Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Sonia Pignet

Contributions au journal

/ Sonia Pignet

Les arrêtés anti-pesticides pris par les maires de Nans-Sous-Sainte-Anne et Saint-Julien-lès-Montbéliard ont été suspendus par le tribunal administratif de Besançon, à la demande de la Préfecture. Les deux édiles avaient défendus leurs textes jeudi dernier devant le tribunal, le premier étant accompagné d'une centaine de soutiens (habitants, Confédération paysanne, membres d'association de protection de l'environnement, etc.), le second étant seul puisqu'il n'avait pas choisi de médiatiser sa décision.
Un jugement sur le fond, qui pourrait conclure à l'annulation pure et simple des arrêtés, devra avoir lieu plus tard. Au total, le tribunal administratif de Besançon a déjà suspendus six arrêtés municipaux visant à limiter ou interdire l'usage de produits phytosanitaires sur les communes du Doubs. A notre connaissance, aucune commune des autres départements franc-comtois n'ont pris de tels arrêtés.

Voir notre article sur le sujet :http://factuel.info/article/deux-maires-anti-pesticides-devant-justice-0...

Accès libre

Deux maires anti-pesticides devant la justice

reportage
Vendredi 15 novembre 2019 / Sonia Pignet

Comme partout en France, plusieurs communes franc-comtoises ont pris des arrêtés pour limiter ou interdire l’usage de produits phytosanitaires sur leur territoire. Jeudi 14 novembre, il n’y avait pas un maire devant la justice à Besançon, mais deux. Emmanuel Cretin de Nans-sous-Sainte-Anne, qui a bénéficié du soutien d’une centaine de personnes et Michel Piernavieja de St-Julien-lès-Montbéliard, seul devant le tribunal administratif pour défendre son arrêté attaqué par la préfecture.

Les agriculteurs contre la stigmatisation acharnée

reportage
Mercredi 9 octobre 2019 / Sonia Pignet

À l’initiative de la FNSEA et des JA, plusieurs manifestations et opérations escargot ont eu lieu partout en France mardi 8 octobre. Ils protestaient contre le marché commun Mercosur et pour dire leur colère face à ce qu’ils considèrent comme de l’agribashing. Reportage en Haute-Saône, où 170 tracteurs ont convergé vers midi non loin de Vesoul.

Le carnet de Zachée n’a jamais existé

exclusif
Vendredi 13 septembre 2019 / Sonia Pignet

Suite à la mort de Zachée dans le lac de Bonnal, le procureur de la République de Vesoul avait ému jusqu’à la presse nationale en lisant les premières phrases de ce qui était présenté comme le carnet intime écrit par ce jeune migrant. Il nous laissait même entendre qu’il serait rendu public… Mais, problème, outre l’atteinte à la vie privée de ce mineur, ce carnet n’a jamais existé. Ces mots sont issus d’un document juridique, rédigé avec l’aide de l’association Sol Mi Ré. Comme cela a aussi été dit, ce ne sont donc pas les gendarmes qui ont retracé son parcours…

Les Kesaj Tchavé, l’énergie tzigane

rencontre
Jeudi 18 juillet 2019 / Sonia Pignet

Mardi au Sénacle, les Kesaj Tchavé se sont arrêtés le temps d’une représentation pour le public bisontin, invités par Radio Sud et l’association Espoir et fraternité tziganes de Franche-Comté. Sur scène, 27 jeunes Roms slovaques ont chanté et dansé avec une indéniable énergie, menés par le non moins énergique joueur de balalaïka Ivan Akimov. Voilà 20 ans que ce dernier consacre sa vie à ces jeunes tsiganes, pour qui il a notamment créé un lycée dans sa région des Tatras en Slovaquie.

A Lure, l’acharnement du Préfet contre une famille albanaise révolte ses soutiens

reportage
Lundi 6 mai 2019 / Sonia Pignet

Ils étaient environ 350 vendredi soir à braver le froid devant la Sous-Préfecture de Lure pour soutenir la famille Gjyriqi sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Émise le 15 avril dernier par le Préfet de Haute-Saône, cette décision révolte jusqu’au conseil municipal de Lure qui, comme de nombreux habitants, soutient cette famille dans son combat pour obtenir un titre de séjour depuis 2013.

De l'orge en bar

initiatives
Dimanche 18 novembre 2018 / Sonia Pignet

Malgré l’accroissement spectaculaire du nombre de brasseries artisanales, elles peinent à s’approvisionner localement en matières premières, a fortiori en produits bio. Pour y remédier, des brasseurs et des paysans franc-comtois se sont réunis pour créer une filière d’orge brassicole.

Maisons de services au public : la privatisation de l’accueil

enquête
Mercredi 14 novembre 2018 / Sonia Pignet

Pour lutter contre la désertification des services publics en milieu rural, aider les gens désemparés face au numérique, assurer un accueil qui n’existe plus dans de nombreuses administrations, les MSAP se sont développées. Sans résoudre les inégalités d'accès de la population, d’autant que les moyens alloués sont limités. Exemple dans le Doubs, entre Baume-les-Dames, Montbéliard et Rougemont.