Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Elections

Mercredi 12 avril 2017 / Daniel Bordür

Se présentant comme un indigné, certes d'une « indignation utile » assez éloignée d'Occupy ou Plaza del Sol, le candidat d'En Marche a clairement pris un virage à droite en incluant les années Jospin parmi les très nombreuses critiques qu'il a distribué tous azimut à ses trois principaux adversaires, peignant par exemple Mélenchon en communiste has been...

Lundi 19 juin 2017 / Daniel Bordür

Tandis que 448.998 électeurs franc-comtois s'abstenaient, 384.048 votaient pour le second tour des législatives dont 42.068 pour aucun candidat. Quatre des douze députés ont été élus avec moins de 50% des voix des votants... La mieux élue, Annie Genevard, l'a été avec 26,6% des inscrits... La 5e république est mal en point. La région n'a plus qu'un seul parlementaire de gauche, le sénateur PS Martial Bourquin...

Mardi 13 juin 2017 / Daniel Bordür

Passée par un trou de souris pour arriver au second tour, la députée frondeuse sortante a reçu le soutien de Jean-Luc Mélenchon. Du coup, les insoumis de la première circonscription du Doubs, qui s'étaient réunis lundi soir, ont mardi soir appelé à « faire barrage à Madame Charvier »... De son côté, Pascal Routhier (DVD) soutien la candidate LREM.

Lundi 12 juin 2017 / Daniel Bordür

Au second tour dans les douze circonscriptions de Franche-Comté face à 7 LR, 3 FN, 1 UDI et 1 PS, les candidats macronistes sont en position favorable dans au moins huit d'entre elles, et peuvent en espérer davantage : même Annie Genevard n'est pas à l'abri d'une surprise dans le Haut-Doubs. Seule rescapée à gauche, Barbara Romagnan est en danger et doit mobiliser insoumis et abstentionnistes pour l'emporter face à l'inconnue Fannette Charvier.

Dimanche 11 juin 2017 / La rédaction

Des électeurs de Besançon ont voté pour des candidats qui ne se présentaient pas dans leur circonscription après avoir reçu par erreur du matériel électoral destiné à la circonscription d'à côté... Exemple dans les bureaux de vote de Montjoux, dans la première circonscription, où certains ont voté Alauzet (photo), Fagaut ou Arnoux candidats dans la seconde... La préfecture doit quelques explications.

Jeudi 8 juin 2017 / Daniel Bordür

Le premier tour de la présidentielle laissait augurer de huit quadrangulaires et quatre triangulaires au second tour en reprenant mécaniquement le seuil de 12,5% des inscrits pour se maintenir, mais la moindre participation va déboucher sur davantage de duels. Le nombre élevé de candidats rend le scrutin des 11 et 18 juin incertain. La concurrence systématique à gauche risque d'éliminer la plupart de ses candidats dès le premier tour.

Pages