Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

gilets jaunes

Samedi, peu avant 15 heures 50. Une nouvelle salve de lacrymogènes fait refluer les manifestants. (Photos Daniel Bordur)

/ Daniel Bordür

Samedi après-midi, les manifestants voulaient rencontrer le préfet qui, le matin même, avait fait dégager sans sommation le barrage filtrant du rond-point de Valentin. Devant la préfecture, un dispositif avait un temps constitué une nasse qui aurait pu être très dangereuse en cas de panique. Le nuage de lacrymogènes a atteint le marché de Noël de Granvelle et touché des familles...

Accès libre

/ La rédaction

France-Culture, The Conversation, Contretemps publient de premières et rapides analyses de chercheurs dont les classes populaires rurales ou les politiques sécuritaires étaient déjà des objets d'étude. Le mouvement n'est ni d'extrême-droite ni raciste comme ont pu l'écrire imprudemment des commentateurs de bureau, mais populaire, enraciné dans des réseaux de proximité et des relations d'entraide, marqué par une forte implication féminine...

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Mobilisés pour la troisième semaine consécutive au rond-point de Valentin, les Gilets jaunes,  à Besançon comme ailleurs et partout en France, ralentissaient la circulation samedi 1er décembre pour exprimer leur colère face à l’augmentation du prix de la vie en espérant enfin se faire entendre par le gouvernement.

/ La rédaction

Des rassemblements, défilés, blocages ou filtrages se sont tenus tout le week-end, y compris dans des localités ne connaissant jamais de manifestations. Pour Julien Juif (Sud-PTT-Solidaires), les divisions syndicales et les trahisons politiques ont affaibli la démocratie sociale...

/ Invité.e.s

A Besançon, Agir contre le Chômage ! (AC !), la FSU, Solidaires, A Gauche Citoyens Ensemble !, EELV, Génération.s, le NPA et le PCF signent une déclaration commune indiquant « s'inscrire dans toutes les initiatives « qui favoriseront l’unité et la lutte déterminée contre la politique anti-pauvres et anti-écologiques ». A droite, DLF « soutient la mobilisation ». La CGT du Jura défend des salaires « répondant aux besoins ». France-Nature-Environnement veut de nouvelles énergies.

Accès libre

Pages