Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Michèle Tatu

Contributions au journal

Mardi 19 février 2013 / Michèle Tatu

Le film a été primé au festival Lumières d'Afrique de Besançon. Yachine 10 ans vit avec sa famille dans le bidonville d'une grande ville marocaine. Sa mère fait ce qu’elle peut pour l’éducation de ses enfants. Le père est dépressif, un frère à l’armée, un presque autiste et un troisième Hamid 13 ans est un caïd.

Deux films franc-comtois primés à Clermont-Ferrand

impressions
Vendredi 15 février 2013 / Michèle Tatu

La Franche-Comté est à l’honneur du 35 ème Festival du court métrage de Clermont-Ferrand : « Avant que de tout perdre » de Xavier Legrand, et « Swing absolu » de François Choquet dominent le palmarès…

Champagnole : le retour du cinéma humanitaire

brève
Vendredi 8 février 2013 / Michèle Tatu

Après une pause d’une année, le Festival du film humanitaire revient ce vendredi 8 février à Champagnole. Au programme cinq films choisis par un collectif de cinq associations locales. Il sera question des enfances (avec un s) avec au cœur de la programmation « Les enfants invisibles » un film co-réalisé par Kusturica, Ridley Scott et Spike Lee, une œuvre sur l’atteinte des droits des enfants.

Wadjda crève l'écran

impressions
Vendredi 8 février 2013 / Michèle Tatu

Le premier film saoudien réalisé par une femme lève le voile sur les mœurs de la société saoudienne à travers le trajet d’une petite fille…

Un amour de Festival

impressions
Jeudi 7 février 2013 / Michèle Tatu

La petite ville jurassienne de Saint-Amour accueille du 11 au 23 février la quatorzième édition d'un festival consacré à l'amour, du désir à la sensualité, de l'érotisme à la passion... Cette année, la programmation propose notamment d'explorer des formes compliquées de ce sentiment...

Prix du meilleur documentaire européen, Hiver nomade sort le 6 février : à voir !

brève
Mercredi 6 février 2013 / Michèle Tatu

« Hiver nomade », film suisse de Manuel von Stürler.
A quelques encablures de Vallorbe, de Lausanne et de l’autoroute, un couple de bergers parcourt 600 kilomètres en transhumance hivernale pour nourrir mille moutons. Ils dorment à la lisière des bois avec pour abri une bâche et des peaux de bêtes.

De la route de la soie aux chemins de Katmandou...

entretien
Dimanche 3 février 2013 / Michèle Tatu

L’Asie fascine Martine et Jean-Marc Thérouanne, le couple de programmateurs du Festival international des cinémas d'Asie de Vesoul qui se tient du 5 au 12 février. Comme un grand travelling à travers la totalité géographique qui va de l’Oural au Pacifique, la 19ème édition révèle des pays, des coutumes, de la beauté et de la douleur avec des coups de projecteur sur l’Inde, l’Indonésie, l’Arménie et Hong Kong…

« C’est assez bien d’être fou » : reçu avec mention très bien

impressions
Mercredi 30 janvier 2013 / Michèle Tatu

Le réalisateur bisontin Antoine Page et le dessinateur Bilal, alias Zoo project, sont partis en Russie pour un voyage de quatre mois où l’art de la rue croise le cinéma, le souligne, lui donne du souffle, de la poésie…

Les passeurs de lumière

entretien
Mercredi 23 janvier 2013 / Michèle Tatu

La 73e Rencontre Internationale de Pontarlier se tient du 1er au 3 février. La lumière selon la Pontissalienne Hélène Louvart, directrice de la photo des films de Dominique Cabrera, est au menu.

La fin des aides au cinéma : mais pourquoi ?

parti pris
Mardi 15 janvier 2013 / Michèle Tatu

Le 14 décembre 2012, la Région a voté la suspension pure et simple du fonds d’aide à la production cinématographique. Cela représentait 335.000 euros en 2012 ; 425.000 en 2011 ; 336.000 en 2010, année de suppression de l'aide aux longs métrages de fiction. Aucun partenaire (DRAC, CNC) ou les professionnels de la branche n’a été consulté.

Affiche du film Les Granges brulées

La Franche-Comté terre de tournages

analyse
Mardi 15 janvier 2013 / Michèle Tatu

La Franche-Comté, dont le conseil régional vient de couper dans l'aide au cinéma, accueille des tournages depuis soixante ans... En 1968, Edgar Faure envoie Jean Chapot dans le Haut-Doubs. Le cinéaste fait le portrait d’une famille rurale : « Les Faivre ». Il tournera ensuite « Le Fusil à lunette », Palme d’or du court-métrage à Cannes en 1972...

Pages