Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

Jean-Louis Fousseret : « Il y a 35 ans de dette à résorber, ce n'est ni de droite ni de gauche, c'est une obligation, il n'y a pas d'alternative... » (Photos Daniel Bordur)

/ Daniel Bordür

Les crédits des services municipaux et les subventions aux associations devraient baisser de 5%. Ce sont « les seules réelles marges de manœuvre » dont dispose la ville alors que l'État limite l'évolution des dépenses de fonctionnement des collectivités locales pour participer au désendettement public auquel Jean-Louis Fousseret ne voit « pas d'alternative ». Un bémol : un « effort exceptionnel » d'investissement.

/ Daniel Bordür

La haut-commissaire à la transformation des compétences, Estelle Sauvat, propose un « pacte régional d'investissement dans les compétences » de 25 millions en 2018 et 230 millions pour 2019-2022. Elle en a profité pour visiter un centre AFPA et un CFA industriel à Besançon. Elle a cosigné en 2017 un rapport de l'institut Montaigne pour changer le système de formation professionnelle, vivement critiqué par Gérard Filoche...

/ Invité.e.s

La fédération de parents d'élèves ne conteste pas la légitimité de l'appel interjeté par la ville contre la décision du tribunal administratif de l'obliger à inscrire à la cantine scolaire tous les enfants dont les parents l'ont demandé. Mais elle estime que la demande de la collectivité de suspendre l'exécution du jugement contredit la parole donnée.

Accès libre

/ Daniel Bordür

La Saiemb n'avait pas assigné dans les formes les militants de l'association... Une nouvelle audience se tiendra le 27 février. Plus de cent personnes se sont rassemblées devant la mairie de Besançon en signe de soutien, rejointes par des élus municipaux écologistes et communistes qui demandent l'inconditionnalité de l'hébergement et de l'accueil de jour.

/ Daniel Bordür

Solmiré est menacé d'expulsion pour avoir squaté un pas de porte municipal au nom de l'urgence humanitaire. Le retour des demandeurs d'asile, éloignés un temps grâce au plan grand froid suspendu, dans le campement d'Arènes que la ville a tenté de démanteler, montre l'échec des autorités à nier l'utilité de la mobilisation citoyenne.

/ La rédaction

Dans une lettre ouverte, le collectif Solidarité Migrants Réfugiés reproche au maire de Besançon d'être à l'origine du revirement de la Saiemb qui était prête à louer le local du Bol d'R. Ce courrier, ainsi que trois autres que nous publions, du collectif, du maire et des groupes PS, PC et EELV du conseil municipal, montrent qu'au conflit pouvoirs-citoyens, s'ajoutent les divergences au sein de la majorité municipale...

Accès libre

/ Daniel Bordür

Lors d'une conférence de presse destinée à démontrer que la Ville est « toujours solidaire », la première adjointe Danielle Dard (LREM), en charge du social, a refusé de reconnaître que Solmiré répond à des besoins non satisfaits par les dispositifs institutionnels. La réunion de municipalité du 22 janvier sur le sujet a été houleuse...

/ Daniel Bordür

Le conseil municipal a voté à la quasi-unanimité un soutien de 2 millions d'euros à la Saiemb-Logement prise dans une cascade de difficultés depuis plusieurs années. Le contexte de la baisse des APL et de la future loi sur le logement ajoute à l'incertitude. La ville compte aussi sur quatre procédures judiciaires à l'encontre d'une association gestionnaire de 430 logements étudiants pour récupérer 2,5 millions... d'ici quatre ans.

Pages