Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Politique

Jeudi 13 décembre 2018 / La rédaction

Une dizaine de Gilets jaunes ont interrompu la séance pendant 5 minutes, dénonçant les violences policières à leur encontre et l'insuffisance des réponses présidentielles. Votant contre l'ouverture des commerces six dimanches par an, les groupes PS, PCF et EELV ont une nouvelle fois mis en minorité le maire et LREM, renforcés par toute la droite. En vain car c'est l'agglo qui décide...

Lundi 10 décembre 2018 / Daniel Bordür

Plusieurs marches pour le climat se sont tenues dans la région. A Besançon, 1500 à 2000 personnes ont participé à une manifestation citoyenne, occasion d'un rassemblement de terrain où toutes les gauches étaient de sortie... Les marqueurs très politiques ont été tenus à l'écart au profit d'un consensuel slogan unifiant « justice sociale et justice climatique ». Le député LREM Eric Alauzet a été chahuté.

Lundi 10 décembre 2018 / Daniel Bordür

Un millier de personnes ont défilé durant l'après-midi de samedi 8 décembre à Besançon. Chantée plusieurs fois, La Marseillaise a rythmé un cortège où nous avons recueilli les témoignages de manifestants très lucides sur les raisons de la colère populaire. Tout s'est bien passé jusqu'à ce que le parvis de la préfecture soit bloqué par gendarmes et policiers...

Accès libre
Samedi, peu avant 15 heures 50. Une nouvelle salve de lacrymogènes fait refluer les manifestants. (Photos Daniel Bordur)

Lundi 10 décembre 2018 / Daniel Bordür

Samedi après-midi, les manifestants voulaient rencontrer le préfet qui, le matin même, avait fait dégager sans sommation le barrage filtrant du rond-point de Valentin. Devant la préfecture, un dispositif avait un temps constitué une nasse qui aurait pu être très dangereuse en cas de panique. Le nuage de lacrymogènes a atteint le marché de Noël de Granvelle et touché des familles...

Accès libre
Ian Brossat, avec à sa gauche Isabelle Liron et Aurélien Aramini, et à sa droite Hasni Alem et Solange Joly qui, tous les quatre les précéderont au micro. (Photos DB)

Vendredi 7 décembre 2018 / Daniel Bordür

En meeting à Besançon, l'adjoint parisien au logement, tête de liste aux élections européennes, a défendu des arguments pour convaincre de voter le 26 mai prochain un électorat enclin à considérer que le parlement européen « ne sert à rien ». Il défend une alternative aux libéraux et à l'extrême-droite pour combattre les « deux maux » de l'Union : l'austérité et la concurrence.

Jeudi 6 décembre 2018 / Daniel Bordür

Le député LREM s'est déclaré formellement candidat à la mairie et à la présidence de l'agglo. Situant l'annonce de sa décision dans le contexte de la « crise majeure » des Gilets jaunes, il prend la posture de celui qui « prend ses responsabilités » au cœur de « la tempête ». Le moment est mal choisi selon l'adjoint Yves-Michel Dahoui qui y voit « inconscience et cynisme ».

Accès libre

Mercredi 5 décembre 2018 / Invités

L'ancien ministre de la Fonction publique de Nicolas Sarkozy et leader de l'opposition républicaine au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, président du département de Côte d'Or, propose une solution libérale à la crise actuelle : « Que l'État se concentre sur ses missions régaliennes, notamment la sécurité, la diplomatie et la défense, et laisse faire les collectivités locales pour les autres compétences. »

Accès libre

Pages