Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Danièle Secrétant

Contributions au journal

/ Danièle Secrétant

Paul Stokely, nom de plume de Paul Minssêmin Kwitô, journaliste engagé dans la dénonciation d'un certain nombre de dérives du pouvoir en place à Dougoutiana, doit fuir à Kluiklui-land, un pays voisin. Il est accusé de s'être compromis avec les terroristes, dont l'attentat qu'ils viennent de commettre défigure le pays. Un roman grave, qui traite de sujets graves au sujet du continent Africain. Une plume alerte, documentée, humaniste, pleine d'humour et de tendresse.

Accès libre
Les boites de couleurs d'Hodler et de Courbet

Quand Ferdinand Hodler rencontre Gustave Courbet...

reportage
Mercredi 13 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Après Yan Peï-Ming, artiste contemporain, Ferdinand Hodler côtoie Gustave Courbet. Une belle exposition de certaines des œuvres de ces peintres majeurs du 19° siècle. Le Suisse et le Franc-Comtois dialoguent sur des thèmes qui leur étaient chers et partagés. Tous les deux donnent un aperçu de leurs visions du monde et de leurs engagement. Si l'art est un langage, il importe d'écouter ce que ces deux peintres continuent à nous dire de notre humanité.

Accès libre

Mon père, ce tueur

chronique
Mercredi 13 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Le père de Thierry Crouzet, Jim, était un tueur. À sa mort, il lui a laissé une lettre que l'auteur a mis trois ans avant d'oser l'ouvrir, de peur "qu'elle m'explose à la figure". Un récit autobiographique autour de la figure ce ce père terrifiant embarqué dans la guerre d'Algérie. Une guerre dont il ne revient pas indemne. Un récit troublant, parce qu'intime. Un récit qui nous fait nous interroger sur nos propres héritages. Qu'est-ce qu'on garde ? Qu'est-ce qu'on laisse tomber dans les oubliettes de la mémoire ?

Accès libre

"Partir ou périr ? L'étouffante équation existentielle"... Entretien avec Fidèle Goulyzia

entretien
Dimanche 10 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Le journaliste ivoirien, Fidèle Goulyzia, sort un premier roman, Tchapalo Tango (Éditions Captiot). Un roman dans lequel Paul Stokely, nom de plume d'un journaliste qui pourrait être le frère jumeau de Fidèle Goulyzia, doit fuir son pays, le Dougoutiana. Magouilles politiques, compromissions, sexe, monde du journalisme… Pour couronner le tout : un attentat. Paul Stokely a sans doute trop remué la vase. On lui fait porter le chapeau ! Dans un entretien à Factuel, il revient sur son Itinéraire, de la Côte d'Ivoire à Besançon. Itinéraire d'un journaliste, vers le monde du roman.

Accès libre

Mon père était un tueur... Entretien avec Thierry Crouzet

entretien
Mercredi 6 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Mon père, ce tueur. Il faut être très courageux, ou poussé par une absolue nécessité, pour écrire ce genre de récit-témoignage, qui n’a laissé que très peu de place à la fiction, dit Thierry Crouzet. Mon père était un tueur, annonce-t-il avec calme, avec même un certain étonnement dans la voix. Tel qu’il en parle, il ne s’agit pas d’un psychopathe, il s’agit d’un homme à la personnalité complexe embarqué dans une histoire elle aussi complexe : la guerre d’Algérie. Il s’agit de l’histoire partielle d’une lignée d’hommes portés vers la violence, de génération en génération.

Accès libre
Qui était Virginie Binet, compagne de Courbet pendant 11 ans, avec qui elle a eu un fils ?

À la recherche de Virginie Binet

chronique
Mercredi 16 octobre 2019 / Danièle Secrétant

Qui était Virginie Binet ? Pierre Perrin a retracé l’histoire du destin improbable de cette Dieppoise, que rien ne destinait à devenir la compagne de Courbet pendant plus de dix ans. La correspondance entre les deux amants a été détruite par Juliette, une des trois sœurs de Courbet.  Pierre Perrin, dans Le modèle oublié, doit donc inventer, pressentir, se plonger dans une époque, chercher dans la littérature ce que l’on pensait des femmes… Il trouve également Virginie dans certains tableaux de Gustave, dans des croquis, cachée sous une couche de peinture… Petit à petit, grace à une écriture souple et réaliste, elle se met à exister, à vivre, puis elle meurt, loin de son peintre.

Accès libre
Les ténèbres ont commencé à se répandre sur le monde.

"Je suis né en bonne santé dans les bras d’une civilisation mourante"

chronique
Mercredi 2 octobre 2019 / Danièle Secrétant

La parole d’Amin Maalouf, né le 25 février 1949, à Beyrouth, est précieuse. Il a été, est encore, témoin, acteur, spectateur éclairé, parfois victime, des courants souvent violents de l’Histoire. Ces courants qui portent les civilisations vers un naufrage annoncé. Pourra-t-on éviter la catastrophe ? Amin Maalouf est pessimiste. Il est même infiniment triste. La tristesse, c’est sous ce vocable qu’il réunit ses regrets, ses remords, sa nostalgie ou sa mélancolie.

Accès libre

Filles entières, filles coupées : la malédiction

chronique
Lundi 23 septembre 2019 / Danièle Secrétant

« Nommer, même crûment, est parfois la seule façon correcte de contrevenir aux désastres. Les violences faites aux filles sont des désastres individuels et collectifs. Pour que nous y mettions fin, encore devons-nous les désigner. C’est à quoi humblement, je m’attelle, avec d’autres, pour qu’on ne puisse pas dire à leur sujet “je ne savais pas” » écrit Dominique Sigaud, grand reporteur, écrivain, essayiste qui était présente à Livres dans la Boucle, à Besançon. Lors d’un café littéraire, elle a présenté son dernier ouvrage : La malédiction d’être fille.

Accès libre

Tuer, pour voir

chronique
Jeudi 19 septembre 2019 / Danièle Secrétant

Rome, 2016. À la suite d’une orgie où l’alcool, la drogue et le sexe extrême pimentent la vie de certains individus, Manuel Foffo et Marco Prato vont torturer à mort Luca Varini. Pour savoir ce que ça fait de tuer. Serena Gentilhomme s’est documentée sur ce fait divers épouvantable qui nous interroge sur les côtés noirs de notre humanité. Elle nous en livre un récit glaçant et sera présente au salon Livres dans la boucle.

Accès libre

« Si je n'avais pas été écrivaine, j'aurais été serial killeuse »

rencontre
Mercredi 4 septembre 2019 / Danièle Secrétant

Ce que ça fait de tuer, (Éditions La manufacture de livres) de Serena Gentilhomme, relate un fait divers qui s'est déroulé à Rome en 2016. Après Circeo, Serena Gentilhomme continue d'explorer certaines facettes très noires de la ville de Rome, et de notre humanité. Dans l'entretien qu'elle a accordé à Factuel.info, la romancière née à Florence et vivant à Besançon, raconte son itinéraire littéraire, fortement imprégné par la lecture de Dante Alighieri, de sa Divine Comédie, surtout.

Après un enterrement à Ornans, l'atelier de Gustave Lafont

rencontre
Lundi 29 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Gustave Lafond nous a ouvert les portes de son atelier. Il expose des artistes venus d'ailleurs, cette année de Chine.Vladimir Anishchenko, peintre biélorusse dont Factuel continue à suivre le travail est également présent dans l'atelier avec, entre-autres, un beau tableau des bords de la Loue.

Accès libre
Un enterrement à Ornans, un bas-relief gigantesque. Hommage de Gustave Lafond à Gustave Courbet.

Un enterrement à Ornans, sculpté par Gustave Lafont

rencontre
Vendredi 26 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Gustave Lafond, peintre et sculpteur Ornanais de cœur et d'adoption, a voulu apporter sa pierre au bicentenaire de Courbet. Il a réalisé un gigantesque bas-relief qui rend hommage au tableau iconique de Gustave Courbet : Un enterrement à Ornans.

Accès libre
Les hommes en chasubles noires interprètent des chants de la liturgie orthodoxe.

Vox Belarus, chœur slave

rencontre
Jeudi 25 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Vox Belarus, un chœur d'hommes venus de Minsk, a allumé le feu dans la petite église de Pirey. Entre chants liturgiques orthodoxes et chants populaires slaves, une très belle soirée. À une technique vocale parfaite, travaillée depuis de longues années, Vox Belarus ajoute ce supplément d’âme qui fait que, croyants ou incroyants, on ne peut que s’incliner devant tant de beauté. Celles des chants religieux orthodoxes, celle des voix des quatre ténors, des deux barytons, des deux basses, celle de la voix de Vox Belarus.

Accès libre

Son plus beau trophée

nouvelle
Vendredi 19 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Une nouvelle écrite par Danièle Secrétant, illustrée par Guy Simoulin, en mémoire des femmes mortes sous les coups d'hommes violents, pervers...

Accès libre

La guerre est une ruse

chronique
Samedi 13 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Premier roman d'une trilogie qui évoque le terrorisme islamique, La guerre est une ruse, de Frédéric Paulin, plonge dans les années noires que l'Algérie a connues dans les années 90. Tedj Benlazar, agent de la DGSE, s'emploie à montrer les connivences contre nature entre le DRS algérien et le GIA. Il pressent que le conflit s'exportera en France… Récit entre fiction et réalité, glaçant.

Accès libre

Pages