Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Politique

/ Daniel Bordür

Plusieurs dizaines de personnes, dont des militants CGT et FSU, se sont relayées devant la compagnie de gendarmerie en soutien durant tout le temps des auditions, effectuées dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet à la suite d'une plainte du maire de Rochefort-sur-Nénon pour dégradations lors d'un blocage d'entrepôts commerciaux. Sous l'effet d'un feu de palette, le goudron de la chaussée a fondu sur 300 m² selon lui, moins de 2 m² pour les Gilets jaunes…

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

Retour sur les trois derniers « actes XXIV, XXV, et XXVI » du mouvement, moins suivis que les précédents, à la veille d'une mobilisation du 18 mai que ses initiateurs espèrent de grande ampleur à Besançon. Son appellation, « Ultimatum I », suggère une suite… 

/ Daniel Bordür

Après qu'Anne-Sophie Pelletier a parlé de « dignité », la tête de liste Manon Aubry a ravi l'auditoire par sa fraicheur, sa défense des fromages AOP et sa critique des paradis fiscaux. Alexis Corbière a dénoncé « l'hypocrisie » macronienne sur les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite. Jean-Luc Mélenchon a philosophé, préférant Les Lumières aux racines chrétiennes, proposant une Europe du Club Med' et assurant : « le moment viendra, nous gouvernerons le pays… »

/ Jean Christophe Tardivon

En meeting avec Laurent Wauquier, Christine Bouquin, Arnaud Danjean, Annie Genevard et Jacques Grosperrin devant 700 personnes venues de toute la Bourgogne-Franche-Comté, la tête de liste LR pour les élections européennes, François-Xavier Bellamy défend « la tradition chrétienne » de l'Europe, un oeil sur l'extrême-droite en parlant immigration, l'autre sur LREM en parlant PAC et refondation… 

/ Daniel Bordür

Des manifestations se sont tenues à Belfort, Montbéliard, Pontarlier, Vesoul, le Jura… pour défendre les statuts de la fonction publique. Un millier de personnes ont défilé Besançon, dont de nombreux personnels de la santé et de l'éducation, remontés contre les réformes de l'hôpital, de l'école ou la suppression des commissions paritaires, mais aussi des gilets jaunes…

/ Guillaume Clerc

Les deux filles de Jonathan Le Bris, figure des Gilets jaunes de Belfort, avaient été placées suite à une perquisition à son domicile. Cela avait suscité beaucoup de réactions, et nombreuses étaient les personnes à condamner une mesure politique contre ce militant déjà impliqué dans la cause indépendantiste bretonne. Le procureur de la République évoque des « faits objectifs » et assure que les deux affaires n’étaient pas liées. Suite à la décision du juge des enfants, le couple a récupéré ses deux filles.

Accès libre

Pages