Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Agriculture

Lundi 15 février 2016 / Daniel Bordür

Un vigneron sur quatre est en bio mais à peine 6% des surfaces céréalières qui viennent d'augmenter d'un tiers tandis que les conversions en lait frémissent. Le volontarisme de Lons-le-Saunier, avec sa restauration collective, a structuré les filières bio viande et légumes. L'agrobiologie jurassienne est à l'aube d'une crise de croissance qui pose des questions politiques.

Mardi 9 février 2016 / Daniel Bordür

Le porte-parole national de la Confédération paysanne est venu à l'assemblée générale du Doubs à Valdahon avant de s'exprimer le lendemain à Rennes sur la crise du lait. L'occasion d'une large analyse reposant sur une critique de l'industrialisation de l'agriculture.  

Paul Polis : « quel bonheur de travailler avec des animaux d'élevage : vaches, poules, canards...! »

Mercredi 4 novembre 2015 / Daniel Bordür

Partageant largement les analyses de la Confédération paysanne, les Verts s'inspirent aussi d'une approche critique qui dessine les grandes lignes d'une utopie qu'ils estiment incontournable. Mais de là à avoir un vrai programme régional pour l'agriculture, il y a encore une réflexion à mener. D'où une réunion électorale commençant par la conférence de Paul Polis, vétérinaire homéopathe...

Mardi 3 novembre 2015 / Daniel Bordür

Comment l'élevage à comté peut-il prendre en compte les sols « patrimoine commun de l'humanité » selon un récent rapport du Conseil économique, social et environnemental national ? D'abord en réalisant que trois fermes sur quatre sont intensives et qu'on ne les réorientera pas en claquant des doigts. Aussi en regardant en face ce qu'il en coûterait, et à qui, de désintensifier. Un colloque s'est tenu sur le sujet dans le Haut-Doubs.

Vendredi 16 octobre 2015 / Michèle Tatu

Utopie rendue possible par le travail et le courage d'un jeune couple, la ferme de l'Iserole, à Orchamps, fait du maraîchage bio en s'orientant vers la permaculture, l'agroforesterie, l'autonomie. La production est vendue à des consommateurs locaux regroupés en AMAP et quelques restaurateurs. Un exemple alors que se tient le festival Alternatiba à Besançon.

Vendredi 11 septembre 2015 / Daniel Bordür

Deux agronomes de la chambre d'agriculture ont fait des simulations à partir des scénarios du GIEC et proposent des pistes pour une réflexion stratégique : réduire la taille des troupeaux, bien gérer les apports d'engrais, implanter des prairies multi-espèces, de la luzerne, revenir à la betterave fourragère...

Pages