 2020 / Guillaume Clerc

Jean-Louis Foussseret devrait bientôt s’exprimer au sujet du deuxième tour des élections bisontines. Ancien PS et toujours membre du groupe LREM au conseil municipal, il n’a pas soutenu Éric Alauzet, le candidat officiel du parti. Indiquera-t-il, ou non, une consigne de vote alors qu’Alexandra Cordier, la tête de liste sur laquelle il était présent a annoncé son ralliement à Ludovic Fagaut, candidat LR ? Mystère… En attendant, retour sur le fiasco de LREM à Besançon.

controverse

Des drones qui interrogent

Mardi 9 juin 2020 / Toufik-de-Planoise

Si la dotation de drones policiers n’est encore qu’un vague projet, des tests réalisés le 6 mai dernier à Besançon posent question. Le commissariat local est resté peu loquace à ce sujet, mais tente de rassurer. Juristes, associations, figures syndicales, et partis politiques craignent à terme une utilisation dans le cadre de mouvements sociaux et une extension du contrôle et de la surveillance des individus.