Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Environnement

/ Guillaume Clerc

Après un revers devant le Conseil d’État et une forte mobilisation sur le terrain, le groupe Pierre et Vacances a annoncé l’abandon du projet de Center Parcs à Roybon, mais aussi la poursuite des projets d’extension dans l’Eure et de ses nouvelles implantations en Saône-et-Loire et dans le Jura. Pour ces deux projets, le soutien de la région Bourgogne-Franche-Comté n’est plus à l’ordre du jour. Pour maintenir la pression, les opposants se sont réunis pour dénoncer cette « industrie du tourisme » qui détruit la nature et contribue à l’épuisement de la ressource en eau.

Accès libre

/ Danièle Secrétant

Le marché contre L'humanité, et Retour sur Terre, 35 propositions. Deux essais du philosophe Dominique Bourg chroniqués dans Factuel.info. Être lucide ne rend pas optimiste. Dominique Bourg reste quand même combatif. Il a accepté de répondre à quelques questions pour notre journal.

/ Danièle Secrétant

Il nous reste peut-être une dizaine d'années pour agir de façon drastique, si nous voulons sauver la planète qui nous porte, si nous voulons sauver l'Humanité. Dominique Bourg, philosophe, fait un retour sur les raisons historiques, sociales, politiques, économiques... qui nous conduisent à notre perte, à notre autodestruction. Il ne fait pas que constater. 35 propositions d'action élaborées avec 6 autres chercheurs nous sont faites. Dont beaucoup sont radicales, en réponse à la radicalité de la catastrophe annoncée.

/ Guillaume Clerc

Anne Vignot indique attendre les avis juridiques et scientifiques sur l’urbanisation des Vaîtes pour se prononcer sur le devenir du projet. Mais sur le papier, rien n’a vraiment changé. Alors que, sans compter le tram, la ville de Besançon a déjà dépensé plus de 5,6 M€, le conseil municipal vient de voter la poursuite des versements à hauteur de 1 M€ par an. La ville est cependant incapable de justifier avec des études récentes son besoin en logement, qui fonde la déclaration d’utilité publique et qui conditionne la reprise des travaux.

/ Daniel Bordür

Factuel suit attentivement les évolutions de la filière comté. De son organisation économique et sociale démocratique basée sur la coopération à un cahier des charges régulièrement remis à jour, de son refus des robots de traite aux risques de prise de contrôle par l'industrie agro-alimentaire… Sans oublier l'impact environnemental du doublement de la production en 30 ans, les questions posées par le réchauffement climatique, les relations complexes avec les chercheurs et les environnementalistes. Nous proposons à la relecture une sélection d'articles ayant traité ces aspects au cours de ces dernières années.

/ Daniel Bordür

Le succès de la Fête de la bio « Regains-Herbes en fête » le 6 septembre à Lons-le-Saunier témoigne d'un intérêt croissant des consommateurs pour les filières locales bio. Mais aussi la curiosité des citoyens pour les débats d'orientation agricole. A l'image d'une table ronde de professionnels sur l'utilité de ces plantes à parfum, aromatiques et médicinales pour soigner aussi végétaux et animaux, ou encore d'une conférence de Joël Labbé, à l'origine de la première loi anti-pesticides.

/ La rédaction

Défense des contrats jeunes majeurs, loup, "usine à lait", antennes relais, General Electric, des salariés qui n'ont pas été payés, sécheresse, élections régionales et changement de nom de la région, recours contre le port du masque obligatoire et contaminations dans les écoles de l'académie de Besançon... Voici une revue de presse des événements qui se sont déroulés pendant la semaine du 31 août au 7 septembre en Franche-Comté.

Accès libre

/ Georges Ubbiali

Du fait de la pandémie, Alternatiba, ANV Cop 21 et Extinction rébellion n’ont pas pu organiser leur Camp climat au niveau national cette année. Décision a donc été prise de proposer des stages décentralisés. Pour la Franche-Comté, il s’est déroulé du 19 au 23 août dernier à Port-Lesney, sympathique commune du Jura. À quoi ressemble un Camp climat pour qui n’y a jamais les mis pieds ? En voici un récit subjectif, drôle, pertinent et très vivant de la part d’un participant.

Pages