Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Environnement

Mercredi 29 août 2018 / Invités

Le collectif SOS Loue et Rivières comtoises s'interroge sur le bien fondé des travaux d'urgence effectué dans le lit à sec du Doubs dans le défilé d'Entreroche. Un regard de 90 centimètres, dont le fond est qui plus est obstrué, empêche l'alimentation de la faille... Quid également des relations entre eaux de surface et eaux souterraines ?

Accès libre

Jeudi 9 août 2018 / Invités

Plusieurs associations suisses (Pro Natura, Fédération de Pêche, WWF) et françaises (France Nature Environnement 25-90, APPMA Doubs-Franco-Suisse, Fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques du Doubs, CPEPESC, SOS-Loue et Rivière Comtoise, Association Nationale de Protection Eaux et Rivières-TOS Doubs) demandent la « libre-circulation pour les poissons sans le barrage du Theusseret » sur le Doubs frontière.

Accès libre

Jeudi 5 juillet 2018 / La rédaction

Le festival des arts dans l'espace urbain s'achève les 7 et 8 juillet avec la construction collective puis la destruction festive d'un arc de triomphe en cartons à Besançon. Mais depuis le 8 juin et une exposition en hommage à Bilal Berreni/Zoo Project (photo), tout n'aura pas été aussi éphémère... Quoique.

Jeudi 7 juin 2018 / Daniel Bordür

L'agriculteur du Haut-Doubs poursuivi pour violences sur un témoin de ses épandages de lisier sur la neige et le garde-pêche Patrice Malavaux venu lui donner de l'information, s'est confondu en excuses et regrets. Le parquet a requis quasiment la même peine que celle infligée en mars par le TGI de Montbéliard (3 ans dont la moitié de sursis). « Ce n'est pas le procès de l'agriculture ou de l'épandage », a assuré la défense en plaidant le sursis intégral et en insinuant une provocation...  Délibéré dans un mois.

Mercredi 6 juin 2018 / Daniel Bordür

Une quarantaine de personnes ont manifesté contre le rejet par les députés de l'amendement interdisant d'ici trois ans le célèbre désherbant. La bataille continue pour éviter un déstockage massif en bradant les produits bientôt interdits pour les particuliers. Elle doit aussi passer par l'objectif de convertir le plateau de Saône à l'agriculture biologique pour protéger la source d'Arcier.

Vendredi 11 mai 2018 / Daniel Bordür

La ville prépare le septième plan d'aménagement depuis 1738, mais celui-là durera la vingtaine d'années d'un contrat avec l'ONF. Pour le préparer, une centaine de personnes (usagers, scientifiques, gestionnaires...) ont participé à des rencontres participatives. Le conseil de la forêt pourrait assurer le suivi...

Pages