Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Michèle Tatu

Contributions au journal

Mercredi 25 novembre 2015 / Michèle Tatu

Génèse d’une histoire d’amour entre Belfort et le cinéma, enrichie au fil du temps avec des rétrospectives, une compétition internationale… Du 28 novembre au 6 décembre, le programme de cette année souffle les bougies de trente ans de cinéma et éclaire son histoire. Petit rappel historique. Moteur !

René Vautier (à gauche) pendant le tournage d'Avoir vingt ans dans les Aurès.

Un week-end de cinéma engagé à Besançon

présentation
Jeudi 5 novembre 2015 / Michèle Tatu

La 18e rencontre du Centre culturel populaire de Palente-Orchamps rend hommage à René Vautier. Compagnon du groupe Medvedkine, disparu l'an dernier, il traitait notamment l'antimilitarisme, la bêtise de la presse et la libération de la femme... D'autres films traitent de la chute d'Allende, de l'exil, des luttes sociales...

Les Émotifs anonymes, de Jean-Pierre Arémis.

Pontarlier, capitale comtoise du jeune cinéma français

présentation
Mercredi 28 octobre 2015 / Michèle Tatu

Jusqu'au 1er novembre, la 76 ème rencontre est dédiée au jeune cinéma français à travers l’œuvre de trois cinéastes d’aujourd’hui (Raphaël Jacoulot, Maryline Canto, Jean-Pierre Améris) et un hommage à René Feret aujourd’hui disparu et une approche du travail de l’acteur Antoine Chappey.

Les baroudeurs devenus paysans

entretien
Vendredi 16 octobre 2015 / Michèle Tatu

Utopie rendue possible par le travail et le courage d'un jeune couple, la ferme de l'Iserole, à Orchamps, fait du maraîchage bio en s'orientant vers la permaculture, l'agroforesterie, l'autonomie. La production est vendue à des consommateurs locaux regroupés en AMAP et quelques restaurateurs. Un exemple alors que se tient le festival Alternatiba à Besançon.

« Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’un arbre qui pousse »

présentation
Mercredi 7 octobre 2015 / Michèle Tatu

Dans « La Désintégration », son précédent film, Philippe Faucon montrait comment des jeunes beurs de la banlieue de Lille basculaient dans le terrorisme islamiste. « Fatima » qui sort aujourd’hui dresse le portrait d’une femme de ménage immigrée qui élève seule ses deux filles. Au dernier Festival de La Rochelle, le cinéaste s’est longuement exprimé à l’issue de la projection.

L’Arroseur : de Christophe aux frères Lumière

entretien
Mardi 6 octobre 2015 / Michèle Tatu

Bien connu en Franche-Comté depuis la naissance de Télé Saugeais, une des toutes premières télévisions locales, Dominique Garing continue d’arpenter le territoire franc-comtois à la recherche de l’insolite et de curiosités visuelles. Rien ne lui échappe. Il vient de co-réaliser un film sur le plus ancien gag de l’histoire du cinéma.

Much loved : le scandale de la vérité

impressions
Dimanche 4 octobre 2015 / Michèle Tatu

Le film de Nabil Ayouch sur la prostitution à Marrakech, censuré pour « outrage aux valeurs morales et à la femme marocaine », est un révélateur d'une société pour laquelle des choses doivent demeurer secrètes...

Un village à l'apparence si tranquille

impressions
Mardi 15 septembre 2015 / Michèle Tatu

« Coup de chaud », troisième long métrage du cinéaste bisontin Raphaël Jacoulot qui tourne hors de la région depuis la fin des aides, part d'un fait divers. Il montre comment les rouages d'une société villageoise se grippent en s'appuyant sur un bouc émissaire...

Du bitume et des plumes : l'an II se prépare…

entretien
Lundi 14 septembre 2015 / Michèle Tatu

Les organisateurs du festival de la place du Jura, à Besançon, s'activent pour la deuxième édition qu'ils ont tenu à organiser malgré le départ de bénévoles impliqués dans la première. Rendez-vous le premier week-end d'octobre pour trois jours de cirque, de musique et de convivialité.

Dheepan : la libération d'un homme par la violence

impressions
Lundi 7 septembre 2015 / Michèle Tatu

Malaise : il n'y a pas de place pour la pensée dans le dernier film de Jacques Audiard. « Il n’y a pas de déclaration politique dans mon film, je suis lâche avec ça », avait-il déclaré à Cannes où il a reçu la Palme d'or...

La photographie engagée à Bienne

présentation
Jeudi 3 septembre 2015 / Michèle Tatu

Les Journées photographiques de Bienne explorent depuis 19 ans les tendances de la jeune photographie suisse et internationale. Il s’agit pour cette nouvelle édition de montrer comment le territoire ou le monde change, et, comment l’homme s’adapte ou non à ces nouvelles conditions de vie.

Le monde tel qu’il est, ou devrait être...

impressions
Vendredi 7 août 2015 / Michèle Tatu

Au Festival International de La Rochelle le cinéma voyage entre la mémoire et la création contemporaine. Il est toujours dans l’entre deux ; Les rétrospectives (Visconti, Bellochio, Hou Hsio-Hsien, Mackendrick) revisitent l’histoire alors que les films d’aujourd’hui ouvrent une fenêtre sur le monde et nous emmènent de Beyrouth au Texas en passant par la Géorgie, la Slovénie, la Roumanie…

Yolande Moreau : « Je ne différencie pas humour et gravité »

rencontre
Jeudi 9 juillet 2015 / Michèle Tatu

La comédienne et cinéaste parle de ses films, des improbables histoires d’amour, des mélancoliques buveurs de bière, des friteries improvisées, de la quête intime... Et du dernier où elle apparaît, présenté en avant-première au festival de La Rochelle, « Le Tout Nouveau Testament » de Jaco Van Dormael.

L'insoumission face aux traditions oppressantes

impressions
Mercredi 24 juin 2015 / Michèle Tatu

Mustang, premier film de Deniz Gamze Ergüven rêve à voix haute de liberté pour les femmes turques en prise avec une société patriarcale archaïque…

Un monde sans pitié

impressions
Lundi 8 juin 2015 / Michèle Tatu

« La loi du marché » de Stéphane Brizé : comment un homme perd pied dans un monde rongé par la pression des impératifs de profit… Où le décor inscrit la fiction dans le réel.

Pages