Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Transports

Mercredi 4 janvier 2017 / Daniel Bordür

Les recettes transférées sont limitées à 141 millions. La Haute-Saône est le seul des huit départements de Bourgogne-Franche-Comté à ne pas avoir conclu d'accord de compensation financière du transfert des transports interurbains et scolaires : il devrait en effet payer 11,5 M€ par an à la région... Les régies départementales du Doubs et du Jura devraient intégrer une SPL (société publique locale) régionale à créer avec les agglomérations.

Dimanche 18 décembre 2016 / Lucille Topin

Le Conseil départemental du Jura a renouvelé à l’unanimité la délégation de service public de l’équipement aéroportuaire jusqu'en 2019, en appelant la Région Bourgogne-Franche-Comté à se positionner sur le dossier. Une question de vie ou de mort pour l’infrastructure qui pèse sur le budget du Jura d'environ 2,5 millions d’euros par an. La région se prononcera mi-2017.

Jeudi 20 octobre 2016 / Daniel Bordür

Le 14 octobre, l'exécutif régional assure qu'il reprendra les transports interurbains le 1er janvier et les transports scolaires le 1er septembre. Mais Marie-Guite Dufay a écrit le 3 octobre à Christine Bouquin une lettre disant qu'elle reprendra tout le 1er septembre. Chaque département étant une exception, l'affaire est d'une grande complexité technique alors que l'ambition affichée est louable.

Lundi 12 octobre 2015 / Alain Cwiklinski

Pas moins de quatorze organisations et associations avaient appelé à une mobilisation citoyenne samedi 10 octobre à Vesoul afin de dénoncer le rapport Duron qui, dans son application, signerait la fin de la ligne historique « Paris-Bâle ». 500 personnes ont pris date pour exiger sa pérennité.

Stéphane Fréchard : « je sais ce qu'est une urgence, mais aussi comment l'aborder avec calme. » Photo d'archives DB

Lundi 8 juin 2015 / Daniel Bordür

Stéphane Fréchard a réagi au rapport Duron qui veut supprimer l'arrêt du train Paris-Belfort à Lure dans une lettre sèche au ministre cosigné avec le maire dont il est l'adjoint. Il invoque l'aménagement du territoire et déplore les coûts plus élevés du TGV présenté en alternative.

Le TGV de 10 h 30 à la gare-patate d'Auxon pour Paris sera-t-il supprimé ?

Mercredi 3 juin 2015 / Daniel Bordür

Après la Cour des comptes et la loi Macron, le rapport Duron qui entend préparer l'ouverture de la concurrence européenne, inquiète les Haut-Saônois qui craignent pour la ligne Paris-Belfort. Que dire aussi de la perspective de la suppression à Auxon du seul TGV ayant une correspondance directe en provenance de La Chaux-de-Fonds ?

Pages